Vie du campus

Elections syndicales 2009 : Nouvelle Donne

2.JPGLa campagne pour les élections syndicales a commencé. Vous ne savez pas pour qui voter (oui parce que vous faites partie des 25% d’étudiants de Sciences Po qui votent à ces élections) ? LaPéniche.net vous propose alors une série d’interviews pour vous éclaircir un peu les idées.

On commence avec Nouvelle Donne, le deuxième syndicat étudiant de Sciences Po. Il représente les étudiants dans tous les différents conseils de Sciences Po : Conseil de direction, Commission paritaire et Conseil scientifique. Jean et Matthieu, les portes paroles de Nouvelle Donne, nous en disent un peu plus…

  • LaPéniche.net : Quelle est votre position au sujet des droits de scolarité ?

Nouvelle donne s’oppose à une augmentation unilatérale et disproportionnée des droits de scolarité. Nous refusons la différenciation des droits en fonction des masters comme cela avait été à un moment demandé par la direction ainsi que l’actuel projet de Sciences Po 2013 qui souhaite faire payer plus cher les étudiants en master que ceux qui sont en Bachelor. Cette différenciation n’est en fait qu’une augmentation faramineuse pour toutes les catégories de la grille, ce à quoi Nouvelle donne s’oppose fermement. Nous pensons que la qualité des professeurs et des études doit être la même pour tous que ce soit en master ou en bachelor et que rien ne peut justifier une augmentation.

Nous savons que Sciences Po a besoin de plus d’argent pour poursuivre son développement et la politique de diversité sociale qui lui a si bien réussi. C’est pour cela que Nouvelle Donne a proposé à la direction de développer les partenariats avec les entreprises. D’autres universités dans le monde le font et obtiennent des donations par fois 100 fois supérieures à celles de Sciences Po. Nous devons nous opposer à ce que des donations puissent porter atteinte à l’indépendance de l’enseignement dispensé à Sciences Po ainsi qu’à son image mais en dehors ces deux hypothèses, pourquoi ne pas aller chercher ces moyens qui amélioreront considérablement nos conditions d’études ?

Sciences Po reçoit actuellement 700 000 euros par an de dons de particulier dont 500 000 euros d’un même donateur. C’est trop peu ! Nouvelle donne souhaite que la direction continue ses efforts de prospective chez les anciens élèves qui souhaiteraient apporter leur pierre à l’édifice de la modernisation de Sciences Po.

  • LaPéniche.net : Et sur Sciences Po 2013 ?

A part la question sensible des droits de scolarité pour laquelle nous proposons une refonte de la grille actuelle en supprimant la colonne master mais aussi en développant les bourses pour les étudiants étrangers hors Union européenne, le projet Sciences Po 2013 comporte beaucoup d’excellents points.

Nous nous félicitons que la direction entendent enfin nos revendications pour la modernisation des locaux et surtout leur agrandissement. Nouvelle Donne dénonce depuis des années le manque de salles de classes et surtout le manque de place en bibliothèque. La direction nous propose 120 nouvelles places pour l’année prochaine. Très bien mais vu le manque actuel, il en faudrait au moins 500. Nous émettons une idée : pourquoi ne pas agrandir la bibliothèque en cherchant à construire sur le jardin (de la bibliothèque) où personne ne va.

Nouvelle Donne approuve l’ambition de Sciences Po pour développer son pôle recherche. Nous proposons à ce sujet que Sciences Po développe les presses de Sciences Po qui sont aujourd’hui trop peu développées, et qui ne disposent pas d’un bon réseau de distribution pour améliorer la visibilité de notre recherche à l’international.

Nouvelle Donne approuve également la politique sociale de diversité menée par Sciences Po et à ce sujet propose une réforme du concours.

Une ligne est scandaleuse dans le projet Sciences Po 2013 : le logement étudiant. Il n’y a que trois mots pour en parler, alors qu’il en faudrait 3 pages. Grand chantier de Nouvelle Donne cette année : faire que la direction se bouge ! Objectif : 500 logements étudiants construits dans les « Maisons des Sciences Po », d’ici 2013.

  • LaPéniche.net : Justement à ce sujet, quel est votre avis sur la réforme des modes d’entrée à Sciences Po et sur la suppression du concours à Bac 0 dont l’on parle beaucoup ?

Nouvelle Donne s’oppose à toute forme d’admission qui ne soit pas le fruit d’une efficace sélection.

Sur les mentions TB :

Au regard de l’impressionnant nombre de candidats postulant, ce ne doivent pas être des centièmes de point au Bac qui doivent les départager mais bien la recherche par Sciences Po d’une personnalité, d’un profil et d’un potentiel. Ces candidats pourraient donc joindre à leur dossier une feuille A4 sur laquelle ils peuvent librement figurer ce qu’ils souhaitent pour convaincre un jury de les sélectionner (CV, lettre de motivation, poeme, lettre de recommandation, dessin, feuille blanche, compte rendu d’une expérience associative…). Par ailleurs, les 25 % des meilleurs candidats seraient admissibles à un oral de motivation (pour éviter le reflexe du « J’ai mention TB, je candidate automatiquement ».).

Deux étapes : – Dépot d’un dossier scolaire + des notes du bac + de la feuille A4 – Le meilleur et dernier quart passe un oral.

9.JPGSur le concours :

Lorsque le concours a été introduit à Sciences Po, il devait donner une chance à chacun, et sélectionner les meilleurs. Aujourd’hui, de réelles discriminations sociales et géographiques existent et les meilleurs étudiants à Sciences Po ne sont pas ceux recrutés sur concours. Par ailleurs, ce concours coûte très cher à organiser pour Sciences Po.

Nouvelle Donne propose donc que le concours soit néanmoins maintenu mais que les procédures de recrutement soient modifiées. Avant le bac, le candidat doit faire parvenir son dossier scolaire et une feuille A4 (même système que les mentions TB) à Sciences Po. Si le candidat a eu plus de 14/20 au bac, il peut continuer la procédure. (ce qui permet une économie à Sciences Po en réduisant le nombre de candidats). Sinon, il est éliminé. Il passe ensuite un concours nouvelle version (plus orienté sur les capacités de synthèse et de compréhension de l’actualité que sur des matières purement scolaires où le bachotage était de règle : donnons place à l’analyse, la rédaction, la capacité de synthèse, l’ouverture sur le monde) en début d’été (car cela permettrait d’avoir ses résultats d’admission plus tot pour trouver un logement et pour finir le second semestre juste avant Noel, et pas 15 jours après la rentrée en janvier) qu’il peut passer sur Paris et dans les campus délocalisés.

Une prépa internet pourrait être ouverte tout au long de l’année, à bas coût (moins de 100 euros/étudiant) pour se préparer au concours (mise à disposition de fiches, de cours, d’annales corrigées…).

En résumé : – Prépa sur l’année low cost – Constitution d’un dossier scolaire composé des notes de la seconde à la terminale auquel est jointe la feuille A4 – Doit avoir plus de 14/20 au bac – Concours nouvelle version (synthèse, capacité de rédaction, compréhension de l’actualité…) – Possibilité de passer le concours sur Paris et en campus.

Une note serait donnée à l’étude du dossier et de la feuille personnelle et intégrée dans le calcul de la moyenne du candidat. Imaginons 3 épreuves au concours où le candidat à 15/20 aux trois et aurait été noté 12/20 au dossier personnel : note finale du candidat = 14,25

  • LaPéniche.net : Et que proposez-vous pour améliorer la qualité de vie d’un étudiant à Sciences Po ? Pensez-vous qu’il y a trop d’élèves en premier cycle, pas assez de locaux, trop de monde en Péniche, pas assez d’ordinateurs ?

Nouvelle Donne a toujours défendu la politique d’expansion de Sciences Po, du moment que la direction s’en donne les moyens. Si plus de monde veut faire Sciences Po et que l’entrée reste sélective, cela ne nuit pas au diplôme mais au contraire le renforce ! Nouvelle Donne ne s’oppose pas à l’augmentation du nombre d’étudiants du moment que nous avons l’assurance qu’il y a assez de salles de classe et de place en bibliothèque pour tout le monde !

Justement, aujourd’hui ces questions posent de graves problèmes ! Il n’y a pas assez de places en bibliothèque, pas assez de salles de classes et trop de salles de classes qui auraient besoin d’être rénovées ! Nouvelle Donne souhaite donc que tout cela s’améliorer rapidement et a rencontré trois fois Richard Descoings depuis la rentrée de septembre pour lui parler de ces problèmes et dénoncer le manque de place !

La direction a promis des efforts dès cette année et la création l’année prochaine de 120 nouvelles places de travail. Cela n’est pas suffisant, il en faudrait beaucoup plus !

Pour ce qui est des ordinateurs, Nouvelle Donne a rencontré Monsieur Prunier pour obtenir la mise en place d’achats d’ordinateurs groupés pour les étudiants de Sciences Po qui souhaiteraient s’équiper. Monsieur Prunier nous a promis l’achat de plus d’ordinateurs pour équiper les postes de travail de la bibliothèque mais nous réclamons toujours que Sciences Po négocie des prix préférentiels pour que chaque étudiant puisse s’équiper au meilleur prix !

Capturer_Nouvelle_Donne.JPG

  • LaPéniche.net : D’autres thèmes dont vous souhaiteriez parler ?

Oui, le programme de Nouvelle Donne ne s’arrête pas là ! Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’intégralité de nos propositions sur notre site.

Nouvelle Donne souhaite également la création d’une bourse échelon 0 qui serait financer par Sciences Po et permettrait d’atténuer l’énorme effet de seuil qui existe actuellement entre les étudiants boursiers et ceux qui sont à la limite de l’être.

Nouvelle Donne est tout à fait favorable au e-learning s’il vient en complément des cours d’amphis et acceptent de réfléchir à sa meilleure utilisation pour améliorer les conditions d’études des étudiants.

A l’international, nous voulons que soient ouverts de nouveaux campus, qu’existent de nouveaux double diplomes, que l’on nous donne une licence en 3A…

Par ailleurs, Nouvelle Donne fera un cadeau surprise aux étudiants : scoop : RDV en péniche pour voir cette surprise !

  • LaPéniche.net : Pourquoi voter Nouvelle Donne aux élections syndicales ?

Comme nous vous l’avons prouvé en introduisant à Sciences Po la créditation de l’engagement associatif, les élus étudiants peuvent changer les choses. Votez pour nous pour cela ! Ce n’est pas de la blague.

Et voter pour Nouvelle Donne, c’est également voter pour le seul syndicat qui s’occupe réellement et exclusivement des étudiants de Sciences Po. Nous sommes un groupe d’amis unis et nous nous connaissons tous. Les syndicats qui ont des ramifications nationales sont souvent plus préoccupés par leurs intérêts nationaux, siègent peu dans les conseils où ils sont élus et ont conservé les vieilles méthodes qu’ils utilisaient déjà il y a 25 ans…

Nouvelle Donne est le syndicat le plus écouté par la direction, car celui qui propose dans la rupture des autres de vraies solutions pour changer les choses sans s’en tenir au statut quo : le concours, nous avons une solution pour le rénover, les frais de scolarité, nous avons une idée qui fait son chemin.

Bref, voter Nouvelle Donne, c’est faire le choix de la crédibilité et d’être écouté par la direction.

Photos : Antoine Genel

24 Comments

  • Louisa, UNEF

    Que ND se permettre de dire que les autres syndicats siègent peu dans les conseils c’est quand même un scandale quand on sait que leur candidat à la Vice-Présidence l’année dernière était absent le jour du vote et a présenté sa candidature par procuration! ça c’est du sérieux!

    Par ailleurs quand vous venez en conseil c’est juste pour dire à la direction que vous êtes d’accord, cf les procès verbaux, et je m’interroge donc sur votre utilité. La direction a-t-elle vraiment besoin « d’une bande de pot » pour la soutenir systématiquement?

    Et en quoi le fait que vous soyez tous amis ajoute une valeur à votre programme ou à vos méthodes?

    Autre chose: si vous vous préoccupez tellement des étudiants de sciences po pourquoi vous ne faites une bourse aux livres? une mutuelle des fiches techniques? des permanences syndicales pour répondre aux problèmes des étudiants? Pourquoi ne pas avoir participé au mouvement du début de l’année sur le manque de place et de locaux?

    Je crois que j’ai la réponse: l’UNEF le fait déjà!

  • Nicolas, "le mec de ND"

    En effet, j’ai participé à une liste pour les élections au CROUS de Paris l’année dernière. Ce n’était pas une liste de la FAGE. La liste à laquelle je participais réunissait des associations locales sans étiquette nationale, incluant effectivement d’anciens de la FAGE, d’où une possible erreur.
    J’ajoute que la participation de Nouvelle Donne à cette liste était ponctuelle.

  • Yosra

    C’est quoi concrètement votre projet de logement Sciences Po? Apparemment la « maison des Sciences Po » reviendrait pour un étudiant à payer une chambre à 600 euros, à ce prix là on trouve des studios ds le centre de Paris très corrects donc je n’y vois pas d’intérêt.
    Et que dites vous pour les 13 000 euros des étudiants étrangers? La démocratie à Sciences Po et l’aspect international risquent de prendre un gros coup vu que tout le monde ne vient pas de pays développés avec beaucoup d’argent! A votre avis ce ne serait pas faire le choix de l’élite sociale étrangère?? Vous approuvez?

  • Marion

    Antoine, la différenciation bachelor/masters n’est malheuresement pas du tout supprimée. Ce contre quoi ND se bat , c’est contre la différenciation entre masters. Puisque « l’éducation est un investissement », l’idée a été soulevée brièvement-une fois presque pour rire que, par exemple les Fin’strat payeraient plus que les master affaires internationales, les marketing plus que les journalistes! Puisque « la rentabilité de l’investissement » est différent. Mais ça n’est jamais (heureusement)allé plus loin, et ça apparait nul part dans le projet. Donc on est pas prêt de voir ND mettre le feu à pipo.
    Par contre, la réunion de ce matin était très intéressante, notemment grâce à certaines réflexions de Tiberj, Chauvel et surtout Fitoussi qui sur certains points sont allés à l’encontre de RD, qui ont tous les 3 écoutés les revendications des organisations présentes. Et en tant que représentants des étudiants, il est important d’aller à ces réunions et groupes de travail, même si ils sont très nombreux. Débattre avec la direction n’empêche pas de se mobiliser en même temps, et il ne faut pas trop jeter la pierre à la démocratie étudiante dont les syndicats sont censés être le rouage majeur…

  • antoine

    et pour être le plus honnête, il faudrait rajouter que ce groupe de travail avait vocation a étudier les chiffres du projet à l’aide de tiberj et chauvel.

    il faudrait enfin répéter que le projet est quasi-bouclé et qu’il n’y a à ce stade que peu de marge de manoeuvre, l’administration attendant la fin des élections et donc les nouveaux élu-e-s pour voter tranquillement ce projet, avec ou sans les élu-e-s étudiant-e-s.

    bref cette réunion était pas des plus cruciales avant le 5 février ! face à une administration qui ne semble pas prête à reculer sur son projet, l’intérêt d’une réunion de ce type est minime.

    construisons une véritable mobilisation, seule capable de faire cafouiller le projet objectif 2013

  • Julien (UNEF)

    J’étais à cette réunion et les responsables de l’administration (Crès, Prunier, Palomo) ne comprennent pas cette référence sur la PF de ND. Ca a été en projet mais c’est abandonné depuis longtemps, grace à l’action des représentants étudiants et notamment de l’UNEF d’ailleurs mais ravi d’apprendre (même après la bataille) qu’il y a(vait) consensus sur ce point.

    Et je confirme plusiers choses:
    1 Etaient présents l’UNEF, la Cé, InterZaide, pas les autres syndicats (c’est vrai remarquez, ScPo 2013, des broutilles, qui s’en préoccupe?)
    2 Richard Descoings nous l’a dit et répété, il n’y aura pas de suppression du concours en projet. Il a même adhéré au groupe facebook créé par l’UNI cntre la suppression du concours
    3 j’ai les mêmes infos pour le mec de ND (Nicolas Pothier je crois) sur les listes crous
    4 je valide les infos sur le TA et la licence

  • antoine

    « Et voter pour Nouvelle Donne, c’est également voter pour le seul syndicat qui s’occupe réellement et exclusivement des étudiants de Sciences Po. Nous sommes un groupe d’amis unis et nous nous connaissons tous. Les syndicats qui ont des ramifications nationales sont souvent plus préoccupés par leurs intérêts nationaux, siègent peu dans les conseils où ils sont élus et ont conservé les vieilles méthodes qu’ils utilisaient déjà il y a 25 ans…

    d’une vous êtes pas les seuls à être une bande de pote, cf sud étudiant !

    de deux, vu que vous visez dans ce passage pas l’unef, que de notre côté on siège là ou on a à siéger, il ne reste plus grand monde de ciblé.

    bref une bien belle phrase pour meubler le discours.

    sinon comme d’habitude, on retrouve des positions qui ont été déjà débattu dans les conseils, on s’attribue et on se félicite sur des points qui ne viennent pas que de vous ou carrément pas de ND (cf fin de la différenciation entre masters et licence dans le projet objectif 2013 par exemple, vous êtes pas les seuls à voir coin coin dans son bureau !)

    dernier point et après j’arrête de faire le poil à gratter, sur sciences po si vous semblez aussi remonté, pourquoi on ne vous a pas vu en parler en péniche, pourquoi ne pas avoir tenté de construire une mobilisation pour plutôt négocier SEUL entre élu-e-s en conseil, pourquoi ne pas avoir participé aux AG initiées par Sud étudiant-e-s et l’UNEF (je vous rappelle que même l’uni et la Cé ont fini par se réveiller et venir au moins en AG discuter face aux étudiant-e-s), pourquoi ne pas avoir rejoint le collectif contre l’objectif 2013?

    ps : et d’avance, je préciserais qu’une réponse du type nous ne sommes pas opposé à tout dans ce projet ne serait pas valable, sachant qu’aucune organisation membre ne crache sur TOUT le projet, la première partie comporte évidemment des points pas si mauvais, à améliorer évidemment!

    bonne soirée

  • Rétablissons la vérité

    de mémoire, le président d’alors de ND, qui a disparu depuis (en 3A je crois) était sur les listes des candidats au crous l’année dernière, sur les listes de la FAGE en plus. Donc ND c’est pas un syndicat que local, c’est un syndicat (leur niveau d’action syndicale c’est un autre débat… tout à fait intéressant aussi d’ailleurs) qui a essayé de se donner un rayonnement national !!
    En plus, je ne suis pas sur que les sections locales des syndicats nationaux se fassent dicter leur ligne de A à Z par leurs dirigeants nationaux, je suis même persuadé que ce n’est pas le cas. Mais il y a une cohérence entre positions locales et nationales, et c’est somme toute logique.

  • Marion (et non pas Manon)

    Malheuresement, on a pas pu en discuter ce matin puisque aucun représantant de N.D n’était là. D’ailleurs le commentaire du haut me semble vrai: ça a jamais été dans le projet abouti la différence de frais entre les masters si?

  • ClémentC

    Tiberj (prof de socio) nous a raconté ce matin qu’il sortait tout juste d’une « réunion d’experts » pour parler des frais de scolarité avec Descoings, Crès, Prunier etc., + les syndicats étudiants. Quelles conclusions à propos des propositions de nouvelles donne? Ont-elles été débattues?

  • DU

    Et par ailleurs les diplomes sur lesquels Dauphine selectionne et fait payer des frais eleves sont des DU (diplomes d’universite) et non des DN, ils ne sont ni finances ni habilites par l’Etat.

  • Eve

    Comment? tu proposent aue les hausses de frais de scolarite soient alignées les hausses des frais de scolarité sur l’inflation? Mais elles le sont tous les ans! Dans les annees ou il n’y a pas d’augmentation massive liee a une reforme, ils augmentent quand meme’un montant tres exactement egal a l’inflation. L’an dernier par exemple. Ou encore celui d’avant.

  • Matthieu (Nouvelle Donne)

    Ah, en tant de campagnes électorales, les commentaires sont encore et toujours plus vifs 🙂

    … mais moins réfléchis.

    @ Louis, tu n’as pas du tout compris l’article : nous sommes contre une hausse des frais de scolarité. Nous proposons même que soient alignées les hausses des frais de scolarité sur l’inflation, pour que Sciences Po s’y retrouve sur son budget annuel, mais que le débat sur la hausse de ces coûts ne soit pas constamment réouvert tous les 3 ans.

    @ Eve. Ton premier commentaire n’est pas justifié. Je ne vois pas du tout où nous avons dit que vous ne venez pas en conseil. Je le dis ici : l’UNEF est présent à tous les conseils. Que le doute s’écarte si vous pensez que nous l’avons insinué. Ton second commentaire est juste faux… Exemples concrets Dauphine ou certaines facs privées : ni la sélection des étudiants pour le privé, ni celles des frais de scolarité pour le second, ne posent problème pour la délivrance d’une licence dans leurs formations. Et à réfléchir, je prendrais aussi l’exemple de certaines autres écoles d’arts qui à la fois sélectionnent et font payer des fees mais délivrent des Masters. Argument bidon.

    @ Alex : non, ou moins. Elles se sont réellement creusées, ces discriminations, lorsque le nombre de candidats a été multiplié par 3 ou 4 ces dernières années.

    @ Sud : Cette différenciation des frais de scolarité en Master n’aura au final pas lieu dans les prochaines échéances, mais le débat ressortira vite ! Et je précise que nous avons eu X réunion avec Messieurs Prunier et Crès pour justement en débattre, et que le choix de ne pas se lancer dans cette voie-là nous est en partie, avec d’autres élus étudiants qui se sont engagés sur cette question, redevable.

    @ Manon & Eve : on a jamais souhaité faire payer le coût total de la scolarité à un étudiant. Pour info, ce coût n’est pas de 16 000 mais de 21 000 euros en moyenne sur les 5 ans de scolarité, année à l’étranger incluse.

    @ tous les autres commentateurs : n’hésitez pas à venir débattre avec nous en péniche !

  • Eve

    Tout a fait, le TA considere qu’on ne peut pas faire payer a un etudiant plus cher qu’il ne nous coute. Donc theoriquement on ne peut pas faire payer plus de 16 000 Euros a sciences po, et encore: personnellement, je doute que le chiffre de 16 000 Euros avance par la direction resiste a un examen serieux par un TA (je pense qu’il s’qgit d’une surestimation).

  • Marion

    Pareil sur les frais de scolarité qui devraient aller plus haut dans le stranches du haut. Mais, ya pas un arrêt du Tribunal Administratif qui dit que c’est impossible?

  • Eve

    Il y a encore plus drole sur le cote « gauchiste » de ND. Ils proposent (profession de foi) une « licence » a la fin de la 3A. C’est a dire un diplome habilite par l’Etat. Hors pour que le bachelor de sciences po soit habilite par l’Etat, il devrait remplir les conditions suivantes: frais d’inscription nationaux et non selectivite.

  • Nouvelle donne se rapproche de Sud!

    « Nous mettrons Sciences Po à feu et à sang pour nous battre contre cette réforme » (profession de foi de ND)
    J’adore…
    ND révolutionnaire, c’est sans doute la surprise de ces élections…Surtout que c’est à propos de la différenciation des droits entre les masters, qui a finalement été abandonné ya un bail et pas mis dans le projet final non?
    Quelqu’un (type M.Creux) pourrait me renseigner sur ce point?

  • Alex

    « Lorsque le concours a été introduit à Sciences Po, il devait donner une chance à chacun, et sélectionner les meilleurs. Aujourd’hui, de réelles discriminations sociales et géographiques existent et les meilleurs étudiants à Sciences Po ne sont pas ceux recrutés sur concours. Par ailleurs, ce concours coûte très cher à organiser pour Sciences Po. »

    Parce qu’elles existaient pas avant, les discriminations sociales et géographiques ?

  • Eve

    Le sous entendu comme quoi l’unef ne siègerait pas en conseils est honteux. Absolument honteux. Nous n’en avons raté aucun. Les autres élus étudiants pourront confirmer.

  • Louis

    « la question sensible des droits de scolarité pour laquelle nous proposons une refonte de la grille actuelle en supprimant la colonne master mais aussi en développant les bourses pour les étudiants étrangers hors Union européenne »

    Après des semaines de mutisme, on apprend donc que Nouvelle Donne approuve une nouvelle hausse des frais de scolarité. C’est toujours bon à savoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.