• Cinéma,  Le Mag'

    LE MAG – Dear White People : satire d’une Amérique clanique

    A voir si: Vous avec un faible pour les mythiques Colleges américains. A éviter si : Les teen movies vous donnent de l’urticaire. « Chers Blancs, le nombre d’amis noirs nécessaires pour ne pas être considéré comme raciste vient d’être élevé à deux. Oh, et votre dealer ne compte pas. » Ainsi démarre le premier long-métrage de Justin Simien, dernière révélation du désormais incontournable festival de cinéma indépendant américain, Sundance. Centré sur l’évolution de quatre personnages sur le campus d’un prestigieux College du sud des Etats-Unis, Dear White People se perçoit comme un film sur notre temps, bourré de références à la black culture,…