Vie du campus

Pot de rentrée du Centre des Amériques : inauguration du Buddy Program

sarko.jpgCe vendredi avait lieu, dans le hall du 13, rue de l’Université, le pot de rentrée organisé par le Centre des Amériques de la DAIE. Autour d’un café, de gâteaux et de petits fours, élèves de SciencesPo et étudiants en échange étaient invités à rencontrer leur « buddy ». Comme Nicolas, tu peux toi aussi tenter de trouver ton Buddy outre-Atlantique. Lui n’est pas passé par la DAIE par contre. Bilan de ce vendredi midi, où l’intégration fut le maître mot.

En effet, la DAIE, pour aider les étudiants internationaux dans leur intégration, a mis en place le « buddy program ». Celui-ci associe un étudiant en échange à un étudiant de SciencesPo, qui fera partager à son buddy, pendant toute la durée de son séjour, les joies et les peines de la vie parisienne. Tous les étudiants intéressés, 2A à la recherche de conseils et d’amis pour l’an prochain, ou masters fraîchement rentrés mais déjà nostalgiques, devaient indiquer par mail à la DAIE la région (USA, Canada, ou Amérique Latine) qui les intéressait. Et, par ce simple mail, voilà un nouvel ami pour l’année! Enfin, … « simple » n’est peut-être pas le mot! En effet, devant l’affluence des demandes, le Centre des Amériques n’a pu attribuer un buddy à tous les volontaires. Surtout, parmi la foule qui se pressait autour du buffet ce midi, retrouver son buddy, malgré les descriptions très pertinentes (« un très grand nez », « jolie, blonde ») des directeurs de zone, tenait du parcours du combattant! Le buddy retrouvé, il était temps de faire connaissance, d’échanger les numéros de téléphone, et de déjà envisager de se voir ce week-end. Et, entre ceux qui demeuraient encore « buddyless », la solidarité fut immédiate! Tous les participants ont alors pu trouver des buddies informels et passer un très bon moment.

Merci donc au Centre des Amériques pour ce pot très sympathique!

NB : Malgré tout, même après avoir rencontré de nombreux internationaux absolument charmants, je demeure très frustrée de n’avoir pu trouver mon buddy officiel, si « handsome » selon les mots de Matthew Thomas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.