Interview : Madame Bourreau, infirmière à Sciences Po

Nous avons rencontré l’infirmière de Sciences Po, Madame Bourreau. Désormais, en cas de petit mal de tête, ou d’un problème plus important, n’hésitez plus à pousser la porte de l’infirmerie située en Péniche !

Il y a maintenant un an et demi, un nouveau poste se créait à Sciences Po : celui d’infirmière. Nous sommes donc allées rencontrer Madame Bourreau, c’est son nom, dans son bureau en Péniche… Vous ne pouvez pas le louper, c’est écrit sur la porte ! Certes tout le monde ne sait pas encore où frapper mais il semble que cette initiative ait répondu à un réel besoin : pendant la petite heure que nous avons passée dans son bureau, 5 personnes se sont présentées auprès de Madame Bourreau. Rien de très grave certes, mais son rôle semble être avant tout de nous rassurer… une deuxième maman en quelque sorte, mais aussi une professionnelle de santé qui peut vous soigner, vous conseiller et vous orienter !

Qui peut se rendre à l’infirmerie ?

Mais tout le monde voyons ! En effet l’infirmière a pour rôle de prendre aussi bien en charge les étudiants que les enseignants, les chercheurs, et les salariés de Sciences Po. L’année dernière, étant donné les conditions difficiles de rentrée et donc les problèmes de communication engendrés, Madame Bourreau a peut-être été moins sollicitée qu’elle aurait pu l‘être en d’autres conditions. Mais il semble que pour la rentrée 2006/2007, la communication ait été plus fructueuse, notamment grâce à des interventions auprès des premières années, et elle note une nette augmentation des « consultations ». Et, contrairement à ce qu’on pourrait croire, les étudiants étrangers, qui peuvent se sentir un peu perdus et donc avoir besoin d’un soutien plus fort, ne sont pas plus demandeurs que les étudiants français !

Une écoute sur tous les terrains…

Si elle est souvent appelée à soigner un mal de tête ou une fatigue passagère, Madame Bourreau est aussi amenée à prendre le pouls de notre scolarité selon les problèmes qu’elle peut rencontrer. Ainsi, elle a évoqué avec nous le stress important des élèves entrés en 4A, stress généré par le choix du master souvent problématique et inquiétant ainsi que le difficile retour à la réalité après une année de césure des plus… cool!

Et que fait-elle pour nous? L’atelier organisé autour du stress en début d’année ayant été un franc succès, Madame Bourreau envisage évidemment de relancer l’initiative l’année prochaine. Non pas que Sciences Po soit une école plus stressante qu’une autre, juste que la vie en générale se révèle souvent stressante. Madame Bourreau était aussi présente lors du don du sang organisé au sein de Sciences Po. Elle envisage par ailleurs de monter l’an prochain un projet autour des maladies sexuellement transmissibles. L’an dernier, un stand de prévention contre le tabagisme installé rue des Saints Pères, avait notamment distribué des patches anti-tabac pour les fumeurs désireux de prendre les choses en main.

Enfin, quelques détails pratiques… Les horaires de l’infirmerie peuvent être trouvés sur la porte de celle-ci ou même sur internet. Si Madame Bourreau souhaite que l’infirmerie soit toujours ouverte, il arrive cependant qu’elle doive s’absenter pour régler on ne sait quel problème dans les vastes locaux de notre école. Si vous avez alors besoin de vous reposer, une autre salle est disponible rue des saints Pères. Celle-ci est fermée à clé, il faudra donc demander aux appariteurs de vous ouvrir. Une autre se trouve aussi à l’école doctorale au 199 Boulevard Saint Germain. (Attention, avis aux fêtards, il ne s’agit pas là de salles où finir la nuit lorsque celle-ci a été courte !). De plus en cas d’absence de l’infirmière, certains salariés de la FNSP sont formés au secourisme et peuvent donc intervenir en cas d’urgence.

Ainsi finit notre série d’interviews sur le personnel médical de Sciences Po, nous avons à cette occasion rencontré des gens agréables et ouverts, prêts à nous aider et à nous conseiller.

Horaires d’ouverture :

Les lundi, mardi, mercredi de 8h30 à 13h et de 13h45 à 17h30 Le jeudi de 8h30 à 13h Le vendredi de 8h30 à 13h et de 13h45 à 16h30

01 45 49 59 81 et 06 76 63 75 41 nathalie.bourreau@sciences-po.fr

5 réflexions au sujet de “Interview : Madame Bourreau, infirmière à Sciences Po”

  1. Est-ce que l’infirmière est apte à délivrer des certificats médicaux en tous genres ?

    *remarque de chieuse : en France, il y a un espace entre le mot et le signe de ponctuation lorsque celui-ci est double (point d’exclamation, d’interrogation, point virgule, etc..).

Laisser un commentaire