• A la une,  Actualités,  Histoire du campus

    Splendeur et misères de la gestion associative à Sciences Po (2/3)

    Précédemment – Dans la première partie de notre enquête, Andreas Roeesner, directeur de la vie universitaire, explique pourquoi ses prédécesseurs ont redonné au BDA l’entière responsabilité d’organiser les cours optionnels de pratique artistique. Selon lui, ce n’est pas une coupe budgétaire mais un manque de visibilité sur la maquette pédagogique et un « questionnement juridique » qui en sont les causes. L’UNEF l’a scandé, l’UNEF l’a écrit, l’UNEF l’a répété : « la vie associative à Sciences Po est menacée ». De nombreux chiffres sur les cours de pratique artistique ou sur le budget associatif global sont avancés pour soutenir l’idée. L’administration, quant à…