LA SUÈDE VOUS VEUT DU BIEN

suèdeLa Suède est un pays où il fait froid. On ne sait jamais peut-être certains l’ignoraient-ils. Nous en France quand il fait froid (comprendre moins de 20 degrés) et gris, on a tendance à déprimer. Octobre, novembre, chaque année c’est la même crise. Et les pauvres Suédois alors ? Est ce qu’ils se plaignent ?

Quand on pense à la Suède, trois grandes idées reviennent : ABBA, l’Etat Providence de type scandinave et les blondes à forte poitrine. Rien de tout cela ne nous rappelle les rigueurs hivernales, les engelures au bout des doigts, les rhumes, les quintes des toux et les dépressions hivernales. Mais quel est le secret de la Suède ? Les matelas IKEA ? Comment les habitants d’un pays qui voit si peu le soleil peuvent se dire un des peuples les plus heureux du monde ? Je ne sais pas. Tout ce que je sais c’est qu’il y a du bon à prendre en Suède et je tiens à vous présenter deux phénomènes magnifiquement épanouissants en provenance de ce beau pays : Lykke Li et la gym suédoise.

lykke li2Fille d’un musicien et d’une photographe, Lykke Li incarne à la perfection la mouvance électro ou pop mélodique mélancolique et en même temps rythmée née en Scandinavie et représentée entre autre par Björk avec Vespertine, Röyksopp, Sigur Ros, the Knife, Peter Björn and John, Emiliana Torrini et bien d’autres. La Scandinavie est un repère de bons plans musicaux.

Ce qui sépare Lykke Li du troupeau ce n’est pas son timbre de voix, somme toute assez commun, aigu, cristallin à la Kate Bush mais plutôt son rapport à la musique. Cela peut paraître pompeux mais Lykke Li n’est pas vraiment une chanteuse c’est une artiste.

Pourtant ce n’est pas vraiment une musicienne même si c’est elle qui écrit ces textes. Donc elle n’est pas non plus une interprète. Bon. Je sens que je m’enfonce dans une étude complexe et sans issue du charme intrinsèque de sa petite personne, cela ne mène nulle part. Alors voilà : Lykke Li veut que sa musique exprime ce qu’elle a sur le cœur, puisqu’elle a écrit ses textes après une rupture difficile et pourtant elle ne veut pas soûler les adolescentes dépressives de mélopées sirupeuses et désespérées à la Dido dans ses plus mauvais jours. Alors Lykke Li prend la matière brute de ses textes, en fait une première version un peu triste et la remix. Une fois, deux fois, trois fois, à l’infini jusqu’à ce qu’un titre dévoile un panel d’émotions contradictoires en fonction des interprétations. Et c’est là le génie de l’artiste : voire d’un unique point de vue initial les différentes facettes d’un sentiment. Beaucoup de grands noms de la musique contemporaine se prête à ce jeu, prennent à leur compte la petit sirène suédoise, s’approprie son texte et sa voix et en font leur sauce. De son premier album YOUTH NOVEL ont par exemple été tirés deux remix réalisé l’un par CSS, l’autre par Black Kid, excusez du peu.

Son œuvre dépasse les frontières et cela devient un exercice de style nécessaire pour n’importe quel artiste électro en devenire de faire son remix de Likke Li. Elle correspond à toutes les atmosphères et à toutes les humeurs et rend ainsi ses peines de cœur universelles.

Nous avons tous le même cœur et je vous défie de ne pas être secoué par le désespoir et le chagrin présents dans les titres de son album. Personnellement la chanson I can’t get that trumpet out my head avec sa guitare hispanisante, ces textes minimalistes à peine chantés et surtout cette trompette qu’elle ne peut donc pas se sortir de la tête et qui perce le cœur et nous transporte, fait ressurgir des sentiments que l’on voulait enfouis suivi par l’agonie lente de la guitare. Une artiste qui parle à notre inconscient le plus torturé. lykke li 3

Une fois que l’on en a soupé de toute cette introspection sentimentale, il n’est plus temps de déprimer, il faut bouger. C’est prouvé, le sport et l’élimination des toxines c’est bon pour le moral. En octobre, bannir l’ascenseur au profit de l’escalier c’est plus assez. Il faut une activité sportive régulière, plus régulière encore qu’une fois par semaine. L’étudiant souffre de sa gueule de bois autant que le cadre souffre de son stress et l’employé de l’épuisement physique. Tous devraient se tourner vers la Suède et la gym suédoise qui met un poing énergique dans la face des Pilates, Yogas, joggins et autres séances de muscu’. La gym suédoise est un travail de groupe qui s’occupe des battements de vos petits cœurs, de l’état de vos petits muscles de citadins au bout du rouleau, de votre souffle, de votre équilibre, de votre souplesse de la coordination des mouvements mis à mal par un sédentarisme casanier trop gym suédoiseconfortable. L’épanouissement est à la clef. Chaque séance dure une heure et est réparti en sections de dix minutes toutes aussi crevantes les unes que les autres de façon à ce qu’aucun muscle ne soit épargné.

C’est simpliste : une trentaine de personnes suivent les mouvements du prof au milieu, personne ne juge personne et tout le monde pense à autre chose ou à rien du tout, ce qui est un luxe qu’on ne se permet plus assez. Le tout se fait sur un fond musical catastrophiquement motivant avec tous nos bons gros tubes qu’on aime tant le samedi soir et qui éteigne les neurones le temps de la séance.

Ces dames trouvent leur compte dans le décompte des muscles outrageusement bien sculptés du prof, ces messieurs (car il y en a) font les coqs pour avoir la classe devant ces demoiselles, même si on drague difficilement à la gym suédoise, tant on sue et tant on se fait du bien à aller au bout de ses capacités. Le prix varie entre 50 et 100 euros pour le trimestre, il y a des salles cachées dans tout Paris et des séances tous les jours et pratiquement à toutes les heures.

Quelques bonnes séances de relaxation avec Lykke Li, quelques bonnes séances de torture à la gym suédoise, et si c’était ça le secret du bonheur suédois ?

3 réflexions au sujet de “LA SUÈDE VOUS VEUT DU BIEN”

  1. moi jaime bien la suède pourvu que jai deux frères suédois mon père y etait depuis1978 1979 ainsi il s’est nationaliser mai a perdu la vie en 2005 le 05 aout et avant sa mort il a essayer de me prendre en 2004 puisque maman etait décédée en 2001 alors les suédois veulent pas de moi et jai reprit avec mon ainé les demarche et c’est toujour pareil moi je suis décourager alors je me contente des images sur le net et de la carte car jaime bien la suède je suis aminata ursula de la cote d’ivoire salut

Laisser un commentaire