Vie du campus

Festival Trans’latines, du vendredi 1er juin au jeudi 7 juin

Marianne, 4A, nous présente son projet collectif, la cinquième édition du festival Trans’latines. Concerts, conférences, soirée, exposition photo, débat, documentaires… Ce festival est réalisé au profit du projet humanitaire d’AMAL (Aide Médicale pour l’Amérique Latine), qui construit un dispensaire médical au Pérou.

La Péniche: Peux-tu nous parler de ton projet collectif ?

Marianne: Nous sommes 9 étudiants de 4A à réaliser ce projet collectif, qui consiste à promouvoir la culture latino-américaine et à financer l’association AMAL (Aide Médicale pour l’Amérique Latine). La spécificité de cette cinquième édition est une volonté de s’interroger sur le renouveau des cultures indigènes en Amérique latine, qui sont mises en évidence cette année. C’est d’autant plus important pour nous que nous sommes plusieurs latino-américains, et cette culture fait partie de notre identité.

La Péniche: Quelles vont être les manifestations pendant le festival ?

Marianne: L’idée est de lier des minfestations culturelles (concerts, expos photo, capoeira, projection de documentaires et dégustation) à un enjeu d’actualité traduit par des débats et une conférence. (Voir la programmation complète)

La Péniche: Avez-vous des partenaires pour ce projet ?

Marianne: Nous avons une subvention de la mairie de Paris, et cette année le patronnage du Ministère de la Culture. Par ailleurs nous sommes appuyés par RFI, Radio Latina et les hôtels Ibis, qui participent eux aussi au financement du festival.

La Péniche: A propos d’AMAL, peux-tu nous parler de cettte association ?

Marianne: Cette année AMAL augmente ses activités : l’association ne se limite plus à envoyer des médicaments; elle est en train de construire un dispensaire dans une vallée retirée des Andes, au Pérou (Bambamarca). Le festival de cette année finance principalement ce projet. On comprend mieux le thème central (les cultures indigènes) de cette édition.

La Péniche: A propos des éditions précédentes…

Marianne: En général le festival a du succès, le public est surtout constitué de latino-américains et d’étudiants de Sciences Po. On aimerait cette année l’élargir. Juqu’à maintenant, les éditions précédentes ont rapporté un total de 6 000€.

La Péniche: Un dernier mot ?

Marianne: N’hésitez pas à venir !

  • Le programme :

Vendredi: concert d’ouverture à l’Opus

Samedi: projection de documentaires (3), avec les réalisatrices, à la Favela Chic

Dimanche : plusieurs activités à la Vache Bleue

Lundi: conférence à Sciences Po et dîner latino à la Rôtisserie

Mardi et mercredi: concerts à l’Escale et à la Favela Chic et contes à la Maison de l’Amérique latine

Jeudi: fête de clôture « Paris Latino » au Rive Gauche

Les prix des concerts oscillent entre 5 et 8€, et la soirée de clôture est à 12€ (avec les consos à 1, 2 et 3€).

Programmation plus détaillée, réservations et préventes: le site de Trans’latines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.