Vie du campus

Interview de Tarik Peudon-Bellalou, président du MUN Sciences Po et General Secretary à l’occasion de la simulation PIMUN se tenant à Sciences Po du 27 au 29 février!

Vous vous interessez aux relations internationales? Vous suivez l’actualité des Nations-Unies avec attention? Vous regardez Ban Ki-Moon en chantant « Je m’voyais déjà, en haut de l’affiche »… le Paris International Model United Nations est fait pour vous! Une simulation qui se tiendra du 27 au 29 février dans les locaux de Sciences Po. Pour plus d’informations, interview (exclusiiiiive) du président du MUN Sciences Po, actuellement en 2ème année, qui nous explique en détail ce qu’il va s’y passer et plus encore…

  • LaPéniche.net: Bonjour à toi Tarik, tout d’abord, peux-tu présenter pour ceux qui l’ignorent le MUN Sciences Po et ses activités?

Tarik: Le MUN est un concept de simulation de l’ONU importé des Etats-Unis, où cela existe depuis la création de la SDN. Depuis une dizaine d’années le phénomène s’est développé un peu partout dans le monde et notre association à Sciences Po s’est chargée de populariser ce concept en France. C’est la seule simulation de ce genre en France, où nous nous calquons sur les règles et procédures de l’ONU, pour être le plus réaliste possible. Nous simulons notamment les différents comités (conseil de sécurite, UNDP, Cour internationale de justice…) et l’Assemblée générale. Voilà ce qu’est le MUN Sciences Po, dont je suis le président et General Secretary lors de la simulation PIMUN de la fin du mois.

  • LaPéniche.net: Cette simulation se tiendra donc dans nos locaux. Quels en seront les principes et qui sont les autres participants à cet évènement?

Tarik: PIMUN se veut un MUN innovant et original. Celui-ci a pour spécificité d’être à la fois reconnu pour son sérieux et sa rigueur avec des Chairs qui conduiront les débats, triés sur le volet et venant des meilleures universités internationales par exemple. PIMUN est aussi apprécié parce qu’il représente 3 jours de fête et de rencontre. Ainsi l’inscription à cet événement couvre le Programme Culturel prévu à cet effet (cocktail-rencontre avec des professionnels de l’ONU, dîners en comités, soirée en boîte, soirée sur une péniche avec buffet à volonté…).

  • LaPéniche.net: Le programme est ma foi prometteur! Allez-vous néanmoins tout aborder, ou les thématiques les plus polémiques sont-elles évitées pour préserver la collégialité de la rencontre? (Cf réforme conseil sécurité, nucléaire iranien…)

Tarik: Les thématiques abordées sont généralement calquées sur le calendrier prévu par l’ONU pour 2008 (par exemple: le statut du Kosovo au Conseil de Sécurité) et celui du Conseil Européen dans le cadre de sa simulation (par exemple sur la question d’une politique commune pour l’immigration). Néanmoins, nous avons pris plusieurs fois des libertés pour créer les nôtres quand l’actualité l’exigeait (comme dans le cas des bombardements Turcs sur les positions irakiennes du PKK). La réforme du Conseil de Sécurité pour avoir été envisagée n’a finalement pas été retenue; quant au nucléaire iranien, il sera débattu au DISEC(Disarmament and International Security Committee) et abordé en filigrane à la Middle East Peace Conference, créée sur le modèle de la Conférence d’Annapolis.

  • LaPéniche.net: Tous les ingrédients semblent réunis pour passer un moment agréable et enrichissant intellectuellement! Peux-tu nous rappeler brièvement toutes les informations logistiques de la rencontre?

Tarik: Les 27-28-29 février aura donc lieu le PIMUN. Ce seront 3 jours intensifs de travail en Anglais avec des Etudiants venant du monde entier mais aussi 3 jours d’échanges humains que l’on n’oubliera pas ! Pour la première fois, des caméras seront présentes (notamment au Conseil de Sécurité sur la question du Kosovo) et pourront suivre certains élèves. Qui plus est, le Secrétaire Général des Opérations de Maintien de la Paix à l’ONU présidera la cérémonie d’ouverture !

10 Comments

Leave a Reply