A la une,  Le Mag',  Poèmes

un poème pour la paix.

Mardi 19 Avril.

Le jour est fade ou angoissant

Seule une nuit de jais
Peut apporter la paix.

Marche tendue.
Je ne vois plus. 

J’entends…
La mer et son grondement

Le vent et son hurlement

Tempête.

Cœur apaisé se noie dans mer déchainée 

Corps frêle se penche sur la falaise

Escarpement rassurant.
Je saute, et il n’y a plus de présent.
Regard mouillé, bourrasque embrassée.
La tempête m’enlace en ses bras me délasse. 

Amour charnel des gifles du vent

Sur mes joues écorchées
L’ajonc aux fleurs jaunes rigolent à la marée. 

J’oublie.
Ne reste que la nuit, la mer, le vent, la roche.

Tempête porte mes cris,
tempête rafle ma vie.
Pluie efface mes larmes.
Vent fait tomber mes armes.

Romane FÉRET-BALLOUARD