Vie du campus

Réunion d’information sur les stages à l’étranger de 3e année

Karen Frattini, depuis son micro tout au fond de l’amphithéâtre Jean Moulin au 13, rue de l’université, nous a livré une liste d’informations extrêmement exhaustive afin de nous aider à mieux cerner en quoi consiste le stage de la troisième année à l’étranger : la preuve, sa présentation a duré 15 minutes sur les 2 heures prévues… Cela a néanmoins permis aux étudiants de poser une foule de questions pendant une demi-heure, afin d’en savoir plus.

L’intervention a donc duré ¾ d’heure, et grâce à vos petits camarades, maintenant, on se sent un peu plus informés. Soyez sûrs d’une chose avant tout : partir en stage pour votre 3A à l’étranger demande beaucoup, beaucoup de motivation, et de la débrouillardise. Il ne s’agit pas de vous décourager, mais au contraire, de vous encourager à être motivés et dégourdis.

Faire un stage, oui, mais dans quel secteur?
Le stage, d’un minimum de 8 mois, peut s’effectuer dans une entreprise, une administration, dans le secteur culturel, dans une ONG… nous révèle Karen Frattini (je suppose que personne ne le savait encore). « La 3A est une année d’ouverture, vous pouvez faire quelque chose de complètement différent de Sciences Po, que vous n’aurez plus jamais l’occasion de refaire ».

Les procédures à remplir (tâches administratives très ennuyeuses par lesquelles vous allez devoir passer) :

Au commencement, il y avait… la réalisation de CV et lettres de motivation : sachez que des ateliers CV/lettres de motivations seront à votre disposition pour vous aider. Le site de Sciences Po Avenir vous informe des dates de ces ateliers dans sa newsletter. Vous y trouverez aussi une base d’offre de stages et d’emplois, utile pour vous donner des idées de type de stages à effectuer, mais aussi pour recueillir des contacts.
Voici venue la fin des temps.. heu, de votre stage, pardon : pour valider ce dernier, vous devrez remplir un questionnaire qui vous sera envoyé tous les 2 mois. Vous allez également rédiger un rapport de stage. Enfin, votre maître de stage doit envoyer une lettre de recommandation et répondre à un questionnaire d’évaluation.

Les dates importantes

  • Le 7 novembre, le forum entreprise aura lieu. Profitez-en pour aller parler à des recruteurs, pour piocher des idées, des conseils, et vous faire des contacts..
  • Attention, le 10 décembre, il faut avoir un projet de stage construit : être sûr de votre destination, et du secteur dans lequel vous voulez effectuer votre stage. Rassurez-vous, cela ne signifie pas que vous devez déjà avoir trouvé votre stage. Il faut juste avoir un projet solide, et réalisable.
  • Le 3 et le 4 janvier vous ferez part de votre décision définitive. Pour ceux qui hésitent encore entre stage et séjour d’étude, soyez prêts à faire votre choix ce jour là. Vous devrez faire vos inscriptions en ligne. Il y a 6 choix à faire. Vous pouvez très bien mettre en choix 1 puis choix 2, deux universités différentes, puis en choix 3, un stage. A faire si vous n’êtes vraiment pas sûrs d’être acceptés dans ces deux universités très demandées.

Dès lors, vous aurez un formulaire à remplir avec la durée, le lieu et le contenu de votre stage. Ensuite, Sciences Po Avenir pourra émettre une convention de stage.

Les procédures spéciales

  • Pour les stages en ambassade, il existe une procédure particulière. Le ministère des Affaires Etrangères centralise tout. C’est donc sur son site qu’il faut aller et non sur le site des ambassades. Chaque semaine, paraît sur le site du ministère une liste d’offre de stages.
  • Renseignez-vous bien pour les conditions d’attribution des visas : une nouvelle loi parue en juillet rend très ardue la réalisation d’un stage dans une ONG aux Etats-Unis. Les ONG vous demandent de remplir certains critères financiers auxquels il est difficile de répondre.
  • Sachez que pour le Canada, des quotas sont attribués tous les ans.

Quelques astuces pour trouver un stage

Pour le stage, pas besoin de passer les tests de langue, mais c’est tout de même un critère important qui fera que vous serez retenu comme stagiaire. Le ministère des Affaires Etrangères peut vous informer sur le niveau de langue exigé. Vous pouvez, et évidemment vous devez postuler pour plusieurs offres !
Washington et New York sont des destinations très demandées. A vous de faire la différence ! Evitez les pays à risques (c’est à dire où il y a la guerre, par exemple, nous précise Karen Frattini).
Si une structure ne propose que des stages de 4 mois, « il y a toujours moyen de s’arranger, surtout si ce stage correspond vraiment à votre projet », indique Karen Frattini : il suffit de trouver par la suite un deuxième stage de 4 mois.
Il est vrai qu’un étudiant en 2A à Sciences Po n’a pas encore énormément d’expérience professionnelle, ni eu le temps de faire de nombreux stages. « Même les petits jobs et les stages d’un ou deux mois déjà effectués peuvent être intéressants pour le recruteur. Et les élèves de Sciences Po sont très appréciés. Les activités que vous faites en dehors des cours peuvent aussi valoriser votre candidature.»

Quand peut-on partir, et quand peut-on revenir ?

Vous pouvez partir dès le début de vos vacances (fin juin ou début juillet). Un stage peut débuter au plus tard début janvier.
Vous pouvez revenir dès la fin de votre stage. Certains ne souhaitent rester que 8 mois, d’autres préfèrent rester même 14 mois, et ne revenir qu’à la rentrée en 4e année.

Qui peut nous aider financièrement ?

Renseignez-vous au Bureau de l’aide sociale sur le Fonds de mobilité internationale à partir de mai/juin (ou avant). Il existe aussi des bourses Erasmus, pour les pays d’Europe. Pour ces deux dernières aides financières, vous pouvez postuler même si vous n’êtes pas déjà boursier. Les bourses de mobilité du Ministère de l’Education Nationale sont destinées aux boursiers. Enfin, il existe aussi les bourses de mobilité du Conseil régional d’île de France. Plus d’infos sur le site de Sciences Po.

Vous voilà plus éclairés, alors à présent, à vous de jouer. Courez à la chasse aux stages ! Bonne chance !

11 Comments

  • Delidelou

    hey hey!!!

    je suis bien d’accord avec toi Marion. Faut arreter avec les vieux cliches comme quoi on peut que trouver des stages avec du piston ou alors sous-payes.
    Je fais un super stage a Londres dans l’evenementiel, certes moins bien paye que toi Marion mais ca aide qd mm. Je suis certaine d’apprendre plein de trucs, de revenir avec un CV blinde et j’pense pas moins m’amuser que qqn en universite. Pour tt vs dire, j’ai mm changer de stage deja parce que celui que j’avais trouve etait nul. Mais j’ai survecu je vous rassure.

    Quand j’entends tous les etudiants de scpo ici qui ont encore et tjr les mm cours et qui surtout ne peuvent que choisir les cours dans le departement francais, je trouve ca ridicule. Qui a envie de partir a l’etranger pr etudier la litterature francaise???

    Encore une fois je suis d’accord avec Marion, bougez-vous et vous trouverez qqc. Vos efforts seront tjr recompenses, d’une maniere ou d’une autre.

    Bonne chance

  • Marion

    je suis actuellement en stage a New York, dans une boite qui s’appelle RailEurope. La boite n’est pas "OUF", mais le stage l’est. VRAIMENT.
    je suis arrivee ici avec l’intention de beaucoup bosser et de beaucoup apprendre. Et on me donne cette opportunite. Je suis responsable de plusieurs projets, j’ai emis des idees qui ont ete approuvees.
    En plus je bosse pour plusieurs departements, donc j’acquiere plusieurs competences dans differents domaines.

    Je n’ai eu AUCUN piston pour ce stage. C’est une offre qui etait sur le site de sciences po avenir, j’ai repondu et puis voila.
    2e pricision : LE STAGE EST TRES BIEN PAYE : 2600 dollars bruts par mois / 2100 nets, avec une partie des impots rembourses a la fin du stage…

    Donc, OUI, c’est possible !! 🙂 Je ne suis pas a la BNP, ni chez Ernst and Young, c’est sur. Mais je fais le meilleur stage possible a bac+ 2, je pense. J’apprends bcp plus que dans de grosses structures administratives, ou l’on est pas paye (stage non paye = souvent photocopies ou seances msn-facebook).

    Bougez vous et vous trouverez, meme si c’est dur a notre niveau 🙂

  • Clara

    Ouais, surtout pour les gens qui ont jamais taffé avant ! Faire un bon stage en 3A, en plus à l’étranger, peut être le sésame pour avoir un super stage en master (déterminant pour ton embauche pour le coup). Maintenant, il faut trouver un bon stage.

    (j’ai mis 3 min à calculer la captcha…)

  • Nathalie

    E, mon petit père, apprends qu’un stage long (sous-payé ou non on s’en branle) ça garnit sacrément le CV et que quoiqu’il arrive, dans les faits, tu en ressors quand même plus formé et opérationnel que le pékin moyen qui aura gentiment fait son cycle universitaire sans se poser de questions ni se casser le cul dans des entretiens d’embauche.

    Quand tu chercheras ton stage de master tu comprendras que c’est pas plus mal d’avoir de quoi appâter le recruteur avec autre chose que du baratin…

  • E

    Quelle connerie de faire un stage sous-payé pendant un an (alors qu’on en fera assez déjà dans le futur) et surtout qu’on paye sciences po cette année la.

  • Clara

    Oui c’est bien le problème. C’est pour ça que je veux voir la dame et qu’elle me dise si c’es vraiment possible ou non. Parce que moi je n’ai strictement aucun contact nullepart (enfin pas là où ça m’interesserait en tout cas) alors comme ça c’est simple…

  • Lauren

    Malheureusement Clara, trouver un stage intéressant sans piston c’est devenu très très dur. C’est possible mais très rare et il vaut mieux faire appel à tes contacts (ou aux contacts de tes contacts…)

  • Clara

    Hey merci pour ta réponse. Moi ce qui m’interesserait c’est un stage dans le marketing… Mais j’ai peur que les seuls stages possibles soient du genre photocopieuse et compagnie quoi… Donc je voudrais savoir si y’a des exemples de gens qui ont fait des vrais stages interessants et qui les ont trouvé tout seuls (pas genre "machin truc a fait un super stage dans l’entreprise…. DONT SA MERE ETAIT PDG"…

    Bon je vais contacter la dame.

  • Bene

    Cela dépend ce qui t’intéresse : en entreprise, par exemple, tu as le marketing, la finance, la communication,le journalisme, la publicité, l’édition…
    Si tu es intéressée par le droit, tu peux faire un stage dans un cabinet d’avocat, par la musique, dans un studio, par le journalisme, dans un journal, par la culture, dans une association qui organise des festivals (musique, littérature, arts..), par l’humanitaire, dans une ONG…
    C’est à toi de trouver ton stage, donc tu peux trouver n’importe quel type de stage.
    Ensuite, tu peux t’adresser à Sciences-Po Avenir et particulièrement à Karen Frattini, en lui écrivant un mail pour avoir un rendez-vous avec elle afin qu’elle t’aide à organiser ton stage.

  • Clara

    Merci pour ce compte-rendu !

    Mais moi ce que j’aurais aimé savoir (j’hésite encore), c’est quels genre de stages on peu trouver… S’il y a des stages vraiment intéressants en entreprise par exemple etc… (des exemples ?)

    Je suppose qu’il faudra que je m’adresse à quelqu’un… Y-t-atil des gens spéciau à contacter pour organiser les stages etc ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.