Vie du campus

L’Ecole la plus glamour de Sciences Po

mad-men.jpgNew York, le début des années 1960, une agence de pub… On s’y croirait presque. Cela se passait il y a un mois au dernier étage de la Tour Montparnasse, des centaines d’individus en costumes trois-pièces et robes de soirée de nos grand-mères les plus élégantes twistaient sur Chubby Checker’s, dégustaient sans compter Champagne ou Scotch et fumaient des Lucky Strike. Vous l’aurez compris, le thème de la soirée était la série Mad Men, décliné du dress-code à la décoration en passant bien sûr par la musique. Vous aurez également compris qu’un rassemblement de gens aussi élégants ne pouvait être que le Gala de l’Ecole de la Communication, organisé par l’Asso-Comm’.

galacom019.jpgAu sommet de la Tour Montparnasse, donc, l’attente est courte pour entrer dans la salle réservée pour l’occasion et fouler le tapis de velours rouge. Tandis que des écrans diffusent des extraits de la série, la foule se densifie autour du bar et sur la terrasse, ouverte pendant le cocktail et qui offre une magnifique vue de Paris. A l’intérieur, tous ou presque ont fait l’effort de respecter le thème faisant preuve d’originalité, la gente féminine arborant d’extravagantes coiffes mariées à leurs robes vintage tandis que les hommes ont enduit leurs cheveux de gomina et ont sortis les bretelles pour soutenir leurs pantalons à carreaux. Sexys en diable, les étudiants dégustent par ci, par là les délicieux petits fours qui ne semblent jamais s’épuiser en sirotant lentement mais sûrement coupe de champagne sur coupe de champagne.

galacom046.jpgJean-Michel Carlo, Directeur de l’École de la Communication, est présent ainsi que plusieurs professeurs venus nous faire profiter de leur déhanché sur la piste de danse, puisqu’à partir de 23h commence la « soirée dansante », sur fond (anachronique) de Blues Brothers et autres Turtles. Les pas sont rétros, le quart d’heure américain assumé et l’ambiance est lancée. Jusqu’au bout de la nuit, les futurs diplômés en communication et alumnis profitent de cette soirée qui leur ressemble. Organisé par les étudiants de l’Asso-Comm’, ce gala témoigne du professionnalisme dont ils peuvent faire preuve, et montre surtout que la formation porte ses fruits : arrivés en master et sur le point d’achever leur cursus à Sciences Po, les étudiants sont capables d’élaborer avec succès des événements d’envergure. Depuis deux ans, l’Asso-Comm’ veille à promouvoir un véritable esprit de promo au sein de l’Ecole de la Commmunication. Quand certaines associations de master organisent des cocktails et distribuent des polos, les futurs communicants, menés par Alice Nuttin et Emilien Crespo, voient les choses en grand et proposent un gala annuel, en plus de conférences, sorties, rencontres avec des anciens… L’équipe de l’Asso-Comm se renouvelle chaque janvier, le gala de novembre est une manière de finir l’année sur une note festive, à une période où peu de choses se passent et où un petit esprit de promo commence à s’installer au sein des premières années de master.

galacom042.jpg

Cette sublime soirée est également l’occasion de se pencher sur la très glamour École de la Communication. Créée en septembre 2007, elle forme les futurs communicants à travailler aussi bien en agence de communication, en entreprise ou dans une institution, elle enseigne la communication corporate (communiquer sur une société), la communication publicitaire, la communication institutionnelle ou la communication de crise, en interne (au sein de l’entreprise) comme en externe (vers le grand public), en France ou à l’international. En bref, son champ très large permet à chacun d’y trouver son bonheur et surtout multiplie le champ des débouchés une fois le diplôme obtenu.

Ses débouchés, justement, sont un des principaux facteurs d’attraction de l’école. En effet sur 52 élèves de la promotion 2008 du master Études Marketing & Communication (ancêtre de l’École de Comm’, dont la première promotion n’a pas encore fait l’objet de statistiques publiées), 48 étaient en activité professionnelle un an après l’obtention du diplôme – soit 92% de la promotion. La rémunération moyenne après diplomation est elle aussi très intéressante. Gagnant en moyenne 34,5 k€ par an un an après leur sortie de l’école, les anciens élèves du master Études Marketing & Communication se placent quatrièmes en terme de rémunération derrière leurs anciens camarades des mentions Finance & Stratégies, Gestion des Ressources Humaines et Droit économique.

Mais ces chiffres restent néanmoins à relativiser, puisqu’ils fluctuent en fonction des promotions et qu’ils progressent moins vite que d’autres masters entre la première et la deuxième année après la remise du diplôme. Surtout, ils ne concernent pas encore l’École de la Communication en elle-même, même s’il y a fort à parier qu’elle affichera des résultats semblables voire meilleurs puisqu’elle jouit d’une grande proximité avec les principaux recruteurs de diplômés comme L’Oréal, Publicis ou TBWA. Les élèves sont plongés dans une filière réellement professionnalisante, grâce aux nombreux intervenants extérieurs, au stage de cinquième année et surtout à la possibilité de césure promue par la direction de la scolarité.

assocom.jpg

Article par Adrien Bouillot

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.