Vie du campus

Crit’ 2009: Il va y avoir de la danse !

Capturer_Marianne.JPGNous l’avons vu, le Crit’, c’est une ambiance particulière, des sportifs surmotivés, des supporters déchaînés. Mais le Crit’ c’est aussi un peu de grâce (si si) avec notre équipe de danse et nos pompoms qui s’entraînent à fond pour créer de super chorégraphies. Détails, en mots et en images, pour un avant-goût de ce qui vous attend au Crit’.

Zoom sur les pompoms
Rencontre avec la capitaine des pompoms (2A).

  • La Peniche.net: Quelles étaient tes motivations pour être capitaine des pompoms?

Chef Pom Pom: J’étais pompom l’année dernière et j’ai beaucoup aimé cette première expérience du Crit’. On avait une bonne équipe, j’ai passé un très bon moment. En même temps, on était pas assez nombreuses et n’ayant personne pour vraiment nous expliquer ce qu’attendait le jury pour le show, on avait fait quelque chose de très technique mais pas assez axé « pompom ». C’est pourquoi je me suis dit qu’il était important de monter cette équipe et de m’appuyer sur mon expérience passée pour faire encore mieux que l’année dernière et offrir à Paris un bon show de pompoms.

  • LaPéniche.net: Comment s’est constituée l’équipe?

Chef Pom Pom: On a passé une annonce dans la newsletter, fait de la promo lors des inscriptions de l’AS et avec les vidéos pré-crit’. Les sélections ont eu lieu fin novembre avec des membres de l’AS. Ca n’a pas été facile de choisir. On a gardé les plus motivées et celles qui avaient déjà une expérience de danse et de gym. Finalement, nous sommes 14 pompoms à préparer le show et il y aura 10 pompoms de plus sur le terrain. Cela nous permettra de suivre plus de matchs et d’être un maximum présentes.

  • LaPeniche.net: Comment se passent vos entraînements?

Chef Pom Pom: Au début, on répétait deux heures, une fois par semaine. Depuis la rentrée de février, ça s’est intensifié et certaines répètent jusqu’à 5 ou 6 heures par semaine, pour les portés notamment. Ca a été assez difficile de trouver une salle où répéter à Sciences Po car elles ne sont pas faites pour ça, mais l’administration nous a aidé. On a aussi pu profiter du studio de danse de ma mère. Enfin, nous avons eu la chance de nous entraîner dans le gymnase de l’Eglise Américaine. On les remercie encore, c’était génial de répéter la-bas! On a aussi dansé pour la première fois en extérieur et devant des inconnus dans les jardins des Invalides. C’est une bonne expérience car ça nous prépare à être devant un public.

  • LaPeniche.net: Et au niveau de l’ambiance, on ne se crêpe pas trop le chignon entre pompoms?

Chef Pom Pom: Non pas du tout! Au contraire, il y a une bonne ambiance entre nous. On a essayé de se voir en dehors de Sciences Po et des répétitions pour apprendre à mieux se connaître et instaurer un véritable lien entre nous. On est aussi assez proches des ultras. Les filles sont vraiment motivées donc on passe de bons moments. On veut vraiment faire nos preuves et être le mieux classées possible.

  • LaPeniche.net: Peux-tu nous en dire plus sur le show du samedi soir que vous préparez?

Chef Pom Pom: On ne peut pas encore tout vous révéler! Mais il y aura quatre pompom boys, des costumes très sympas (conçus par une amie costumière de l’une des pompoms), une chorégraphie assez élaborée et une musique qui mettra de l’ambiance. Tout pour faire passer un bon moment au public! On sait qu’on à peu de chances d’être premières au classement car le jury est composé d’un membre de chaque IEP, mais on aimerait être sur le podium.

  • LaPeniche.net: Et après le Crit’…?

Chef Pom Pom: On souhaiterait pouvoir poursuivre l’expérience. Ca fait un moment qu’on prépare notre chorégraphie et qu’on répète, alors c’est dommage de tout arrêter après le Crit’. On sera sûrement présentes lors de l’Eurocrit’ début mai. Mais il y a également une compétition entre grandes écoles le 16 mai avec un prix spécial pour les pompoms et 2 500 euros à la clé On n’est pas encore sures de pouvoir participer car il faut que des équipes sportives de Sciences Po soient présentes. Mais ce serait une expérience sympa et le prix nous permettrait de rembourser les costumes qu’on a en partie financé.

ist2_5772223-dancing-girls-1.jpgZoom sur l’équipe de danse
Interview de Marie Perrin, capitaine de l’équipe

Cette année, ce ne sont pas les pompoms qui passeront l’épreuve de danse mais une équipe très motivée qui s’entraîne à fond pour nous rapporter des points!

  • LaPéniche.net: Pourquoi avoir constitué une équipe de danse alors que c’est souvent les pompoms qui prennent en charge l’épreuve de danse ?

Marie: Ce n’est pas la première fois qu’une équipe, et non les pompoms, participe à l’épreuve de danse. Cette année, on a voulu s’y prendre à l’avance et préparer une bonne chorégraphie. Les pompoms n’ont souvent pas le temps de s’investir autant car elles doivent aussi mettre au point leur présence pendant les matchs et le show du samedi soir. Pourtant, cette épreuve rapporte des points et c’est donc dommage de ne pas la préparer plus.

  • LaPéniche.net: Comment s’est constituée l’équipe?

Marie: Nous avons contacté toutes les filles inscrites en danse à l’AS et les plus motivées sont venues nous voir. Nous sommes neuf: des 1A, 2A et masters!

  • LaPéniche.net: Quelle type de chorégraphie allez-vous présenter et comment serez-vous évaluées?

Marie: Nous avons choisi de présenter un patchwork de Hip Hop. On s’est dit que ça changerait un peu de ce que présente habituellement Paris et les autres équipes en général. La chorégraphie doit durer au moins 5min. On s’entraîne 3 à 6 heures par semaine. Pour le jury, il est constitué de deux professionnels de la danse et d’un membre de chaque IEP.

On souhaite donc bonne chance à notre équipe de danse et à nos pompoms, très motivées, déterminée à gagner et à bien représenter Paris!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.