• A la une,  Actualités,  Expos,  Le Mag'

    Célébrer la sensation avec Georgia O’Keeffe

    Libre, forte, sensuelle : la peintre nord-américaine Georgea O’Keeffe est à l’honneur au Centre Pompidou du 8 septembre au 6 décembre 2021.  Pionnière du modernisme aux États-Unis, figure féminine majeure fascinant le public comme la critique, Georgia O’Keeffe traverse le XXème siècle et demeure inclassable, insaisissable, en un mot : incomparable. Pour la première fois en France, cette somptueuse rétrospective dévoile la pluralité de l’œuvre de Georgia O’Keeffe à travers un parcours chronologique où les tableaux se succèdent et s’entremêlent, se suivent et se répondent. Ce parti-pris scénographique révèle les liens qui se forment entre son histoire personnelle et sa peinture, de…

  • A la une,  Actualités,  Le Mag'

    Le Mag’ : Jean-Michel Basquiat, portrait du « Radiant Child »

    A l’occasion du trentième anniversaire de sa mort et de l’exposition qui lui sera prochainement consacrée à la Fondation Louis Vuitton, La Péniche se penche sur l’artiste Jean-Michel Basquiat, icône de l’art contemporain et du New-York underground des années 80.L’histoire de Basquiat est celle d’un mythe, celui du « Radiant Child » que la postérité lui a attaché. C’est celle d’un garçon intrépide, d’un sale gosse hypersensible, d’un peintre de l’urgence, insouciant dans sa vie mais cruellement honnête dans ses œuvres.Jean-Michel Basquiat naît le 22 décembre 1960 à Brooklyn, New York, d’une mère porto-ricaine et d’un père haïtien. Ses parents sont assez…

  • Vie du campus

    Le MAC/VAL, une merveille d’art contemporain en proche banlieue

    Cela fait maintenant cinq ans que le musée est installé à Vitry (dans le Val-de-Marne), avec son petit café/restaurant le Chantier. Il a reçu plus de 400 000 visiteurs et vous n’avez pas encore été y jeter un œil ? Il n’est pas encore trop tard, et c’est à dix minutes en voiture de la porte d’Italie ou à 19 minutes du métro Saint Michel par le RER C (itinéraire Mappy à l’appui).

  • Vie du campus

    The trash factory : ou quand l’art d’un Sciencespiste s’exporte.

    Nous vous en parlions il y a déjà presque un an : Stanislas Colodiet, à l’époque futur 3A, exposait ses peintures rue de Montreuil, à Vincennes. Le 15 avril 2010, c’est cette fois à Duke, son université d’accueil de Caroline du Nord, qu’il a organisé une exposition plutôt couronnée de succès. Lisez plutôt l’appréciation qu’en a faite le Duke Chronicle : http://dukechronicle.com/article/student-ends-exchange-program-art-show-auction.