Vie du campus

Raphaël, 2A, président de l’UEJF

L’Union des Etudiants Juifs de France fait le point en ce début d’année pour LaPéniche.net, présentant, au-delà d’une vision « communautariste » souvent infondée, ses principes et projets en ce début d’année.


  • LaPéniche.net : Bonjour Raphaël. L’UEJF en quelques mots c’est…


Raphaël:
…une association nationale créée en 1944, à l’origine pour permettre aux étudiants juifs rescapés de retrouver un lien social. C’est donc une organisation « apolitique », traversée par de nombreux courants politiques et qui a sa propre section à Sciences Po, assez indépendante.

  • LaPéniche.net : Aujourd’hui, quels sont les objectifs de l’association ?


Raphaël :
Il y en a plusieurs. Le premier est de garantir la mémoire de l’holocauste, en organisant des cérémonies avec de nombreux partis politiques. A cette mémoire est associée la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, et nous accordons une grande importance au génocide, en général (conférence sur les génocides rwandais et la question du Darfour l’an passé). Deux autres préoccupations centrales demeurent aussi la réflexion sur la communauté juive de France, et le conflit israélo-palestinien, pour lequel nous nous définissons comme sionistes et pro-palestiniens, et que nous traitons avec comme principe fondamental l’ouverture.

  • LaPéniche.net : Avez-vous donc des relations avec des associations à Sciences Po partageant un intérêt particulier pour les questions du Moyen-Orient ?


Raphaël :
Nous n’avons par de lien particulier avec ADALA, mais nous avons organisé l’année dernière des conférences avec Sciences Po Monde Arabe, association culturelle, sur le thème « Juifs et Arabes, ce que l’Histoire en dit, ce que les hommes en font ». Des rencontres du même type devraient être organisées cette année, dans le même esprit.

  • LaPéniche.net : On reproche souvent à l’UEJF une forme de communautarisme, qu’en est-il réellement ?


Raphaël :
Oui, et c’est regrettable. On ne peut nier que la grande majorité des adhérents et sympathisants de l’association sont de religion juive, mais en aucun cas nous ne voulons être catalogués comme une association communautaire, voire communautariste. Nous ne sommes ni une association religieuse, ni un club de rencontres. La religion est ainsi pour certains uniquement un facteur identitaire.

  • LaPéniche.net : Quel serait donc votre message principal à faire passer aux étudiants de Sciences Po ?


Raphaël:
Qu’ils ne se fient pas à l’image que l’UEJF peut avoir, et qu’avant tout jugement hâtif, ils prennent contact avec nous (Alexis Danan, 2A est le vice-président et Laura Bertilotti, 2A, la trésorière). Une de nos valeurs principales est l’ouverture, et toute personne présentant un intérêt pour les questions que nous avons évoquées est la bienvenue. Nous voulons avant tout diversifier l’association, c’est notamment ce qui en fera sa richesse.

Pour plus d’informations, contactez raphael.morali@sciences-po.org, et rejoignez le groupe UEJF-Sciences Po sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.