• Vie du campus

    Born to die : premier et dernier coup de la Rey

    A l’automne 2011, la simple évocation de la reine de la hype made in NYC laissait entrevoir de jolies promesses d’un avenir forcément doré : une success story très américaine où une jeune femme fraichement débarquée de Greenwich village allait réaliser le hold up parfait et emporter l’adhésion en suscitant un enthousiasme général non feint. Lana Del Rey, jeune hipster de vingt-cinq ans, n’en était déjà pas à son coup d’essai : un premier effort peu concluant signé de son véritable patronyme (Elizabeth « Lizzy » Grant) ne parut jamais il y a trois ans de cela. Et pourtant, la belle s’acharne en publiant…

  • Vie du campus

    Le rendez-vous manqué de l’egomaniac Joeystarr

    Ces derniers temps, force était de constater cette habitude un peu facile que nous avions adopté : on ne parlait plus de Joeystarr que dans la rubrique des faits divers ou dans celle consacrée au septième art. Il n’y en avait plus que pour l’acteur reconnu et « bankable », l’ex-taulard presque repenti, et plus récemment selon ses dires l’homme au foyer. Le Jaguarr est donc enfin de retour aux affaires du hip-hop et nous le fait savoir, il n’a qu’une seule ambition : parler de lui et le faire haut et fort. C’est dans ce contexte d’agitation médiatique autour de lui qu’il…

  • Vie du campus

    Gallagher’s high flying birds : Noel avant l’heure ?

    Nous l’avions laissé en pleine guerre fratricide il y a à peine deux ans dans les coulisses du festival Rock en Seine à Paris. La séparation d’Oasis consommée et Liam le frère ennemi renié, Noel Gallagher n’a pas tardé à remonter un groupe pour reprendre le chemin des scènes et studios d’enregistrement. Le guitariste et surtout prolifique songwriter est désormais flanqué d’une bande de musiciens qu’il a pu côtoyer par le passé ici et là. Réunis sous le nom de Noel Gallagher’s high flying birds – rien que ça – on retrouve parmi eux Mark Rowe ancien pianiste d’Oasis, Jeremy…