Vie du campus

Election BDE 3/4 : SGSH, des bisounours à la tâche?

Toute la semaine retrouvez les interviews des listes concourant à l’élection du BDE 2010/2011 sur LaPéniche.net. Par souci d’impartialité celles-ci seront publiées par ordre alphabétique.

LaPéniche.net souhaite bonne chance à tous les candidats!


Picture_4.png

Le triumvirat Hugo Schleicher (potentiel Président), Mounia Aït Allek (Vice-Présidente) et Félix de Monts (responsable du pôle intégration), que nous avons rencontré dans le jardin sont à l’image de leur liste : ils présentent bien mais ont du mal à fournir des réponses claires. SGSH mène sa première campagne BDE et ça se sent : elle peine à faire passer son message tant sur le fond que sur la forme.

Toutes les élections voient s’affronter une liste jugée responsable du bilan du BDE sortant à une liste promouvant le changement, tradition « idéologique » portée cette année par SGSH. Le challenger pousse le matraquage de ce thème aux confins d’un autisme aveugle, tapant avec véhémence sur le BDE actuel qualifié de « bande de pote » ou « gratin hype » quand on sait que celui-ci est composé de la synthèse de deux listes (qui se tapaient dessus l’année dernière aussi fort que nos joyeux drilles aujourd’hui) et jouit d’une relative popularité. Le maillet vengeur de cette BeverlyListe (ou New Port Liste) a tout de même plusieurs cibles : les concurrents, c’est naturel, mais également et de façon frénétique la Commission Electorale du BDE. Hugo S. ouvre d’ailleurs l’interview en regrettant que celle-ci ne se soit réunie qu’à la dernière minute pour statuer de la faisabilité des événements. Encore un complot de Playliste, moi j’dis.

S’ils craignaient pour leurs événements, c’est que les membres de SGSH ont vu les choses en grand et sont entrés dans cette campagne avec la chance et la témérité des débutants : en supplément du traditionnel stand de campagne (qui ne déroge pas à la formule gagnante « free-food/jeux-vidéos/filles-accortes ») ils sont parvenus à introduire de l’insolite par l’organisation, rue St Guillaume s’il vous plait, d’un banquet sauvage avec la complicité des appariteurs et sous le saint patronage de M. Richard Descoings en personne. Le reste du programme événementiel démontre que la liste a fait le choix d’une visibilité permanente et envahissante : soirée au Basile, concours de bras de fer, lancer de tarte et concert de rock ; dans le désordre. Le « changement » porté par la liste trouve une réalisation concrète en ce que leur soirée de campagne est organisée, contrairement aux deux autres, dans un lieu encore inusité par la communauté fêtarde science piste.

Si SGSH a de la chance et du culot dans l’événementiel, elle souffre en revanche de problèmes de fond. Le programme qu’elle défend manque de pragmatisme et développe des lieux communs fédérateurs mais abstraits : une « représentativité des membres de la liste », sans bien sûr le justifier ; un « BDE ouvert (…) un local chaleureux et accueillant », O RLY ? ; « rendre plus visible la vitalité de notre vie associative », juste pour l’allitération.

Deux axes semblent néanmoins avoir été décidés et réfléchis plus de 10 minutes avant l’interview : les soirées et l’intégration des étudiants internationaux. SGSH a effectivement établi une typologie de soirées pour le moins complète : 4 grosses soirées Sciences Po, 2 soirées d’ouverture en partenariat avec d’autres écoles parisiennes et une soirée « des assos » où chacune tiendrait son stand (le Barathon du siècle, quand on sait que 60 associations sont reconnues chaque année). Dans le domaine de l’intégration la liste souhaite coordonner les différentes initiatives existantes tel le Buddy Program, les tandems TransAtlantique et les assistants internationaux.

En concurrent crédible SGSH a sorti le gros calibre sur le thème-phare de ces élections, la coopération inter-promotion, en défendant un système de parrainage 1A-2A dans le but de mieux intégrer les premiers. Attendez… jusqu’à là ça s’appelait l’Amitié, non?
Enfin, lors de l’entretien le triumvirat évoque leur volonté d’organiser un Gala 3A en fin de premier cycle (ce qui suscite notre curiosité) avant de se nuancer eux même « l’administration appuie également l’idée qui sera de toute manière réalisée ».

Militant pour le changement sans trop savoir comment le réaliser, Saint-Guillaume Sweet-Home mène sa campagne dans une forme de psychose-R.E.G.L.E.S. : se percevant comme victime des décisions arbitraires de l’administration et hurlant au complot à la moindre occasion. L’enthousiasme naïf avec lequel elle s’est lancée dans la campagne (autant internet que physique) est à la base d’une image de candeur infantile, que les concurrents ont vite fait de qualifier de « bisounours ». Toutefois les sourires de façade – et même ceux sincères – n’empêcheront pas de questionner une certaine vacuité du programme, notamment sur des points aussi essentiels que le Gala dont il n’a tout simplement pas été fait mention au cours de notre entretien.

49 Comments

  • Saint Guillaume Sweet Home

    Aujourd’hui ont lieu les élections pour votre BDE de l’année prochaine.
    Le vote est un vote papier au 56 rue des saints pères.
    Quel que soit votre choix final allez voter!

  • Morgane

    C’est vrai qu’à SGSH on est toutes hyper bonnes et qu’à côté Mère Thérésa c’est de la gnognotte.
    Et puis aussi (et surtout) on a un programme génial.

    MorganeDeToi, je propose de t’offrir un sourire en bonne et due forme, c’est-à-dire autour d’un verre. Parce que faut dire ce qui est, après tant de haineeee, mon ciel est quand même vachement plus bleu depuis ce commentaire (il en faut peu pour être heureux, youplaboum) – merci merci merci.

    Et surtout n’oubliez pas d’aller voter les loulous 🙂

  • vote

    @MorganeDeToi

    Puisqu’on en est a donner des raisons qui n’ont rien a voir avec les programmes, je vote SGSH parce que Camille et Chalotte sont super mignonnes. Et ouais, c’est un argument imparable.

  • Nicholas GASSIER

    Le tocard qui a utilisé mon nom pour répondre à la dénommée Manon (qui est sans aucun doute un rugueux, e parie Lecat, Berdou, Marco ou Félix et Clément) est prié de supprimer son commentaire.
    Ca ne me fait pas du tout rire. Utiliser des pseudos anonymes, c’est déjà moche, mais alors se faire passer pour quelqu’un d’autre, c’est révoltant. La Péniche est invitée à effacer le commentaire de notre cher usurpateur, avant que quelqu’un qui ne devrait pas le lire le lise.
    Bonne soirée
    Nicholas GASSIER

  • Mathieu Flourens

    Cet article n’est pas si méchant que ca mais c’est dommage quand on est journaliste de se soummetre aux modes, ici celle de dénigrer le BDE. Les élections de cette année sont pourtant bien différentes, pour une fois il y a 4 listes (non pas 1, ni 2+1 au dernier moment mais bien 4 dès le début).
    Après pour le reste, niveau méthode et déontologie ca ne concerne que La Péniche.
    Permettez moi tout de même en bon membre de SGSH de souligner quelques points de l’article qui mérite des précisions :

     » une « représentativité des membres de la liste », sans bien sûr le justifier  » : justifions, donc, avec Mounia, Guillaume et Constance chez SPNU, Constance et Camille chez Sciences Polémiques, Mounia chez SPMA, Nicholas qui est américain, Clément, Félix et Nicholas qui sont rugbymens, Morgane qui est une ancienne membre de l’AS, Gabriel et Hasan qui viennent des campus délocalisés de Poitiers/Menton, Erwan qui était très engagé dans la vie syndicale (fondateur Nouvelle Donne), Antoine qui était photographe pour La Péniche et j’en passe, je pense que la moins justifiées des critiques qu’on puisse faire à cette liste, c’est bien de ne pas être représentative.
    D’ailleurs au delà de ca, cette diversité prouve bien que nous avons des ressources pour gérer un BDE l’année prochaine.
    Cette liste est un projet qui s’est fondé en 3A avant de descendre vers des 1ères années par l’intermédiaire de 2ème années complices. Cela aussi illustre son organisation et sa pertinence. De plus, cela fini d’achever les arguments fallacieux qui prétendent que nous sommes une bande de pote carriériste.

    Dernière chose, lorsque nous parlons du BDE pour le critiquer, vous ne pouvez pas occulter le fait que nous parlons du BDE revenant.

    Voilà, à part ca ma candeur infantile ne peut s’empêcher de penser : est-ce notre matraquage qui est aveugle ou vos oreilles qui sont bouchées ?

  • cam

    haha Nicholas, va falloir que tu votes taboule a raser pour lagence matrimoniale!

    A part ca. Je suis juste decue que celui qui a ecrit larticle nai pas pris le temps de lire le programme de SGSH.

    Par ailleurs le nom bisounours c’est nous qui nous le sommes attribue par autoderision. Nous postions des videos de la chanson des bisounours !

    Ensuiste on ne tape pas tant le bde actuel qui a bcp progresse. on tape le BDE revenant. Le bde dil y a deux ans que l’on ne souhaite pas revenir.

    Enfin, je ne sais pas cmb de temps linterview a dure mais mes co-listiers nont sans doute pu parler que de certains points et dune maniere concise. Sinon on peut refaire linterview pdt 4h et nous pourrons largement developper tous les points avec tous les projets concrets que nous souhaitons mettre en place.

  • Clement C.

    @Elena :

    Je te remercierais de ne pas me prêter des intentions, quand tu n’as aucune idée de notre façon de travailler à LaPéniche.
    Que cet article t’interpelle, que tu sois en désaccord avec le point de vue que je développe c’est une chose et tu peux parfaitement me répondre, comme l’ont fait, avec beaucoup de précision, Mounia ou Hugo, en des termes qui appellent au débat ; toutefois diaboliser l’article en amont, le disqualifier de la sorte sans même essayer de le contredire et prêter des intentions au rédacteur, c’est une logique de terrorisme intellectuel : si je ne suis pas avec toi, je suis contre toi et j’avais comploté secrètement en me frottant les mains que je vous assassinerais par écrit… Cessons un instant.
    Je n’ai rien pour, rien contre votre liste ; votre capital sympathie et ma vision de la pensée commune m’ont permis de souligner certaines vacuités de votre programme, car si vous êtes appelés à devenir le Bureau des Elèves de Sciences Po, je pense que les étudiants attendent un peu plus que « rendre le local accueillant » cela sans dire qu’une liste propose mieux que vous (je ne le pense pas) ni vous disqualifier aveuglément.

    A bonne entendeur,
    Clément C.

  • Open TARE

    @ xx
    Ton rêve vendu à 20 euros par soir, on n’en veut pas, crois moi. Je ne sais pas quel genre d’étudiant tu es pour penser que le plus important truc que fait le BDE, c’est organiser des soirées, mais Je crois avoir une idée…
    Longue vie à Hugo S. et à sa belle liste

  • xx

    @ JP
    « Je ne vote pas non plus pour Open Barres, ils sont marrants, mais il faut un minimum de crédibilité (et de maturité pour le coup) pour manier un budget aussi gros que celui du BDE. »

    J’en reviens toujours à la soirée. Maturité, crédibilité? La soirée qu’ils proposent est de loin devant les autres. Tout cela avec un budget ridicule… Ils ne parlent pas, ils agissent. A noter la participation à cette soirée d’élèves d’Assas, de Dauphine, de la Catho, et de l’EBS, et encore d’autres exté. On parle de partenariat avec d’autres écoles? Eux ils agissent.

    Ouvrez les yeux.

  • elena

    merci adrien de le re préciser.
    On est donc tous d’accord :
    Le nouveau rédacteur a décidé de refaire un article avec comme consigne un  » équilibrage de saccage » par rapport aux autres listes. Quelle que soit les propos tenus par SGSH il fallait leur trouver une interprétation négative.

    Une fois qu’on sait ça, la crédibilité à accorder à cet article peut être fortement nuancée.

  • A. Bouillot

    =a prague, un peu de mal avec les claviers tcheques desole=
    @sgsh: le premier artricle que je vous ai envoye etait effectivement une simple retranscription de l§interview assortie dune petite conclusion interpretative. je vous ai par la suite avertis aue ¨, par souci d’equite, il serait modifie pour prendre la meme forme aue les autres. Or, si vous avez un droit de regard sur les propos que lon vous prete, linterpretation que lon en fait est libre. (je vous lavait egalement expliaue) le redacteur a change et avec lui linterpretation des propos, clement ayant a disposition la retranscription et lenregistrement audio.. je comprends votre deception mais il faut etre impartial et equitable entre les listes

  • xx

    Vous dites donc que SGSH est la seule liste concrête en terme d’evenementiel??
    C’est juste du foutage de gueule. Si le lieu n’a jamais été exploré par le BDE, c’est juste qu’il est encore plus à chier que là ou on a fait les soirées cette année.
    En terme de programme etc, je ne dis rien.
    Mais en terme de soirée, la seule qui vende réellement du rêve, c’est celle organisée par OPEN BARRES, et ça, on ne peut pas le nier.

  • S.

    Merci lapéniche d’enfin oser dire ce que tout le monde pense: cette campagne qui tourne au ridicule, la bassesse des listes qui ne savent que s’insulter, les programmes qui se ressemblent tous… Un bouffée d’air frais dans une campagne puante.

    Je ne comprends pas les réactions de tous les listeux froissés. Ils se rendent compte que c’est leur comportement -largement criticable- pendant la campagne que lapéniche remet en cause ? Il faut arrêter de croire que lapéniche a décidé de tailler le BDE par plaisir, elle relaye juste un sentiment largement partagé par la promo à l’approche des élections.
    Pour ce qui est du futur BDE, je suis certain qu’ils seront jugés à l’aune de leurs réalisations l’année prochaine. Alors ça suffit de jouer les victimes avant même d’avoir pris possession du local…

  • MorganeDeToi

    Si vous vous posez encore la question de savoir pour qui voter, c’est que vous avez pas bien considéré qui serait secrétaire générale avec Saint-Guillaume Sweet Home. Morgane, ça fait deux ans que je la vois à toutes les soirées, qu’elle illumine les boîtes nazes proposées par le BDE, que le local de l’AS résonne de son rire, qu’elle papillonne de sourire en sourire, qu’elle aide ses ami(e)s bourré(e)s à retrouver leur chemin alors même qu’elle est tout aussi soule, le tout avec une classe et un amour sincère de son prochain dont devraient s’inspirer les épaves de Playliste. Plus pétillante, charmante, intelligente, généreuse et dynamique, vous trouverez pas! Alors qu’on laisse les « sombres ambitions carriéristes » et les intentions douteuses à Marie-Victoire Comet et compagnie. Avec Mademoiselle Rocher en secrétaire générale, pas de sourires de façade, juste de la vrai bonne humeur, un building de tendresse, l’envie de rester jusqu’à 5h du matin avec elle aux soirées et se sentir bien et accueilli en toutes circonstances.

  • Morgane

    (désolée pour le double post)

    @ sgsh on en veut pas!
    Lapsus révélateur… allez, ne fais pas la tête ! 🙂
    Ceci dit, puisque nous sommes dans la même promo et que tu parles de « sombres ambitions carriéristes » (!) et d’une tête de liste qui ne créerait ni bonne ambiance à ScPo ni envie de faire la fête, ton identité m’intrigue… Et même plus que ça, tes arguments.
    Et d’ailleurs je suppose que pour avancer de telles idées/absurdités, tu ne dois pas me connaître, tout comme tu ne dois pas connaître ceux que tu juges si durement.

  • Morgane

    Comme Félix, je comprends et respecte complètement la ligne éditoriale de LaPéniche (même si effectivement de tels articles risquent de ne pas aider les taux de participation à l’élection…), que j’applaudirais probablement, soyons honnêtes, des deux mains et dès aujourd’hui – jeu de mots foireux bonsoir – si ça ne visait pas un projet qui me (nous) tient quand même à coeur. Pour la forme, bien.
    Quant au fond, je crois que mes camarades Bisounours se sont chargés de rectifier ce qui ne me semble pas être des critiques justifiées ou constructives. Je pense très honnêtement que parler de vacuité de programme, c’est un peu du foutage de gueule (qui parlait d’autisme aveugle ? haha), et j’ai très sincèrement du mal à comprendre comment on peut trouver un tel programme inconsistant : à chaque grande belle idée de gentil bisounours (meilleure intégration, des soirées plus accessibles, etc) correspondent des actions concrètes (le traditionnel WEI, avec en plus des systèmes de parrainage, un barbecue géant ouvert à tout le monde dans le même genre que notre apéro de campagne, un Gala pour les élèves des campus délocalisés et nouveaux arrivants en master, etc ; ou recours à des sponsors (ponctuels pour certains) pour réduire le prix des soirées et du Gala, pour ne citer que ça).
    Enfin bref je vous épargne la suite, on n’est pas là pour ça, mais en tout cas pour un portrait au vitriol c’est réussi – sourire.

  • Félix de Monts

    Avant toute chose je tiens à dire que je comprends la ligne choisie par la Péniche. Etre volontairement corrosif pour que naisse le débat et le buzz par la même. C’est un choix je le respecte.
    La liste SGSH a un programme clair et des propositions concrètes comme l’a souligné Mounia. Et c’est même pour cela que nous sommes la seule liste à avoir des affiches programmatiques. Donc pour ce qui est de la critique à l’égard du programme à revoir. Si par ailleurs vous ne comprenez pas certaines de nos propositions, vous doutez de leur faisabilité ou que vous avez simplement des sugestions n’hésitez pas à écrire à cette adresse :saintguillaumesweet@gmail.com.
    En ce qui concerne ce qui nous distingue de PlayListe je pense que nous ne renvoyions pas l’image d’un groupe de potes, que les gens nous trouvent en général plus accessibles ce qui se reflète par le succès de nos activités simples et sympathiques: apéro rue Saint Guillaume, tournoi de bras de fer, quizz de culture G…
    Pour ceux qui doutent encore de notre capacité à reprendre le BDE je les invite à venir à la soirée que nous organisons lundi soir (1 euro la pinte, 2 euros les cocktails) au basile ou/et au LUP mardi soir (entrée 5 euros avec open cocktail SGSH et deux hards + deux pintes). Ils se feront ainsi une idée.
    Sciences Po ne peut pas se contenter du BDE qui est le sien à l’heure actuelle. Donc juste une demande allez voter le 12 mai pour que le BDE élu ait au moins un semblant de légitimité.

  • A.D.

    « entre un commentateur et une rédactrice, cherchez le novice »

    « nous ne nous connaissons pas (j’ai cette grande chance) »

    Novice, peut-être pas, condescendante et hautaine, c’est bien plus probable, en tout cas c’est que qui ressort de ton écrit.

  • Sarah Allouche

    à Guillaume Paillot,
    entre un commentateur et une rédactrice, cherchez le novice. D’autre part, nous ne nous connaissons pas (j’ai cette grande chance) et je crois que c’est un jugement un peu hâtif de traiter les autres de « débutant » ou de « novice », de toute manière je n’ai pas à relater mes exploits ici.
    Quant à l’article « Open Barres » ça partait de l’intention de prendre les choses d’un ton décalé pas de dénigrer bêtement toutes les listes BDE car personnellement je sais très bien pour qui je vais voter et je ne trouve pas que les listes méritent de s’en prendre plein la gueule. Si la direction de La Péniche a décidé de suivre cette voie, c’est suite à l’accueil positif du lectorat que les questions-réponses ennuient.
    On n’est pas là pour faire de la pub aux listes en tout cas, et on a le droit de faire rire sans être sadique non plus. Mais je crois que dans l’article OB, nous sommes restées très diplomates.
    On a aussi parlé de choses positives, je le rappelle.
    « Sans la liberté de blâmer… » A bon entendeur, salut

  • J.P.

    Si je puis me permettre un commentaire plus partisan, ça ne reste que des élections BDE les gens. Que demande-t-on au BDE? du pain et des jeux. Du divertissement que diantre!
    Je ne vote pas pour Tabula Rasa. On n’a pas besoin de prétentieux qui se prennent trop au sérieux. Regardez leurs manières de parler, on croirait des élections à enjeux nationaux.
    Je ne vote pas non plus pour Open Barres, ils sont marrants, mais il faut un minimum de crédibilité (et de maturité pour le coup) pour manier un budget aussi gros que celui du BDE.
    Reste donc que Playliste et SGSH qui ont trouvé le bon équilibre entre sérieux et cool attitude. Ils sont marrants, mais consistants. Et c’est tout ce qu’on demande à un BDE.

  • J.P.

    Bravo la Péniche ! ça c’est du journalisme ! on ne vous demande pas d’être consensuel mais on ne vous demande pas la désinformation et la critique de bas-étage non plus (parce que oui, c’est ce que vous faites).
    Tapons sur tout le monde, ça élevera le débat ! Puis-je vous rappeler le titre d’un de vos articles? « Chronique d’un fiasco annoncé ». Si la commission n’a pas facilité l’organisation du vote, vos articles n’incitent pas beaucoup plus à la mobilisation électorale, qui une fois de plus brillera par son abstention! bravo la cohérence!

  • A.D

    Z, insulter et diffamer sous pseudo de la sorte nous donne une bien belle idée de ta personnalité. Ton commentaire est simplement pathétique, et en dit long sur les stratagèmes pitoyables des autres listes pour se discréditer mutuellement.

  • Maurice

    Ici le canapé du BDE qui vous parle ;
    Cette lointaine voisine, la vaillante péniche, toujours attaquée et assaillie par les révolutionnaires en période d’élections de quelques nature qu’elles soient, est pourtant bien brave. Elle a le mérite de dire tout haut ce que pensent tous ceux qui ne sont pas dans les listes : qui s’assiéra sur moi, on s’en branle. Pour le factuel, j’ai encore des prospectus coincé au fond du…Au final, rien ne change jamais, alors autant en rire, de cette période d’élections pour laquelle vous êtes tous pleins de bonne volonté, on le sait, de mauvaises intentions, on le sait.
    PS : Par pitié ne vendez pas votre corps en échange d’une voix, c’est mal.

  • Hugo Schleicher

    Notre programme tout comme nos activités sont tournées en dérision par LaPéniche. Le rédacteur de l’article était absent de l’interview ce qui explique les très nombreuses omissions qui jalonnent l’article. A commencer par la phrase d’introduction puisque nous n’étions pas trois mais quatre présents à cet interview.
    LaPéniche loue certes nos évènements mais en se gaussant de notre candeur. Je me souviens que de nombreux membres de LaPéniche étaient présents à notre apéro et ont pu goûter comme tous les autres étudiants présents devant le 27 à notre vin, ricard et chartreuse sans toutefois s’indigner publiquement de notre candeur, naiveté,…. Le début de campagne : notre quizz, notre apéro, notre stand… prouve très clairement que ce projet n’a pas été pris à la légère!

    Concernant le programme, LaPéniche semble s’être limitée, comme pour les autres listes, aux titres de nos paragraphes. Notre programme est bien plus concret et je vous invite à le lire à l’adresse suivante : http://sgsh.fr/. Justement nous avons pris le parti de laisser les grandes phrases généralistes et creuses aux autres listes.

    Enfin deux remarques finales:
    – la Gala 3A est un projet indépendant soutenu par l’administration et composé d’un représentant de chaque campus. Il existe un groupe facebook depuis plusieurs mois qui explique ce beau et grand projet qui verra le jour le week-end précédant la rentrée. Lors de l’interview, j’insistais sur notre capacité à s’associer efficacement à ce projet puisque l’un des instigateurs fait partie de notre liste: Gabriel Dos Santos.
    – le Gala: je me rappelle avoir insisté lourdement pendant l’entretien sur le Gala et en particulier sur l’augmentation exponentielle du prix du ticket sans que les prestations offertes suivent.

    J’attends avec impatience l’article de fin de campagne de LaPéniche qui s’étonnera, à coup sûr, de la faible participation au scrutin. Mais cela n’est pas surprenant quand on s’amuse à ridiculiser le projet de chacune des listes.

  • sgsh on en veut pas!

    je veux bien que les SGSH aient plein d’amis qui comptent voter pour eux, distribuent plein de nourriture en péniche etc, mais ça reste une équipe qui ne donne pas envie de faire la tête, principalement la « tête » de l’équipe (uniquement des 3A que je connais puisque j’en fais partie). il n’y a aucune envie de contribuer à créer une bonne ambiance à scpo, mais bien plutot de sombres ambitions carriéristes qui n’ont pas lieu d’être!

  • Théo

    En tout cas, les articles corrosifs de LaPéniche ont le mérite de susciter le débat (de + ou – bonne qualité certes)…. et franchement, si c’est pour avoir un article factuel qui rapporte le programme et les events prévus, ouvrez Facebook, on reçoit 10 spams/jour de chaque liste…
    Pour satisfaire le lectorat de LPN, il faudrait alors peut-être (l’an prochain) alterner articles factuels, analyses des listes (avec un devoir de réserve) et éditos acerbes qui descendent chaque liste mais qui n’engagent que son auteur?

    Bon je dis ça, j’en sais rien mais au moins là, même si c’est peut-être pas ce qu’on attend de la Péniche, on rigole un peu. +1 LaPéniche !

  • Mounia Aït Allek

    Il est fort dommageable que les propos aient été tronqués puisque de réelles propositions suivaient nos propos:
    « un BDE ouvert (…) un local chaleureux et accueillant » : durant l’interview nous avons continué notre propos en déclarant que des transats seront à disposition pour que les élèves puissent s’installer dans le jardin , que nous réaménagerons le local pour installer des consoles de jeux …
    « « rendre plus visible la vitalité de notre vie associative » » : par la suite, nous mettions en exergue le fait que nous soutiendrons les évènements des associations notamment au niveau de la communication en mettant en place la Gazette du 27 ( sur papier et sur internet). De plus, nous avons insisté que le label BDE ne sera clairement pas imposé …
    « des points aussi essentiels que le Gala dont il n’a tout simplement pas été fait mention au cours de notre entretien. » Le Gala a été abordé durant l’interview, nous avons en effet déclaré que nous regrettions que le prix ait presque doublé sans justification particulière et que le prestige du lieu du Gala était en déperdition. Il aurait été clairement ridicule et démagogique de proposer un lieu, un tarif et pourquoi pas une date (?) pour le Gala alors que l’échéance est encore loin.
    Passons ces détails qui n’en sont pas. Merci pour l’interview en tout cas.
    Mounia

  • Medellin

    « les membres de SGSH ont vu les choses en grand »
    « ls sont parvenus à introduire de l’insolite »
    « Le « changement » porté par la liste trouve une réalisation concrète en ce que leur soirée de campagne est organisée, contrairement aux deux autres, dans un lieu encore inusité par la communauté fêtarde science piste »
    « SGSH a effectivement établi une typologie de soirées pour le moins complète »

    Il s’agirait de t’appliquer à toi même ce que tu reproches aux autres Paillot, cet article est contrebalancé, tu as fait le choix de n’en avoir qu’une lecture.

    Vous vous étonnez de quoi les enfants? Il n’y a pas de volonté tirer sur tout ce qui bouge sinon que désigner le bullshit électoral qu’on nous sort tous les ans comme tel.
    Ta liste dit qu’elle va rendre le local plus accueillant, rendre le BDE accessible? Mais toutes le font et ce ne sont que des propositions abstraites qui ne leurrent pas un enfant de 4 ans qui aurait posé les pieds à Siences Po un quart d’heure.
    Au lieu de signer un pamphlet à l’encontre de la péniche (que je me remercie personnellement pour son sens critique) tu aurais plutôt dû expliquer les raisons de ton désaccord, point par point, dans ce qu’on appelle une « discussion » ou un « débat ».
    D’un point de vue extérieur tout ce que je vois c’est que vous faites des propositions abstraites et que vous êtes incapables de prouver qu’elles ne le sont pas.

  • ahah

    « les relations LaPéniche / BDE, quelle que soit l’issue des élections, partent sur d’excellentes bases »
    des menaces, des menaces !

  • Guillaume PAILLOT

    Continuez comme ça chez LaPéniche, vous avez bientôt fini de vous décrédibiliser.

    Adrien Bouillot, de votre maison, avait pigé un bon article, informatif, objectif, critique, retransmettant notre interview; bref, un article que l’on est en droit d’attendre de l’assoc journalistique normalement crédible de Sciences Po.

    Mais loin de vous une telle déontologie.

    Vous avez trouvé bien plus judicieux!
    Remanier cet article pour essayer de saquer la liste Saint-Guillaume Sweet-Home comme vous aviez saqué la liste Playliste juste avant.
    Et cela dans l’unique but « d’équilibrer le saccage », parce qu’une de vos novices a agressé dans un élan d’humeur Open Barres dans son compte-rendu d’interview la semaine dernière, sans contreseing des responsables de votre si fine et délicate institution.

    Très positif comme mentalité.

    Au lieu de faire des excuses publiques à Open Barres pour les avoir ridiculisés d’abord, vous préférez tailler très maladroitement les 3 autres listes, en utilisant un paquet de préjugés, lieux communs et arguments faux pour leur majorité.

    Vouloir écrire un article, en sachant avant même d’en connaitre la matière qu’il sera négatif en vue de détruire le sujet, est très professionnel, n’est-ce pas?

    C’est presque Secret Story à pipo. Gutter press, mag. à scandales et canards de caniveaux vont bientôt s’arracher vos affiliés.

    En tout cas, les relations LaPéniche / BDE, quelle que soit l’issue des élections, partent sur d’excellentes bases.

    Articles de LaPéniche à prendre au 2nd degré. A cette condition, ils sont très drôles.
    Mais ce ne sera pas grâce à vous.

    Bon courage pour repeindre votre façade d’une jolie couleur!

  • Clement C.

    @ C.C.

    Je me permets de t’arrêter, l’adaptation de la ligne éditoriale date du début de la semaine
    Je t’invite à ne pas t’exprimer sur des sujets que tu ne connais pas.

    Clément C.

  • C. C

    Quand on sait, de source sure, que l’article a été retouché juste avant sa parution par « égalité » vis à vis du lynchage auquel ont été soummise les autres listes, on en vient à se demander l’interet d’écrire de tels articles…

  • Un ex-électeur indécis

    je n’ai pas vu les campagnes BDE en Péniche, étant occupé. je me suis donc dit « Fions nous donc au jugement, je suis sur, avisé de Lapeniche.net ». Seul problème, au vu de leur appréciation de chacune de ces listes, pour qui suis-je censé voter? Open Barres ne sait pas s’organiser, Playliste est une séléction d’ex membres du BDE corrompus, et SGSH une bande incapable de Bisounours. je fais le pari que Tabula Rasa sera une clique de Musicos sous influence de la marijuana pour les 1ères années, et de l’héroïne pour les 3A et leur président Attal. Donc personne ne vote? Mieux vaut pas de BDE qu’un BDE incapable? Personnellement, mes potes sont surtout à SGSH, et ce sont des gars responsables et très ouverts, qui ne se déguiseront pas en une aristocratie de Cafette une fois élus.

  • Clement C.

    @bescherelle et mathilde
    Les fautes d’orthographe ne se justifient pas, je sais bien. Ayez pitié de moi qui ai enchaîné deux articles comme celui-ci, ma fiche de relecture et un paper en 3 jours.

  • SGSH Forevaa

    La Péniche se fourvoie. Sgsh est clairement la liste la plus capable, vous voyez Open Barres au pouvoir? Ou Tabula Rasa? Allez, soyons sérieux 2 minutes. Il faut voter pour la seule liste qui pourra réeellement faire changer les choses

  • Mathilde

    La vacuité de votre article a déjà été mentionnée – pouvez-vous seulement vous efforcer d’écrire sans faute ?
    Il entretient (verbe conjugué) ≠ un ENTRETIEN (sans T final)
    Merci…

  • G. T.

    Pas d’accord avec l’article. SGSH est clairement la seule liste acceptable, leurs membres ne se prennent pas la tête et ils ont un programme cohérent. Ils font quoi à part critiquer la Péniche?

  • Alexis Aulagnier

    Cet article est trop drôle et réellement constructif!
    J’ai vraiment hate que sorte le dernier article car pour le moment, vos papiers ont vraiment contribué à l’élévation d’un vrai débat dans une campagne par trop méprisée.

  • Anita

    j’aime pas spécialement le bde à la base, mais pour avoir rencontré ces gens et connaitre 5-6 zigotos sur la liste, je peux affirmer que si ils sont élus ça sera une CATASTROPHE!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.