Actualités,  Vie du campus

J-1 avant l’ouverture du nouveau campus de Reims

10912579_10202456641976850_1317905940_n

La rumeur du bruit des marteaux piqueurs n’est certainement pas la seule à entourer la construction du nouveau campus à Reims depuis le début des travaux. L’attente et les spéculations vont cependant enfin pouvoir s’achever. En effet, les rémois peuvent se réjouir d’intégrer leur nouveau campus lundi matin.

Un campus chargé d’histoire

Ce n’est plus par la rue Eugène Wiet mais en passant par l’entrée principale sur la place Museux, qui par ailleurs sera partiellement désencombrée, que les étudiants vont pouvoir découvrir leurs locaux flambants neufs. Ils s’engouffreront dans leur tout nouveau hall d’accueil, et découvriront en son centre trôner une péniche venue s’échouer là. Ce hall est toujours orné de magnifiques vitraux datant du XVIIème siècle, lorsque cette bâtisse était encore un collège jésuite.

Selon Mme. Jacquet, Directrice du campus de Reims, la volonté de l’administration et des architectes a véritablement été de préserver le capital culturel des bâtiments en le réinterpretant dans le monde contemporain. L’objectif est en effet de protéger, si ce n’est de réhabiliter, l’héritage de ce lieu d’éducation.

Des personnalités telles que Colbert, le marquis de Condorcet ou encore Jacques Marquette ont été éduquées dans le collège des jésuites. Entre Condorcet qui encouragea les américains à envoyer leurs enfants s’éduquer en France et l’explorateur Jacques Marquette qui découvrit la source du Mississippi, la destinée transatlantique des locaux de l’actuel campus euro-américain était à présager.

10934320_10202456641776845_946229376_n

Reims entre dans une nouvelle dimension 

Les travaux auront non seulement restauré et mis en valeur le passé, mais ce sont surtout aux besoins immédiats et quotidiens qu’ils répondent. Le nombre de salles de classe va doubler, passant ainsi de 12 à 24. D’autre part, les étudiants auront accès à une nouvelle bibliothèque avec 240 places, qui sera entourée de 8 salles de travail où les étudiants pourront se retrouver pour travailler en groupe sur leurs exposés.

La cafétéria sera également une nouveauté qui métamorphosera les habitudes alimentaires des étudiants, qui seront sans aucune doute beaucoup plus saines. Un partenariat a été conclu avec le Crous de Reims, qui proposera donc des plats au tarif des restaurants universitaires.

Bien que dans un premier temps ils ne pourront servir des plats chauds cuisinés sur place, les étudiants pourront tout de même profiter d’un bar à soupe, d’un bar à salade ainsi que de l’achat de fruits frais. Ces services, disponibles une dizaine de jours après la rentrée, sont une excellente nouvelle, puisqu’ils permettent la création de postes de vacataires à la cafétéria, qui sera ouverte tous les jours de 9h à 17h.

10933147_10202456641816846_1066837091_n

Une vocation bien plus large que l’accueil du programme euro-américain

Les travaux de construction, dont les coûts s’élevant à 75 millions d’euros sont intégralement couverts par la Ville de Reims, le conseil général et le conseil régional, visent à agrandir le campus de Reims et diversifier les programmes qui y sont offerts. Ainsi, on ne parlera plus de campus euro-américain mais de programme euro-américain et du campus de Reims.

Les premières et deuxièmes années du programme Euro-Afrique intègreront comme annoncé les murs du nouveau campus en septembre 2015. Dans cette perspective, un groupe de travail d’étudiants a été mis sur pied pour définir les règles de mutualisation, dans le but de rendre les associations et bureaux étudiants aussi efficaces que possible tout en préservant l’identité des deux programmes.

Quant aux cours, tous ceux qui pourront être mis en commun le seront, c’est à dire les cours de langues, les ateliers d’arts, ainsi que certains cours magistraux. Des passerelles seront également créées pour les cours électifs, de manière à enrichr l’offre des cours proposés aux étudiants. En plus du programme Europe-Afrique, les étudiants d’échange viendront également gonfler les rangs rémois. Ils seront 65 au deuxième semestre, et à terme l’administration a pour objectif d’en accueillir 150.

Et l’expansion du jeune campus de Reims ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Une phase finale de travaux est entamée pour raser l’actuel bâtiment de l’administration ainsi que la bibliothèque, et y construire à la place un nouvel amphitéâtre ainsi qu’un bâtiment de plusieurs étages, qui accueillera d’ici sa finalisation en 2017 de nouveaux programmes à vocation internationale du collège universitaire de Sciences Po.

La Péniche de Reims, à peine inaugurée, accompagnera déjà les nombreux changements qui la rendront sans aucun doute de plus en plus bondée et prisée.

penichenewsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.