Vie du campus

Tarik Peudon, 2A, président du MUN

Une semaine avant la semaine de reconnaissance des associations de Sciences Po, le MUN, Model United Nations, se livre pour La Péniche, et fait apparaître sa vocation à aller au-delà du cadre de Sciences Po, dans une optique résolument internationale.

  • LaPéniche.net : Tarik Peudon, vous êtes le nouveau président de MUN. Pouvez-vous nous présenter l’association en quelques mots ?

Tarik : Le MUN, comme son nom l’indique, est un modèle, une simulation de l’ONU. Bien que déjà créé dans les années 1930 aux Etats-Unis (sur le modèle de la Société des Nations) puis rapidement étendu dans la quasi-totalité du monde, le premier MUN français n’a été fondé que l’année dernière, à l’initiative d’étudiants de Sciences Po.

  • LaPéniche.net : Comment se déroulent ces simulations ?

Tarik : Elles reproduisent le système de l’ONU, plusieurs délégations représentant différents pays, au sein de comités, selon le modèle de l’ONU actuel. Ces conférences durent en général de trois à cinq jours, à raison de huit heures par jour environ, de façon assez ludique, mais avec des règles et procédures strictes et définies, tout comme à l’ONU.

  • LaPéniche.net : Qui les organise, où ont-elles lieu ?

Tarik: Chacun des MUN, dans les différents pays, organise une ou plusieurs simulations, par an, à laquelle il peut inviter des délégations étrangères. L’année dernière, malgré son manque d’expérience, le MUN organisé dans les locaux de Sciences Po (Paris International Model United Nations, PIMUN), s’est révélé être un réel succès. Plus de 150 étudiants de délégations étrangères ont été reçus. Notre objectif cette année est de doubler cet effectif. Et entre autres de créer des liens avec les Etats-Unis.

  • LaPéniche.net : Vous participez donc aux MUN étrangers ?

Tarik : L’année dernière des étudiants ont participé aux MUN d’Oxford, de Moscou, certains même au World MUN, plus sérieux, organisé par le MUN de Harvard. Ce dernier a lieu chaque année dans un pays différent. On peut y participer après sélection. Cette année, et c’est un scoop pour La Péniche, nous repartirons à Moscou, au Mexique (pour le WMUN), probablement aux Etats-Unis et au Canada (Georgetown et McGuill nous ont contacté), à Londres… Nous avons également un projet de partenariat durable avec les universités de Genève et de la Haye ; d’autres destinations étant envisagées.

  • LaPéniche.net : Au-delà de la simulation, les MUN ont-ils un impact sur les organisations réelles ?

Tarik : Ce n’était pas le but initial, nous n’avions pas comme premier principe la promotion de l’ONU. Le but était avant tout de partager des idéaux, de débattre (en anglais), de se former au travail de diplomate…Mais l’université de Munich nous a contacté pour monter un projet, qui aura pour but de créer un dossier final de réflexion sur les organes de l’ONU, à publier. Et L’ACUNS (Conseil Académique du Système des Nations Unies, une des branches de l’ONU au même titre que l’UNESCO) nous a demandé d’organiser sa première conférence inaugurale en Europe, à la Sorbonne, grâce au succès du PIMUN de l’an dernier et des délégations françaises envoyées (plusieurs awards remis à ces délégations lors des simulations à l’étranger).

  • LaPéniche.net : En conclusion, qui peut participer aux MUN et rejoindre l’association ?

Tarik : Tout le monde. Les délégations françaises envoyées à l’étranger peuvent être composées de n’importe quel étudiant motivé, qu’il soit dans l’association ou non. Et nous recrutons aussi au sein de l’association, qui a cette année un cadre plus structuré avec des gens plus expérimentés. Donc des personnes motivées, prêtes à s’investir, à échanger, démarcher des sponsors…dans un cadre ludique et détendu. Un webmaster est également recherché de toute urgence! Et, deuxième scoop pour La Péniche, une soirée sera organisée par MUN Sciences Po (sur le modèle des soirées Erasmus…mais en mieux !).

Pour toute question ou demande de renseignements, contactez mun@sciences-po.org ou tarik.peudon@sciences-po.org et n’hésitez pas à consulter le site constamment remis à jour avec les dernières informations.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.