A la une,  Le Mag',  Poèmes

Introduction au projet « 7j/7 poèmes illustrés »

Note éditeur.

Pourquoi le poème ?

Parce que pour moi le poème,

Est la toile de FRIDA – 

Toile suspendue surplombant corps-cellule.

Âme emmurée – 

Feu chancelant, mourant, braise ardente. 

POÈME-PHÉNIX !

Au milieu des cendres source de vie. 

Piégée dans la tour d’ivoire 

J’hurle haut et fort, pour moi et moi seule – 

Frénésie de papier – 

Le poème comme exutoire. 

Chasseur de mots-papillons : dans mon épuisette des mot-valise. 

Mots-souffrance ; mots-censure ; mots-honte et mots-tristesse.

Poème toile d’araignée, 

La reine dévore, avale, digère et recrache 

En petites boules – 

Le magma incandescent devenu risible.

 

Piégée dans vents et marées – 

Le poème-bouée fend la tempête. 

Si pour toi le poème est amusement ; 

L’art pour l’art ; 

Coucher des mots hasardeux frénétiquement sur le papier ; 

Noircir tes cahiers pour le plaisir ; 

Chanter ton amour ; 

Rendre hommage ; 

Conter le beau ; l’agréable ou même le malheur. 

Si pour toi le poème est exercice ; 

Aiguise ta plume ; 

Dénonce, revendique,

Sculpte tes vers. 

Tant de mots sous un crâne, 

Qui tourbillonnent, 

Saisis-les, 

Couche-les sur le papier – 

Partageons-les.

 

Dimanche 3 avril.