Droit de réponse du BdA

Bureau des Arts de Sciences Po Équipe de l’année 2012/2013

Droit de réponse à l’article de La péniche «La jeunesse est un art» Oscar Wilde»


Pourquoi un droit de réponse?

Il nous a semblé nécessaire, suite à la parution de l’article de La péniche, de constituer un droit de réponse ou nous pourrions parler en notre nom, et nous assurer qu’il n’y ait pas déformation de nos propos et de nos intentions. Nous tenons à préciser que l’article paru n’a pas été envoyé au BdA avant sa parution pour relecture et confirmation, et ce malgré le fait qu’il cite dans le texte les propos de la présidente. Nous avons à la fois été déçus et énervés par cet article, qui devait à la base s’intéresser aux nouvelles dynamiques et nouveaux projets du BdA, un angle qui nous semblait bien plus intéressant que celui pris par l’auteur, si toutefois il y en a un. Il nous paraît ainsi dommage de s’appesantir sur la prétendue mauvaise réputation de l’association au lieu de s’intéresser aux changements d’équipe, d’atmosphère, et surtout aux nouveaux projets. Parmi tant d’autres citons la tenue prochaine du marché de noël, la création en cours d’un pôle arts-plastiques rattaché à une billetterie musées, ou l’explosion du pôle musique actuelle et son concert de fin de semestre au Petit Bain.

Mauvaise réputation

Parlons-en donc, de notre mauvaise réputation. Au fond, que nous soyons ou non ce que l’on nous accuse d’être, cela importe peu. Ce qui importe réellement c’est de savoir si nous répondons à un réel besoin des étudiants. Le fait est que ce besoin existe, que nos cours sont pleins, que nous avons une demande constante de billetterie, que nos événements sont appréciés. Nous avons toute la légitimité à animer la vie culturelle et artistique de notre école. Nous n’avons jamais demandé aux rédacteurs-chevaliers de La péniche de monter sur leur grand chevaux pour nous défendre, tout comme nous n’avons jamais prétendu être « le cœur palpitant de l’élite culturelle de Sciences Po ». Et si d’aventure nous ressentions le besoin de nous défendre, nous estimons être assez grands pour le faire tout seul, et probablement bien plus efficacement que cela n’a été tenté.

Et l’administration dans tout ça?

En plus d’une défense maladroite, on sent dans cet article l’obsession du rédacteur de creuser à tout prix le filon qui créera la polémique. Nous souhaiterions ainsi rétablir la vérité quand à nos relations prétendument houleuse avec l’administration. Premièrement nous ne considérons pas être défavorisés quand à d’autres associations. Il est vrai que nos locaux ont moins de visibilité mais cela répond aussi à des impératifs d’espaces de stockage. De plus, nous ne considérons pas que le cas des cours mérite qu’on lui porte si grande attention, dans le sens où les désaccords qui ont pu exister sont résolus ou en passe de l’être, et que nos relations avec l’administration sont aujourd’hui apaisées. Nous désirons simplement travailler en coopération afin d’optimiser nos offres aux étudiants. Nous sommes intimement persuadés qu’en temps qu’associations, il est bien plus logique et profitable de travailler main dans la main, plutôt que de créer des malentendus en cherchant une polémique à tout prix. Nous espérons donc que ce genre d’article est amené à disparaître, et que le BdA et La péniche pourront dans le futur coexister et interagir amicalement.

11 réflexions au sujet de “Droit de réponse du BdA”

  1. « Nous espérons donc que ce genre d’article est amené à disparaître, et que le BdA et La péniche pourront dans le futur coexister et interagir amicalement. » : vivement le rétablissement de la censure! Non mais sérieux?

  2. « Nous espérons donc que ce genre d’article est amené à disparaître, et que le BdA et La péniche pourront dans le futur coexister et interagir amicalement. » : vivement le rétablissement de la censure! Non mais sérieux?

  3. De pire en pire…
    Et je rajouterai qu’à quand bien même vous faites plein d’évènements géniaux et vous répondez à la demande des étudiants, ça ne vous oblige pas pour autant à être aussi pédants (l’article était très mauvais certes, mais tout de même…). On n’a que la réputation qu’on mérite, vous le confirmez. Cette réponse est toute aussi ridicule que l’article de base qui l’a provoquée.

  4. Heu … c’est une blague ? L’article de lapéniche est franchement pas extra mais alors ce droit de réponse est juste ridicule … Au fait, pourquoi LaPéniche « devait à la base s’intéresser aux nouvelles dynamiques et nouveaux projets du BdA »? Parce qu’aux dernières nouvelles, il y a Pic’asso pour ça, lapéniche publie encore ce qu’elle veut. Et puis vive votre polémique sérieux …

Laisser un commentaire