Vie du campus

Interview : Jean-Baptiste Geissler, 2A, président de Scoubidoo

Jean-Baptiste est président de Scoubidoo, une association qui propose à des enfants et des jeunes (primaire au lycée) une aide aux devoirs assurée par des étudiants de Sciences Po bénévoles. Il a repris cette année l’association qui date de plus de cinq ans et qui se développe actuellement avec des centres des Restos du Coeur.

  • LaPeniche.net: Comment es-tu devenu président de l’association ?

Je me suis inscrit comme bénévole au début de l’année dans cette association qui existe depuis maintenant 5-6 ans (je suis un nouveau 2A). Le président de l’association ayant fini sa scolarité, il cherchait quelqu’un pour reprendre l’association, et comme j’avais envie de m’impliquer plus, j’ai saisi l’occasion.

  • Quel est le but de l’association ?

Il s’agit de faire du soutien scolaire bénévole pour des jeunes défavorisés dans des centres des Restos du Cœur. En général les bénévoles font une heure par semaine, mais ils peuvent faire plus s’ils le veulent. Le plus souvent, ils le font toutes les semaines au même endroit et à la même heure, ce qui leur permet de suivre les élèves et donc de les accompagner le mieux possible.

Nous sommes en relations avec deux de ces centres, mais nous avons des projets de développement dans d’autres centres plus proches de Sciences Po. Le soutien se fait de 17h30 à 18h30 : – le lundi et le mardi dans le 18ème arrondissement (métro La Chapelle) – le jeudi dans le 20ème arrondissement (métro Télégraphe)

  • Comment se déroule le soutien ?

Les élèves viennent quelques fois du primaire, la plupart du temps du collège et aussi parfois du lycée. Les étudiants se répartissent les enfants selon leur nombre, mais aussi selon les domaines de prédilection de chacun. Bien sûr, le plus souvent, une fois qu’un bénévole a commencé à suivre un élève, il continue chaque semaine avec lui, sauf aversion pour une matière particulière (les étudiants de Sciences-po ne sont pas toujours très enthousiastes pour donner des cours de maths). Il faut aussi savoir que c’est la plupart du temps surtout de l’aide aux devoirs, et pas un vrai cours à donner.

C’est un engagement de la part de l’étudiant, mais ce n’est pas dans l’esprit de l’association d’instaurer un système contraignant. Aussi, en cas d’indisponibilité ponctuelle, on se débrouille pour remplacer le bénévole absent.

C’est justement ça, mon rôle : « accorder l’offre et la demande » et faire en sorte qu’il y ait autant de professeurs que d’élèves pour éviter que des enfants ne soient pas aidés dans de bonnes conditions ou qu’un bénévole se retrouve sans élèves.

  • Es-tu content du déroulement et du développement des activités de l’association ?

Je dois avouer que l’ambiance est géniale et qu’il y a beaucoup d’échanges entre les élèves et les professeurs (qui sont une quinzaine).

Il nous manque des professeurs le lundi et le mardi, donc il nous faudrait plus de monde pour vraiment développer l’association. Les personnes qui ne peuvent pas venir toutes les semaines mais seulement assurer ponctuellement les remplacements ou nous aider pour les ventes de gâteaux sont aussi les bienvenues!

  • Merci d’avoir répondu à ces quelques questions ! Question subsidiaire : tu vas au Crit ?

Oui, comme supporter ou dans l’équipe de rugby, je ne sais pas encore !

Si vous êtes intéressés : Scoubidoo@sciences-po.org

3 Comments

  • Aurélien

    A bientôt sur Radio Creuse, Monsieur Geissler. Vous avez de l’avenir. Je plains vos élèves, pour qui vous êtes bien plus un poids qu’un soutien. Au plaisir.

  • L'interviewé

    Merci! N’hésitez surtout pas à nous écrire un mail si vous êtes intéressés ou voulez juste en savoir un peu plus sur l’association!
    Au fait, merci pour l’interview Valentine, par contre, à la réflexion, on aurait pu se passer de la photo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.