Vie du campus

Les élections BDE : on vous dit tout !

Urne

Alors que les listes sont déjà constituées et se préparent au racolage massif de voix en Péniche et de financement chez les commerçants et banques du coin, il apparaît important de faire le point sur l’enjeu des élections à venir. En effet, la portée du scrutin à venir, n’en déplaise aux cyniques, est bien plus déterminante que la simple désignation des prochains chanceux qui pourront à loisir déposer leurs fesses sur les fauteuils du local BDE.

Le dépôt des listes s’est fait le 9 mars, avec comme condition préalable l’enregistrement de 350 signatures d’étudiants et un statut officiel d’association. Révélées le 14 mars, les listes candidates qui mèneront du 30 mars au 6 avril, jour du vote, une semaine de campagne sont les suivantes : « Conecting Pipo », « We Are Familiste » et « M.A.O. » (Mouvement Associatif d’Ouverture). La semaine de campagne risque d’être haute en couleurs : l’an dernier fut par exemple marquée par la venue impromptue organisée par la Playliste d’un sympathique dromadaire sur le seuil de « cette bonne maison », ou plus prosaïquement par des tombolas, un concours de culture générale, avec buzzer s’il vous plaît, des distributions de mangeaille à tour de bras, et même un apéro géant saucisson et pinard en pleine rue Saint Guillaume par SGSH.

La présentation aux candidats des tâches incombant au BDE faite le 24 février par ses membres actuels a, espérons-le, été instructive et avait pour but de faire comprendre aux prétendants que le Bureau Des Elèves est une équipe et aura amplement besoin des compétences de sa vingtaine de membres sans exception. Au cours de cette présentation, Charlotte Chenevier, membre du BDE, a déploré que « seulement 8 personnes portent l’association cette année, le autre ne font pas grand-chose, et c’est assez difficile ». En effet, les candidats doivent se préparer à une masse de travail qui en étonnerait plus d’un, la pérennisation des activités actuelles du BDE et les nouveautés que ne manqueront certainement pas d’apporter la liste élue étant loin d’être des sinécures.

Sigle BDELe BDE se présente lui-même sur son site internet comme « l’association en charge d’intégrer les étudiants, d’animer leur vie et de leur rendre service » composée d’étudiants de deuxième et quatrième année répartis en une multitude de pôles chacun investis d’une mission particulière. Parmi les nombreuses activités organisées par le BDE, citons en vrac le Bal du Bachelor, le Buddy Programme, le Week-End d’Intégration, le Week-End de Réintégration (qui aura lieu cette année à Berlin), la mise en place d’un système de parrainages des première année par les deuxième année, le BDE SciencesPo National Tour, qui permet de passer un week-end à la rencontre des étudiants des campus délocalisés, le Concours d’éloquence Philippe Séguin, mais aussi et surtout le Gala de fin d’année. Cependant, le BDE, c’est également une série de services rendus aux élèves, principalement la mise à disposition d’importants fichiers permettant de trouver aisément un logement et un petit job pour arrondir ses fins de mois.

D’autre part les candidats doivent s’attendre en cas de victoire à faire face au sport favori d’une large proportion des étudiants de Sciences Po, à savoir le BDE-Bashing. Le BDE est la piñata préférée des élèves, et ses membres doivent avoir les épaules assez solides pour endurer à la fois une masse conséquente de travail, et les nombreuses critiques de la part des étudiants, qui ne manqueront pas de fuser en cas de soirée ratée. Enfin, les membres du BDE ont à présenter devant l’administration à la fin de leur mandat un bilan moral et financier. La pression qui pèse sur leurs épaules est donc importante, les candidats doivent donc prendre conscience des responsabilités auxquelles ils concourent et ne pas s’engager à la légère.

Enfin, si un point est à noter dans ces élections à venir c’est le fait qu’elles semblent et devraient on l’espère poursuivre la lancée entamée par les élections de l’année dernière. En effet, la dernière élection a été marquée par une plus forte participation des étudiants au scrutin mais surtout par un investissement plus important des quatre listes candidates dans une campagne qui jusqu’alors ne voyaient se présenter que deux liste, voire une seule ! Cette année est marquée par la mise en place d’une plateforme de vote sur Internet. Bien qu’elle soit contestée car, calquée sur le modèle des vote de reconnaissance des associations, elle permettra de voir l’évolution du scrutin en temps réel, cette mesure permettra indéniablement d’accroître la participation le jour du vote. Gageons que cette mesure et l’engouement croissant pour les élections BDE permettront enfin de redonner à ce scrutin la place qu’il mérite dans la vie associative de notre école.

12 Comments

  • Chris

    Quelqu’un a dit aux rigolos de Mao que le Grand Bond en Avant avait fait entre 20 et 43 millions de morts en Chine ?
    Pour rester au second degré, vous pourriez également utiliser Holodomor ou Solution finale, ce serait aussi intelligent.

  • Vladimir Illytch Oulianov

    Je cite l’article : « En effet, la portée du scrutin à venir, n’en déplaise aux cyniques, est bien plus déterminante que la simple désignation des prochains chanceux qui pourront à loisir déposer leurs fesses sur les fauteuils du local BDE. « 

    Après cette phrase qui contredit tous mes vilains a priori sur le BDE, et fait de moi un « cynique » (lol), on attend de connaitre la portée réelle de ce scrutin. Mais l’auteur est en fait passé à autre chose.

    Globalement, j’ai le sentiment que cet article aurait pu être écrit au second degré, tellement il est sérieux et grandiloquent.

    Pour finir avec une dernière amabilité, on n’apprend jamais que le nom des listes qui se présentent (et on a un rappel de la campagne de l’an dernier, MERCI, non vraiment, merci). Mais alors avoir une idée des noms des candidat-e-s, des préférences du BDE sortant, des différences qu’on pourrait – ou pas – observer d’une liste à l’autre…

  • Blanchard Cohen

    Je me permets de signaler une coquille : « ConNecting Pipo » (avec 2 N)… ça peut être utile pour ceux qui chercheraient sur Facebook

  • Roger Duzgeg

    Le BDE, tout le monde sait que ce sont des aristocrates enrichis pendant la seconde guerre mondiale, qui ont pour seul objectif de servir des verres de tarlouzes pendant les soirées non ?

  • Raphaëlle Rémy-Leleu

    Plus qu’à l’administration, le bilan moral et financier est présenté à la Commission Paritaire, qui est composée d’élus enseignants et étudiants… Ça reste donc une association permanente qui connait avant tout une participation et un contrôle étudiant à ses activités !

    En tous cas, bon courage à toutes les listes candidates 😉

Répondre à Claude Hagège Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.