• A la une,  Actualités,  Le Mag',  Littérature

    Tqelt, ou attendre en Amazigh

    Il est minuit. Je suis encore allongé, la tête fatiguée, les muscles contractés et le regard perdu. Dans le silence obscur de mon appartement, mon visage est éclairé par les mouvements et reflets d’un visage sur l’écran de mon téléphone. Cela fait une semaine que je réduis mes déplacements, que je me retrouve seul dans mon appartement. Mon colloc est parti il y a quelques temps. Depuis, mes nuits sont longues, plus que mes jours, et les vidéos en live des artistes sur toutes sortes d’applications me tiennent compagnie.   Ce soir, je regarde Fadily Camara parler avec Camille Lellouche,…