Vie du campus

L’UNEF s’impose, l’abstention triomphe

Les résultats des élections syndicales viennent juste de tomber : l’UNEF rafle tous les sièges ou presque, les 6 du conseil scientifique où ils étaient les seuls à se présenter, 7 au conseil de direction et 7 à la commission paritaire, ne laissant qu’une miette au MET, avec un siège dans ces deux dernières.

Cette victoire écrasante, si elle témoigne de la confiance des étudiants pour le syndicat orange et bleu, doit être cependant relativisée par la participation faible mais pas si catastrophique que ça au final des étudiants (aux alentours de 23%, en légère hausse), d’autant que cette année, l’enjeu était de taille avec la nomination du nouveau directeur de Sciences Po. Ce triomphe en demi-teinte met en lumière l’échec de la campagne qui n’aura pas réussi à mobiliser, et ce malgré le tractage industriel, les punchlines sur réseaux sociaux, le débat en Boutmy. Mais la responsabilité n’incombe pas seulement aux syndicats qui de par leur présence en péniche et leur volontarisme ont tenté d’intéresser les étudiants. Alors, la faute à ces derniers qui n’ont pas perçu les enjeux, les clivages, les fonctions des conseils ? Aux médias de Sciences Po dont la couverture de l’évènement fut très faible ? À l’administration qui organise ce vote dans une salle reculée du 13U ? Le vote sur Internet, quitte à en faire une obligation de scolarité, serait-il une solution souhaitée pour l’exercice 2014 ?

De nombreuses questions qui n’occultent pas la déception qui nous habite ce soir : la communauté étudiante clame ses revendications de transparence et de démocratie pour nominer le nouveau directeur de Sciences Po mais boude le scrutin par lequel la parole lui est donnée. Il ne faudra pas venir se plaindre.

27 Comments

  • cold sore remedy

    Usually, when the infected person does not have any symptoms
    of cold sores, that is virus is dormant, then the person is not infectious.
    t follow then you will be at risk of a breakout and your
    sores would become worse and could spread. This always
    helps swelling, and does give a lot of comfort.

  • Unknown

    We are a group of volunteers and starting a new scheme in our community.
    Your web site offered us with valuable info to work on.
    You have done a formidable job and our entire community will be grateful to you.

  • Rogelio

    Howdy! I know this is kind of off topic but I
    was wondering which blog platform are you using for this site?
    I’m getting fed up of WordPress because I’ve had issues
    with hackers and I’m looking at options for another platform. I would be great if you could point me in the direction of a good platform.

  • Milford

    After going over a number of the articles on your website, I seriously like your technique of
    blogging. I saved as a favorite it to my bookmark webpage list and will be checking back soon.
    Please check out my web site too and let me know how you feel.

  • Unknown

    Howdy I am so excited I found your website, I really found you by accident,
    while I was browsing on Bing for something else, Nonetheless I am here now and would just
    like to say thank you for a incredible post and a all round
    exciting blog (I also love the theme/design), I
    don’t have time to read through it all at the minute but I have bookmarked it and also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a great deal more, Please do keep up the superb job.

  • Unknown

    You could definitely see your enthusiasm in the work you write.
    The sector hopes for more passionate writers
    like you who are not afraid to say how they believe.
    At all times follow your heart.

  • Mon Jervois

    Pretty great post. I just stumbled upon your weblog
    and wanted to say that I’ve truly enjoyed surfing around your blog posts. In any case I’ll be subscribing to your feed and I’m hoping you write again soon!

  • Http://Www.Youtube.Com

    Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you relied on
    the video to make your point. You definitely know what youre talking about, why waste your intelligence on just posting videos to your weblog when you could be
    giving us something informative to read?

  • Arthur Schlom

    Monsieur Palomo, loin de moi l’idée de remettre en cause votre connaissance des procédures électorales (je les ignore complètement pour ma part), mais… vous dites que les élections ne sont pas possible dans le Petit Hall… sauf que en 2012, les élections présidentielles s’y sont déroulées puisque SciencesPo était un des bureaux de vote du 7e. C’était bien le petit hall, j’y était. (Enfin, le Petit Hall c’est bien l’espace à gauche de la péniche en entrant, juste avant la Bibliothèque ?)

    J’ai du mal à croire donc que ce soit illégal d’y organiser des élections, sachant que les plus importantes des élections nationales y ont lieu.

    D’autre part, s’il est effectivement impératif qu’il y ai des bureaux de votes accessibles aux personnes handicapées, serait-ce vraiment problématique d’avoir 2 groupes de bureaux de vote ? 1 parfaitement accessibles au 13U et un autre moins accessible au 27 ?

    Cordialement,
    Un étudiant.

    • Julien Palomo

      Cher M. Schlom,

      Sciences Po étant fermé le dimanche, la Mairie du VIIème arrondissement peut le réquisitionner comme n’importe quel autre bâtiment public. Vous aurez noté que les bâtiments convertis en bureaux de vote lors des scrutins nationaux voient leur activité régulière cesser pendant les horaires d’ouverture.

      Sciences Po devrait donc organiser les élections syndicales étudiantes le dimanche, ce qui serait plus que préjudiciable pour la participation…

      Quant à séparer les bureaux, l’un accessible, l’un « moins » : la loi l’interdit. Ce serait de la discrimination. L’organisateur d’un scrutin doit veiller à ce qu’il n’y ait pas de rupture d’égalité entre les électeurs selon le sexe, l’âge, le handicap, etc…

      Merci pour vos questions. Bien cordialement,

      Julien Palomo

  • Julien Palomo

    Cher Paul Laurent,

    Je vous remercie pour cet article. Deux points d’information pour vos lecteurs.

    1) Le choix de Sciences Po Avenir : il s’est imposé lors des élections 2010 pour des raisons d’accessibilité aux personnes en situation de handicap. D’espace également : la même année, pour la première fois, et systématiquement depuis lors, nous avons pu proposer trois bureaux de vote au lieu de deux, ce qui a contribué à renforcer la participation.

    Pour prévenir une objection : non, les élections ne peuvent être organisées au 27 dans le Petit hall (un espace public ne peut être transformé en bureau de vote, il faut une salle close).

    2) Le vote électronique et/ou obligatoire : les élections en université obéissent aux dispositions du décret n°85-59. La loi ne prévoit pas le vote électronique (l’Assemblée nationale l’a écarté lors d’une révision en 2008) et, plus largement, le Code électoral en France ne fait pas du vote une obligation. Sciences Po préfère obéir à la loi qu’innover en complète contravention.

    Pour conclure, cette abstention n’a rien d’exceptionnel en université, où la moyenne nationale tombe souvent en-dessous de 10%. Avec des pics à 28% et une moyenne à 23% ces dix dernières années, Sciences Po, vous le notez vous-même, peut s’enorgueillir de l’engagement de ses étudiants – tout en espérant une progression dans l’avenir. A titre personnel, je ne suis pas loin de partager a déception dont vous faites part dans votre conclusion…

    Pour en savoir plus sur les conseils et vos représentants, explorez le site de la Vie universitaire : http://www.sciencespo.fr/vie-etudiante/fr

    Bien à vous,

    Julien Palomo
    Responsable de la vie étudiante (Direction de la vie universitaire)

  • Sconnie

    Paul : une déception, mais si quelque chose progresse aujourd’hui et donc triomphe, c’est l’UNEF, pas l’abstention. Une analyse plus fine (ou plutôt plus complète, tu dis des choses vraies dans ton explication) permet à mon avis de mieux apprécier le phénomène de l’abstention et donc de ne pas lui donner une ampleur plus grande qu’il n’en a réellement.

    Alix : je pense que le seul rapprochement entre le Mét et l’UNEF qu’il y a eu, c’est dans la dénonciation du traitement injurieux des élus et de leur travail fait par ESP. Programmatiquement, à part le Mét qui annonce être pour le gel des frais d’inscription après voté pour leur augmentation depuis toujours, je ne vois pas trop où il y a rapprochement.

  • Alix

    Il serait surtout de bon ton de déplorer le manque de représentation des syndicats, car certains n’ont pas réussi – et c’est déplorable – à construire leurs listes à temps ; et la non prise en compte des votes blancs.

    Certains boudent le scrutin n’ont pas parce qu’ils ne les concernent pas mais plutôt car ils considérent que le pouvoir des syndicats étudiants est limité et que le choix n’en est pas un « parce que de toute façon l’UNEF va tout rafler ». Le rapprochement entre le MET et l’UNEF aux élections intersyndicales n’est pas non plus pour satisfaire tout le monde, loin s’en faut.

  • ASPII

    L’UNEF a donc raflé les anciennes voix de la Cé, tout en mobilisant toujours autant auprès des 1A. Superbe opération, en tout cas.
    Quant au MET… 1 siège, c’est mieux que rien.
    Dommage pour ESP qui n’a pas réussi à convaincre le public et à se faire une place : c’était tentable néanmoins.

    En tout cas, je suis d’accord avec Sconnie : 23% est un score honorable, compte tenu du profil des étudiants. Mais si cette faible participation ne cachait pas en fait un ras le bol de cette omniprésence des syndicats pour des enjeux, certes importants, mais pas considérés comme tels par les étudiants ? Peut-être devraient-ils revoir leur stratégie, ou changer la manière de présenter les élections. Mais peut-on considérer Sciences Po Avenir comme une salle isolée ? Alors que c’est un passage quasi obligé pour tous les étudiants ? Moi, personnellement, je ne suis pas pour le vote obligatoire, ou alors en insérant un vote blanc… Qu’en pensez-vous ?

    Bref, bravo à l’UNEF, comme chaque année, et bonne chance aux élus pour cette année mouvementée qui s’annonce.

  • MIT

    Mais bien sûr, le vote obligatoire… Bienvenue en Australie ! Si la participation est aussi faible, c’est que la campagne a échouée à montrer l’importance du vote aux étudiants…

  • Sconnie

    23%, soit presque un quart des étudiants, sachant que Sciences Po compte 40% d’étudiants étrangers donc beaucoup en échange pour un semestre et donc beaucoup plus difficiles à intéresser, avec une promo (3A) à l’étranger, plus tous les gens en césure, stages, etc, c’est franchement très, très honorable comme participation 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.