Vie du campus

Et de deux: Seconde édition du Prix Sciences Po pour l’Art Contemporain

Art Contemporain

La remise des prix de la seconde édition du Prix Sciences Po pour l’Art Contemporain s’est tenue jeudi dernier au 28, rue des Saints-Pères. L’édition 2010 a été un succès, surfant sur la vague de l’inédit et de la fraicheur d’une première. Mais qu’en est-il de la seconde édition? Deux envoyés spéciaux de LaPéniche ont pu apprécier la qualité de la réception et des macarons à la menthe et s’en vont vous conter ce grand événement.

Petits fours, invités chics, DJ choc et discussions artistiques étaient au rendez-vous en cette jolie soirée de printemps. L’atmosphère était donc plutôt joyeuse et détendue, même si apprécier les œuvres relevait d’un parcours du combattant au milieu d’une telle foule. Plus sérieusement, le thème de l’édition 2011 était « posture/imposture » et ses organisateurs – Stanislas Colodiet, Eva De Sainte Lorette et Morgan Guérin – avaient à cœur de valoriser tous types de supports.

C’est d’ailleurs ici que réside une des évolutions notables dans le choix des œuvres finalistes. A l’homogénéité des supports utilisés l’an dernier a succédé une diversité très appréciable lors de cette édition. Reportage diffusé sur télévision à tube cathodique et sculptures côtoyaient les peintures et autres structures métalliques. Neuf artistes avaient été sélectionnés et deux prix ont été remis : le Prix du Public – désigné par votes électroniques – et le Prix du Jury.

Le Prix du Jury a été remis à Simon Nicaise pour son œuvre Excitation Coercitive, buste en bronze évoquant étrangement Julien Palomo. Pardonnez-moi cet écart mais la ressemblance avec le responsable de la vie étudiante est tout à fait troublante. Le Prix du Public a été remis par Richard Descoings à Julien Prévieux pour ses lettres de non-motivation.

Excitation Coercitive
Cette année, le Prix d’Art Contemporain a su s’entourer de partenaires nombreux et prestigieux tels que le groupe Allard. A noter également que la célèbre Radio Nova retransmettait l’événement en direct. Pour tous les curieux, les œuvres seront exposées jusqu’au jeudi 12 mai à 21h15, n’hésitez pas à vous confronter à ces œuvres riches et complexes !

La seconde édition du Prix Sciences Po pour l’Art Contemporain était donc – malgré des biscuits au wasabi un peu trop piquants – un succès. La relève sera-t-elle à la hauteur pour mener ce projet et pérenniser un peu plus encore cet événement si singulier ? Réponse dans un an !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.