Vie du campus

Rapport de la cour : Publication officielle demain !

On l’a tellement attendu, on l’a tant commenté, dénoncé, applaudi qu’on en avait presque oublié un détail d’importance : le rapport de la Cour des comptes n’est toujours pas rendu public. Or à partir de demain 10h, il le sera ; c’est à l’issue d’une conférence de presse, que les sages de la rue Cambon refileront la patate chaude au gouvernement.


Dans la foulée, Mr Pébereau (président du CD) et Mr Casanova (président du CA) seront auditionnés à l’Assemblée Nationale devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation pour s’expliquer des « dysfonctionnements survenus entre 2005 et 2010 » et du « processus de désignation du directeur de Sciences Po » comme ils l’apprennent par mail à l’ensemble de la communauté des salariés de Sciences Po. D’aucuns déploreront l’absence d’étudiants dans la liste des destinataires …

Certes, les grandes lignes du rapport sont connues, et ce depuis longtemps. Dès mi-juin, les premières fuites du relevé d’observations provisoires (ROP) avaient parcouru la presse nationale avant que lentement mais surement l’institut ne s’installe dans les Unes et bandeaux accrocheurs. La Cour tout en soulignant les fondements solides de l’institut, sa capacité d’innovation et son ouverture sociale comme internationale pointait les « erreurs de gestion » de l’institut, comprendre les abus financiers et les privilèges nobiliaires de certains. Rien de bien nouveau. L’enjeu de demain réside en fait dans l’éventualité de renvoyer l’un des protagonistes de ce grand vaudeville devant la cour de discipline budgétaire et financière pour pratiques illégales de gestion …

Quelles conséquences cela aura-a-t-il sur la nomination d’Hervé Crès ? Sciences Po encourt-t-il des sanctions et poursuites ? Le Triumvirat est-il menacé ? Pébereau et Casanova démissionneront-ils comme le demande l’UNEF et quelques salariés de Sciences Po ? De quelle manière cela pèsera-t-il sur la décision du Président de la République ?

Réponse demain. Sur LaPéniche.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.