A la une,  Actualités,  Courrier International,  Le Mag',  Sport

Le Sénégal remporte la CAN

21h44 (heure de Dakar), alors que la ville était plongée dans un silence profond, une atmosphère quasi irrespirable le temps des tirs au buts, les premiers cris de joie se firent entendre dans la rues. Après 2 échecs en finale en 2002 et 2019, le Sénégal remporte pour la première fois la CAN (Coupe d’Afrique des Nations), en finale face à l’Égypte, ce dimanche 6 février 2022, sur un ultime tir au but de Sadio Mané. 

La Confédération africaine de football (CAF) et la CAN, sont nées toutes deux en 1956 dans le mouvement des non-alignés (organisation internationale regroupant 120 États en 2012, qui se définissent comme n’étant alignés ni avec ni contre aucune grande puissance mondiale) et du panafricanisme. Elles ont permis de doter le continent de nouvelles instances sportives indépendantes de la Fédération internationale de football association – plus connue sous le nom de FIFA. Se développe un football de plus en plus qualitatif sur le continent africain qui permet aujourd’hui à Ahmad Ahmad, président de la CAF, d’être nommé vice-président de la FIFA. La CAN est alors la compétition footballistique la plus prestigieuse d’Afrique et l’un des championnats les plus réputés au monde. 

Avec 60 % des joueurs de la CAN qui évoluent dans des clubs non-africains, les talents du continent s’exportent et participent grâce à leurs qualités sportives à son rayonnement. On peut nommer parmi ces grands joueurs Édouard Mendy (Chelsea), Sadio Mané (Liverpool) ou encore Idrissa Gueye (PSG) du côté des lions. Chez les Pharaons (équipe d’Égypte) on peut notamment citer Mohamed Salah (Liverpool) et Mohamed Elneny (Arsenal). 

Si les deux équipes qui s’affrontaient ce dimanche avaient un palmarès pour le moins inégal, la victoire des Lions est une véritable renaissance. En effet le Sénégal attend depuis 1965 sa première victoire, en face, l’Egypte compte sept victoires, record inégalé. Sénégal-Egypte, c’est également le choc entre deux attaquants, deux stars qui partagent le même maillot en club. Le duo Mané-Salah à Liverpool laisse place sur le terrain de Yaoundé à un duel entre deux grands noms du foot africain.

Le match s’est terminé sur un tir au but, après un score de 0-0 à la fin du temps réglementaire. Pourtant tout aurait pu être fini plus tôt, à la 6e minute un Pénalty est accordé à l’équipe du Sénégal. Sadio Mané tire mais la balle est arrêtée par Gabaski. S’en suit un match serré où les équipes – malgré une domination visible du Sénégal – ne parviennent pas à se démarquer. 

Ce sont les tirs au but qui départageront les deux équipes (0-0, 4-2 tab). Les supporteurs retiendront leur souffle et ce jusqu’au dernier tir réussi – cette fois-ci – de Sadio Mané, héros à tout jamais pour le peuple sénégalais.

Toute cette nuit et pour plusieurs jours encore les Sénégalais célébreront cette victoire historique. Dans les rues de Dakar, des milliers de personnes se sont retrouvées au pied du monument de la Renaissance africaine où Wally Seck (chanteur) donnait un concert. Mais là fête n’était pas uniquement outre Méditerranée, à Paris, sur les Champs-Élysées, les supporters ont afflué des 22h50 pour fêter la victoire sénégalaise. 

Enfin le président du Sénégal Macky Sall a déclaré la journée de lundi « fériée, chômée et payée » après « la brillante victoire » des lions de la Teranga.