Vie du campus

Sciences Po évacué !

Rebelote ce jeudi 19 mars à 16h45. Des appariteurs qui demandent de quitter le bâtiment, des gendarmes et policiers de part et d’autre du Basile et du Boulevard Saint-Germain… Un léger « revival » de mardi soir, une simple mesure de précaution selon l’administration.

IMG_3912.JPG

Tous les bâtiments (oui oui même l’inconnu 13 rue de l’Université) de Sciences Po ont été évacués sur ordre de la préfecture. Il semblerait que 30 minutes plus tôt, l’administration ait été prévenue d’une possible occupation de Sciences Po ce soir par des étudiants « anarchistes » extérieurs à l’école.

La présidente de l’UNEF, Manon Aubry, nous indique, elle, que l’évacuation des bâtiments est une mesure préventive par crainte d’une dérive du mouvement syndicaliste de gauche, en ce jour de grève généralisée.

IMG_3922.JPG

LaPéniche.net vous tient au courant si de nouvelles informations sont communiquées.

Photos: Antoine Genel

36 Comments

  • Maxence

    Je suis hypocrite parce que je viens aux AG pour les dénoncer ? On ne doit pas avoir la même conception du débat, mon cher… quant à mon vote, c’est « Ne Prends Pas part au Vote » sur les principes et « non » sur les modalités d’action. Dis-moi ce qu’il y a d’incohérent…

  • Olé

    Maxence, l’UNI n’a besoin de personne pour être ridicule…
    si les AG sont illegitimes, pourquoi y viens-tu? pourquoi y parles-tu? pourquoi y votes-tu?
    c’est hypocrite et incohérent

  • Maxence

    Et moi je me rappelle des insultes blessantes que t’avais lancé à un mec juste parce qu’il t’avais volé ton ballon de foot au collège ! 🙂

  • Drac

    C’était le but, Maxence, c’était le but.

    Tu m’ôteras pas de l’idée que l’UNI est coutumière d’une certaine outrance dans le choix des mots, non ? Je me souviens de « La Cé, instrument de la CFDT, mastodonte juste échappé de l’URSS »… .

  • Maxence

    Drac, la calomnie, c’est pas très très gentil. Personne à l’UNI n’a parlé « d’attaque sanguinaire ». Va plutôt lire les communiqués de presse, les dépêches AFP/AEF et l’interview de France 2.

    T’essaies de nous ridiculiser, mais tu nous fais surtout beaucoup rire !

  • Drac

    Euh les loulous, faudrait arrêter les bêtises. Un blocage de nuit, ça n’existe pas, ça s’appelle une « occupation » (selon l’UNEF et SUD), ou un « pique-nique » (selon moi). Voire une « agression sanguinaire » (selon l’UNI), mais y’en a qu’il faut pas écouter.

    Bloquer un lieu déterminé, c’est pas bloquer.
    Bloquer pendant un temps limité, c’est pas bloquer.
    Se barricader dans un amphi avec de la bouffe, des feutres et des guitares, c’est pas bloquer les portes et empêcher les cours.
    Faut pas confondre la Commune de Paris et les soirées des lecteurs de In Vodka Veritas.

    Bref, tout ça pour dire qu’aucun blocage n’est à l’ordre du jour, que tout ça ne présage qu’une petite tranche de rigolade autonome qui ne fera pas tache dans notre bien sérieux IEP, et que les gauchistes de Sciences Po sont loin d’être les plus dangereux. Je suis sûr qu’ils ne taggeront même pas les tables.

    Par contre, balancez la date, que j’amène du porto.

  • Lucas

    @ Boris

    Ne t’inquiète pas je ne remet pas en cause l’élection de Sarko, ni le système de vote. Au contraire je le défend en soutenant que la critique de l’abstention n’est pas suffisante pour dire qu’un vote est illégitime, ce que fait Maxence.

    Si le nombre d’électeur était le seul critère, il y aurait très peu de dirigeants légitimes aujourd’hui. Accepter l’abstention comme faisant parti du vote, c’est accepter que le vote est un droit qui admet un devoir. Si l’on décide de ne pas s’acquitter de ce devoir tant pis pour nous (bein entendu le taux de participations aux présidentielles n’est pas le même que celui en AG, mais les enjeux ne sont pas non plus les mêmes).

    La forme du vote est ici passé sous silence, et c’est dommage parce que c’est ça qui structure le vote démocratique et lui donne justement une grand partie de sa légitimité. Les étudiants ont été prévenu à l’avance de l’AG par des tractages et des affichages, les horaires ont été choisis pour permettre à un maximum d’entre eux de venir, et chacun avait la possibilité de s’abstenir ou de ne pas prendre part au vote, ce qui permet son ajournement immédiat. Maxence ne se prive pas d’ailleurs de venir voter et s’exprimer, ce qui est remarquable et ce que plus de personnes devraient faire.

    Bref toutes les conditions démocratiques sont remplies. Reste la question du nombre d’étudiants. A mon sens beaucoup ne sont pas venu parce qu’il s’en foutent. C’est une forme d’expression, qu’on peut déplorer, mais s’en est une. Je tiens ici à faire remarquer que l’on est conscient qu’on ne peut pas voter le blocage de Sciences Po à 100 étudiants. Il n’a été voté cette semaine que le blocage de nuit d’un amphithéâtre, pas de quoi mettre Sciences Po à feu et à sang. Je pense que c’est un vote honnète à la vue de la légitimité que peut nous donner le nombre de personnes présentes à l’AG.

    Pour le reste Boris, tu peux venir discuter avec nous au local syndical, t’es le bienvenu.

    Sinon Maxence, quand on élit une personnalité, on vote pour un programme (du moins je l’espère), et voter pour un programme c’est voter pour des mesures alors c’est kiff kiff.

  • Boris

    @Gwenolé: Ca c’est ce qu’il VOULAIT DIRE, je veux bien le croire. Ce qu’il a dit, c’est un parallele pas super heureux qui en plus frole l’attaque a la democratie.

    « Les abstentionnistes ont toujours tort »… je ne sais pas. Au niveau national, on peut parler des problemes de l’offre politique, du comptage des votes blancs, etc., questions qui ne se posent pas vraiment lors d’une AG Sciences Po–d’ou le caractere vraiment non-approprie du commentaire de Lucas, a mon avis.
    Maintenant, la question a se poser, je crois, c’est « est-ce qu’une AG non-representative peut etre legitime? ». Parce que, il ne faut pas se voiler la face, les AG ne sont pas representatives. Pour au moins 2 raisons:
    – avoir une position du genre a) ‘Ma priorite est la mobilisation parce que je juge la situation intolerable’ implique des comportements COMPLETEMENT DIFFERENTS de b) ‘Je n’ai pas d’avis sur la question ou je ne juge que le statu quo est souhaitable/acceptable’. En gros, c’est quand meme plus logique de se rendre a une AG en a) qu’en b).
    – autre point, qui en decoule un peu mais qui reste different: la propension a la mobilisation (AG, manifestation, petition, whatever…) est inequitablement reparti sur le spectre politique ou ideologique. C’est pas une nouvelle non plus, je crois.

    Resultat, une AG representative, c’est un peu comme Laurent Ruquier qui fait une blague OK: on devrait arreter d’y croire.
    Maintenant, rien que pour s’informer, c’est sur que c’est mieux d’y aller.

    @Maxence: Je suis d’accord avec ton point 1) (meme si j’ai les reserves exprimees au dessus), mais je suis relativement inquiet de voir que personne ne reagi a ‘illegal = illegitime’. La encore, comme le commentaire de Lucas, ca nous enfonce dans des profondeurs ideologiques pas chouettes-chouettes.

  • Maxence

    Il y a le manque de représentativité. Mais attention : en AG, on n’élit pas quelqu’un, on vote des mesures. Et on peut prendre un principe simple : ceux qui ne viennent pas ne sont pas solidaires.

    Il y a aussi l’illégalité. L’occupation nocturne est illégale. Tout simplement.

    Pour ces deux raisons, les AG sont illégitimes.

  • Gwenolé

    Ce que dit Lucas, et il a raison de le dire, c’est que les abstentionnistes ont toujours tort, que ce soit lors d’une présidentielle ou d’une AG.
    Sarko est légitime, mais une AG est légitime aussi, et il ne sert à rien de pleurnicher parce qu’il n’y a pas une « majorité » de participants : il faut y aller.

  • Lucas

    @ Boris
    Boris, le but de mon message n’est pas de remettre en cause le vote qui a eu lieu en 2007. C’est plutôt de montrer que dans le cadre d’un vote démocratique, on peut toujours poser la question de la légitimité.
    L’UNI rabache que l’AG n’était pas démocratique car tous les étudiants de Sciences Po n’étaient pas présents. Si l’on pousse la logique, on peu très bien dire que Sarko n’est pas légitime parce que 44% des français n’ont pas voté, et parce que parmis les 56% qui ont voté, seuls 53% l’ont choisi.
    Tout comme le vote pour les présidentielles, l’AG est ouvert à tous les étudiants. Tous comme le vote pour les présidentielless, il faut se déplacer pour aller voter en AG.
    Pourtant on ne remet jamais en cause la légitimité de l’élection présidentielle….
    La question de la légitimité doit être posée, mais il convient de garder à l’esprit que tout étudiant peut voter dans une AG, que les choix des heures d’AG sont faits pour pemettre au maximum d’étudiants de venir, et que si les étudiants préfèrent aller en cafet plutôt qu’en AG, c’est un comportement qui peut être rapproché de l’abstention ou du vote blanc.

  • Boris

    @Lucas « Et dis moi Maxence, si l’on suis ta logique, Sarko, qui a été élu par 53% des 56% de français qui ont participé au second tour, soit moins d’un tier des français, se croit aussi permis beaucoup de choses par rapport au nombre de personnes qui ont voté pour lui!?!? »

    Il me parait induscutable que Sarkozy est le president de tous les francais. Au moins, en theorie. Dans les faits c’est discutable je te l’accorde, mais mettre en cause la legitimite du president elu **democratiquement** **au suffrage universel** (…et en plus pas elu ric-rac), vraiment c’est un pas qu’il faut s’eviter de franchir, je crois.

  • Sébastien

    Dépêche AEF – jeudi 19 mars 2009 :

    « Sciences Po a décidé de fermer préventivement ses locaux, à 17 heures, jeudi 19 mars 2009. « Nous avons reçu des informations convergentes, notamment des forces de l’ordre, qui nous ont indiqué que des éléments très motivés du cortège de la manifestation allaient venir occuper Sciences Po. Pour ces raisons de sécurité, nous avons préféré fermer les bâtiments », indique la direction.

    « Nous déplorons vivement cette volonté de prise d’assaut de l’école par des groupuscules d’extrême gauche », affirme à l’AEF Sébastien Janicot, le responsable de l’Uni à Sciences Po.

    Mardi 17 mars, l’IEP a déjà été occupé par une soixantaine d’étudiants extérieurs à l’établissement, qui sont rentrés dans un amphithéâtre et ont tenu une assemble générale. « Il n’y a eu aucun heurt particulier », affirme la direction. Ces jeunes entendaient dénoncer « le temple de la bourgeoisie » que représente pour eux Sciences Po, remarque le responsable de l’Uni.

  • Louis

    « Une menace anarchiste confirmée, sérieuse, très sérieuse même »
    Sciences Po a peur, tous les soirs à 20 heures
    L’UNI vous parle, tous les soirs à 20 heures…

  • antoine (sud)

    la prefecture de paris a appelé sciences po pour les prévenir d’une possible arrivée de « libertaires » dans les batiments. Par prévention, ils ferment donc les portes jusqu’à demain matin.

    Pour avoir fait la manif et en connaitre, grosse rumeur infondée, aucun étudiant de « l’exterieur » ne compte refaire deux fois la même action.

    Mais bon quand on voit le nombre de flics qui ont barricadé nation, gazé jusque dans les couloirs de métro, on comprend tout de suite mieux la logique derrière tout ça !

  • Lucas

    Et dis moi Maxence, si l’on suis ta logique, Sarko, qui a été élu par 53% des 56% de français qui ont participé au second tour, soit moins d’un tier des français, se croit aussi permis beaucoup de choses par rapport au nombre de personnes qui ont voté pour lui!?!?

    Dans ce cas nous t’attendons en manif Maxence!

  • Maxence

    Conseil à Fétiche Je-me-cache-derrière-un-pseudo : pars à Sciences Po, prendre la température. Ce qui est ridicule, c’est l’AG à moins de cent qui se croit tout permis !

  • Maxence

    @Antoine : t’es ridicule. Qd on parle de l’extrême droite, on est tous des fachos. Quand on parle de l’extrême gauche, on est tous paranos. Maintenant, faut se calmer, prendre du recule, réfléchir un peu, et comprendre qu’il est TEMPS de mettre rappeler une chose importante : d’abord, les études, ensuite, le débat !

  • Maxence

    « Une menace anarchiste confirmée, sérieuse, très sérieuse même » selon Mme Marik et M. Colon. Eh, lapeniche.net : vos infos, demandez-les à la direction directement, pas à l’UNEF !

  • Louis

    « Les photos avec une poubelle au centre sont trop rares de nos jours. »
    Faut surtout vraiment arrêter avec ces photos en biais.
    Quant à l’évacuation c’est parfait, si les appariteurs font le boulot tout seuls et qu’il n’y a plus besoin de bloquer soi-même….

  • Sarah

    Oui oui on maintient! Il n’y a pas de raison que la fermeture de Sciences Po nous empêche de fêter le retour du CRIT…et qui sait une possible future victoire…

  • Antoine Gui.

    Et c’est parti, le gouvernement va nous refaire le coup de la répression de la minorité agissante « gauchiste/terroriste » avec des bouc-émissaires à la Julien Coupat. Faites attention, fermez vos portes à double-tour et ne laissez pas vos enfants seuls dans la rue, ces gens-là en raffolent paraît-il…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.