• Vie du campus

    Le Prix Philippe Seguin : la crème de l’éloquence

    «Quand tu prends la parole, aie pitié de ceux qui t’écoutent !». L’amphi Boutmy est en ébullition ; Henri Lopès vient de résumer en un proverbe l’âme du Prix Philippe Seguin. Car rappelons-le, de la pitié, certains à SciencesPo en manquent cruellement ! Du triplettiste qui parvient – non sans un certain brio – à nous chloroformer dès la première slide de son powerpoint aux vitupérants syndicalistes auxquels seuls les premiers rangs accordent encore quelques coups d’oeil, du maître de conférence soporifique débitant son cours copyright universalis au fameux «merci, suivaaaaaaaaaaant !» d’une cafèt bondée, le monde germanoprantin semble manquer de grands…