• Vie du campus

    Radiohead, la tête dans le transistor

    Il est des groupes qui ne vous lâchent plus jamais. Bien loin des nouveautés surmédiatisées, quelques formations musicales n’ont pas besoin d’alimenter les canaux de diffusion pour illustrer leur talent. Dans le rock, le style, vestimentaire en particulier, est devenu un argument de vente, alors qu’il était autrefois un moyen supplémentaire d’afficher sa contre-culture. Vous allez me dire, comment un groupe de rock peut ne pas avoir la tête d’un groupe de rock, nous qui savons tous ce qu c'est grâce à MTV? Je vais répondre Radiohead, et les choses seront claires.

  • Vie du campus

    Save The Cheerleader, Save The World

    Vous avez connu Lost et l’angoisse de l’île déserte, 24 et le beau Jack Bauer, Desperate Housewives et la vie si compliquée de ces belles quadragénaires. Vous êtes complètement accro à ces séries, ou vous n’avez que faire de ces occupations socialement dangereuses. Mais personne ne sera épargné par la dernière folie made in Hollywood, j’ai nommé Heroes. Petit tour d’horizon, à l’heure où la première saison se termine sur les chaînes outre-atlantique.

  • Vie du campus

    Les singes hurleurs sont de retour

    Ils avaient déjà défrayé la chronique avec leur premier opus, Whatever People Say I Am, That's What I'm Not. Tout le monde, ou presque, a déjà entendu les Arctic Monkeys, ces petits rockeurs à peine sortit de l’adolescence (19 ans de moyenne) et leur astucieux cocktail de rock pur et dur, simple et efficace, terriblement efficace. Leur tube I Bet That You Look Good On The Dancefloor est devenu un classique des pistes de danse, remixé ou non. Les Singes reviennent donc avec un deuxième album, Favorite Worst Nightmare. Premières impressions.