Vie du campus

Le Programme Asie : embarquement immédiat pour les mystères de l’Orient

Lancé au second semestre de l´année 2005/2006 pour les 1A du campus de Paris, le programme Asie a été un véritable succès.


Il a en effet attiré 74 étudiants, dont plus de la moitié a choisi la Chine. Ce programme combine un enseignement linguistique de 4h (chinois mandarin, hindi, coréen ou japonais) et un cours sur la civilisation (les civilisations japonaise et coréenne étant associées). Il devrait déboucher d´ici l´an prochain sur un cinquième campus délocalisé, situé au Havre selon les bruits de couloir.

En effet, en tant que grande école à vocation internationale, Sciences Po ne pouvait plus longtemps ignorer le rôle croissant des pays d´Asie du Sud-est sur la scène internationale. Ainsi, le Japon demeure, depuis la chute de l´URSS, le seul rival des Etats-Unis, du moins sur le plan économique. De plus, on ne cesse d´évoquer la montée en puissance de la Chine qui, déjà forte d´un siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l´ONU, affiche depuis quelques années une croissance économique exemplaire. L´Inde, plus démocratique, fait partie des pays émergents qui comptent. Surtout, ces deux pays voisins concentrent plus d´un tiers de la population mondiale. Enfin, malgré sa taille, la Corée occupe une place stratégique en tant qu’elle est située entre ces grands pays. La connaissance de cette aire, tant linguistiquement que pour ses aspects civilisationnels, apparaît donc comme un atout certain dans le monde du travail à l´avenir, particulièrement dans les relations internationales et commerciales.

Je me suis personnellement inscrite à ce programme en choisissant de suivre des cours de chinois et de civilisation chinoise. Ce fut une expérience très intéressante. Sur le plan linguistique, de nombreux débats ont émaillé les cours sur les différences entre le français et le chinois. Au-delà de celles qui sont flagrantes (l´écriture, la prononciation), la grammaire et le raisonnement sur la syntaxe ne sont pas du tout les mêmes que ceux de la langue de Molière. Nous avons donc eu souvent l´occasion de nous disputer avec notre professeur afin de déterminer, en vain, quelle langue était la plus logique. De plus, le dîner de conf´ a été l´occasion de se régaler autour de plats très épicés mais surtout délicieux. Quant à la civilisation, il me semble important, même si cela est parfois déroutant, de connaître et d´essayer de comprendre un mode de pensée si éloigné du nôtre. La philosophie chinoise (Confucius ou encore Lao Tseu) s´intéresse à de nombreux thèmes qui ne nous préoccupent pas ou peu en Occident. De même, la dialectique manichéenne est très peu présente dans l´esprit asiatique. S´ouvrir à d´autres horizons permet de remettre en cause nos idées qui ne sont pas si universelles qu´on aimerait le croire et de ne plus raisonner de manière occidentalo-centrée. Enfin, ce cours nous a permis de parler de sujets très divers tels que la bureaucratie, le thé, la calligraphie ou encore le christianisme et l´islam en Chine.

N´hésitez donc pas si ce continent vous intrigue, voire vous fascine, à rejoindre le programme Asie. Pour info, les enseignements actuels sont identiques à ceux de l´an dernier pour les 1A. Quant aux 2A, ils suivront un cours magistral sur l´Inde coloniale au 1er semestre, puis sur l´Asie orientale au second, avec un enseignement d´ouverture axé sur la région, et enfin ils continueront l´apprentissage de la langue à raison de deux ou quatre heures par semaine selon leur niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.