Le Guide du Potard,  Le Mag'

Bunker, têtes de mort et sépultures : expédition dans les catacombes parisiennes

Les catacombes de Paris sont toujours empreintes de mystère: rituels sataniques, repaire propice au vice, galeries souterraines faites entièrement d’os… Notre imagination voit dans ce lieu mythique le « Paris souterrain », fantasme clandestin, caché aux yeux des profanes, où se mêlent marginaux, dealers, amateurs de sensation fortes et des passionnées : les cataphiles.

Détrompez-vous, il ne s’agit pas des « catacombes » place Denfert-Rochereau, Disneyland de l’ossuaire, mais du véritable réseau de galeries qui parcourent la majeure partie de la rive gauche. La plupart des entrées se faisait par l’ouverture de bouches d’égout, mais elles sont aujourd’hui pour la plupart condamnées.

Après notre expédition à Croix-Rouge, la station de métro oubliée de l’Ecole libre, La Péniche vous propose une balade souterraine, le long de la rue d’Assas en passant par un bunker allemand sous le jardin du Luxembourg, à la rencontre de ses promeneurs.

Remontée de la rue d’Assas. Photographie : Amal Ibraymi.
Remontée de la rue d’Assas. Photographie : Amal Ibraymi.
La salle de l’apéro, la pause s’impose. Photographie : Amal Ibraymi.
La salle de l’apéro, la pause s’impose. Photographie : Amal Ibraymi.
Pour se repérer dans les catacombes, un plan est vivement conseillé
Pour se repérer dans les catacombes, un plan est vivement conseillé

10944838_590799654397950_1911632036_n

La tombe de Philibert Aspairt, le premier des cataphiles
La tombe de Philibert Aspairt, le premier des cataphiles
Entrée du bunker allemand creusé sous le Luxembourg pendant l’Occupation
Entrée du bunker allemand creusé sous le Luxembourg pendant l’Occupation
Version souterraine de Courbet
Version souterraine de Courbet
catacombes parisiennes
Un oeil géant
Première trouvaille.
Première trouvaille.
De nombreuses sculptures ornent les galeries, à l’instar de ces têtes de mort
De nombreuses sculptures ornent les galeries, à l’instar de ces têtes de mort
La célèbre salle de musique… Photographie : Amal Ibraymi.
La célèbre salle de musique. Photographie : Amal Ibraymi.
Un vieux mp3 et un plot en guise de caisse de résonnance suffisent largement à mettre l’ambiance 20 mètres sous terre. Photographie : Amal Ibraymi.
Un vieux mp3 et un plot en guise de caisse de résonnance suffisent largement à mettre l’ambiance 20 mètres sous terre. Photographie : Amal Ibraymi.
Jérôme Mesnager a énormément peint dans les catacombes de Paris. Photographie : Amal Ibraymi.
Jérôme Mesnager a énormément peint dans les catacombes de Paris. Photographie : Amal Ibraymi.
Rencontre inattendue avec des jeunes cataphiles des Mines. Photographie : Amal Ibraymi.
Rencontre inattendue avec des jeunes cataphiles des Mines. Photographie : Amal Ibraymi.

 

 

penichenewsletter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.