Vie du campus

Samovar (re)fait le mur

n193628319401_8242.jpgAprès vingt-huit ans d’existence, le mur de Berlin tomba. Cette semaine, l’on fêtera partout en Europe le vingtième anniversaire de cet événement, symbole de la chute du communisme à l’Est et la fin de la RDA. Pour éviter de tomber dans l’excès de joie banal, Samovar propose de réinventer le cours de l’histoire en une soirée, de refaire naître le mur, et de pleurer ensemble la fin de la RDA autour de shot de vodka – avec bien entendu une bonne dose de second degrés.

Au départ, Samovar. Depuis une dizaine d’années, l’association cherche à promouvoir la culture russe et réunir russophones, russophiles, novices et internationaux autour de l’âme slave, et celle des pays de l’est par extension. Cela passe par l’organisation de conférences, d’évènements et de soirées folles qui font la renommée de l’association.

Au semestre dernier, Samovar s’est faite remarquer par la conférence Russie-OTAN, les Liaisons dangereuses, au moment de la crise du gaz et du conflit géorgien, qui avait réuni Dominique de Villepin et l’ambassadeur russe en France à Sciences Po, ou une autre conférence intitulée La diplomatie du Gaz. Le prochain projet de conférence est cette année en partenariat avec l’association France-Atlantique sur les relations russo-américaines.

L’année est particulière pour Samovar ; en effet, 2010 sera l’année de la Russie en France, ce qui amènera de nombreux évènements autour de la culture russe. Un exemple significatif : le cycle Dodine, qui se déroule du 7 novembre au 6 décembre à Paris, et qui met en scène les pièces du célèbre metteur en scène. Dodine est d’ailleurs responsable de l’opéra Salomé qui figurait parmi la vente flash du BdA. Samovar lance donc un site internet pour compléter l’information, avec des liens et articles sur les évènements culturels russes en France.

Mais en attendant la conférence de décembre et les évènements culturels, Samovar propose de reprendre les habitudes de l’association, c’est-à-dire les soirées. A l’occasion de la chute du mur de Berlin, Samovar organise une soirée le 10 novembre après les cours. Musique russe, shots de vodka, cocktail Dirty Drink Rocks à 6€ et ambiance de folie autour d’un mur – pour aller jusqu’au bout de la nuit. Située dans un bar à Odéon, l’Escale, situé rue Monsieur le Prince, à partie de 21h30, vous n’avez aucune excuse pour ne pas venir oublier dans l’alcool la chute du communisme soviétique : le lendemain est un jour férié.

Attention cependant, les préventes sont à acheter en Péniche, et les entrées sur place ne sont pas garantie ! Rendez-vous vite au stand et aussi sur le nouveau site internet de l’association pour se tenir au courant de l’actualité franco-russe à Sciences Po : http://www.samovar-scpo.fr/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.