Actualités

Blogbusters #5 : Clichés éclairés

Cette semaine, nos amis expatriés s’attaquent aux clichés qui concernent leur pays d’adoption (ou voisins). Tandis que Coline nous illustre ses vacances au Vietnam, Vincent nous raconte son passage par les aéroports américains et Lou nous dit tout sur la moustache indienne.

Coline à Bangkok (mais en vacances au Vietnam)

Vincent à Toronto (mais en correspondance à l’aéroport de « New York Newark »)

Enfin, c’est l’aéroport de « New York Newark », mais comme dirait Ania, je ne peux pas me la péter parce que cet aéroport est dans le New Jersey…
Mais New York Newark n’est pas qu’un aéroport, c’est une forteresse.
Alors que ce n’est qu’une correspondance, et que je ne devrais alors ne passer aucun contrôle douanier.
Mais là, si.
J’y ai passé deux heures pour passer trois fois devant les douaniers.
Mais ce ne sont pas des petits rigolos. Chewing-gum en bouche, crâne rasé et chaussures cirées, on n’a pas envie de rigoler.
Surtout que derrière sont affichés des posters avec des slogans du style « Nous sommes là pour protéger l’Amérique et nos valeurs », avec des rapaces par derrière. Bref on se croirait dans un mauvais film.
Pendant deux heures il est interdit d’utiliser son téléphone, son iPod ou même son appareil photo.
Bref c’était la guerre.

Au final, j’aurais dû raconter ma vie, remplir des pré-formulaires, remplir des formulaires, donner toutes mes empreintes digitales, prendre une photo de moi, et donner de mon corps.
Oui j’ai donné de mon corps.
Et là les États-Unis d’Amérique ont tremblé.
Après m’être déshabillé pour la quatrième fois de la journée (enfin les chaussures, la ceinture) et avoir vidé mon sac de tout ce qui est électronique pour la quatrième fois, les USA ont eu peur de moi.
Je suis rentré dans le scanner corporel, et … j’avais quelque chose dans ma poche !

À ce moment-là, trois douaniers m’ont sauté dessus, la main sur la gâchette en me demandant de retirer ce que j’avais dans ma poche dans le plus grand calme.
J’ai mis ma main dans ma poche tout doucement, puis j’ai sorti ce que j’avais : un mouchoir.
Je pensais que l’atmosphère se serait détendue, mais non, parce que mon mouchoir était roulé en boule.
Et donc oui, j’ai du minutieusement ouvrir mon mouchoir afin de prouver qu’il n’y avait pas de bombe dedans.
Bienvenue sur le territoire américain.

Lou à New Delhi

Enfin un post consacré à un sujet qui a largement alimenté l’humour potache de certains avant mon départ en Inde. Car apparemment, dans l’imaginaire collectif, l’Indien porte une moustache. Ce qui m’a valu notamment une carte postale avec la mention « Certifiée sans vannes sur les Indiens moustachus » ou une autre citant les « magiques Contes des Mille et Une Moustaches »!

p1070945

Au printemps dernier, alors que je feuilletais Inde – 365 us et coutumes, je tombe sur les lignes suivantes : « Pas de moustachus à Bollywood – Les grandes stars des studios de cinéma de Bombay ont aboli la moustache. Et toute la jeunesse a suivi la mode en bloc contrairement à celle du Sud pour qui les bacchantes sont toujours de bon ton. »
Me voilà rassurée. Comme tout mythe, il y a une part de vérité mais l’exacerbation des faits prend le dessus. L’Indien ne se caractériserait donc pas (plus) par sa moustache. FAUX ! Vous aviez raison. La preuve, en Inde, même le soleil en porte une !

302683_4803586447305_1959692830_n

L’identité de l’homme passe ici par sa moustache, tout comme celle de la femme par le sari. Il y a de ces attributs auxquels il est difficile de renoncer au risque de se sentir nu au regard de l’autre. D’autant plus quand cet attribut n’est pas que coquetterie : la moustache est symbole de puissance, de domination, de virilité. Droite, tombante, retroussée, la moustache est plurielle et jusqu’ici persistante.
Toutefois, l’évolution de la place de la femme dans la société ainsi que l’occidentalisation des mœurs chez les jeunes hommes éduqués jouent probablement un rôle dans l’extinction du port de la moustache.
Il n’en reste pas moins que le record de la plus longue moustache est détenu par, sans surprise, un Indien : Ram Singh Chauhan entretient sa moustache depuis 1982, laquelle atteignait pas moins de 4,29m de long quand elle a été mesurée le 4 mars 2010 !

moustache-1005637

(Source Internet)

Néanmoins, le Vieux Continent n’a pas à rougir devant les prestations des participants au championnat d’Europe de la plus belle barbe ou moustache ! (pour ceux qui ne seraient pas tombés dessus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.