• Cinéma

    Le sordide et la grâce: Poetry

    Intime. Poignant. Sordide. Voici trois mots pour décrire cette nouvelle perle du cinéma coréen. Découvert à Cannes au mois de mai dernier, « Poetry » (« shi » en coréen) est l'œuvre du réalisateur coréen (et ancien ministre de la culture) Chang-dong Lee (1). Porté sur l'humain et recherchant sans cesse la beauté là où on ne l'attend plus, le cinéaste réalise ici une ode à la poésie.