Actualités

Le périple havrais de Jacques Attali

Jacques Attali au campus du Havre.

Le 20 mars dernier, le campus Europe-Asie du Havre a eu l’honneur d’accueillir M. Jacques Attali, économiste et président de Planet Finance. Il était invité par Sciences Po Meetings, un projet collectif qui organise des conférences sur le campus. Le projet ne date pas de cette année : l’an passé, les étudiants ont accueilli plusieurs personnalités politiques, notamment M. Juppé et M. Fabius. Cette année, la nouvelle équipe a décidé d’inviter également des personnalités des scènes économique et culturelle. C’est ainsi qu’après avoir accueilli Heather Brown, chef d’équipe des jeunes démocrates américains, puis Guy Casadamont, criminologue, le campus a reçu M. Attali pour une conférence sur l’économie positive- «The world in 2030: what role for the positive economy?» . «Nous voulions entendre un avis alternatif et intéressant sur l’état de l’économie aujourd’hui ainsi que sur sa future évolution» affirme Martin Devaux, étudiant de première année et président de Sciences Po Meetings. Jacques Attali préside en effet Planet Finance, une organisation de solidarité internationale fondée en 1998 et qui a pour objectif de promouvoir « l’économie positive ».

D’après M. Attali un des problèmes majeur du système actuel réside dans l’accroissement des valeurs individualistes au détriment d’une gouvernance au niveau mondial. Ainsi, explique-t-il, le marché est global mais la démocratie est locale.
Il a ensuite présenté l’exemple de l’Union Européenne, qui tente d’établir un «gouvernement européen» avec difficulté. D’après Jacques Attali, L’Union Européenne a besoin d’un gouvernement fédéral d’ici à dix ans sinon l’Union s’effondrera.
Si nous souhaitons conserver une économie de marché, nous aurons inévitablement besoin d’une gouvernance mondiale.

A travers son organisation, cet économiste, écrivain et ancien haut fonctionnaire français, souhaite réintroduire une dimension «d’altruisme rationnel» au sein de nos sociétés. La mise en place de ce concept s’explique entre autre par le monde de réseaux vers lequel nous nous dirigeons.

L'équipe Sciences Po Meetings 2013.

Mais qu’est ce qu’une économie « positive » en fait ? Brièvement, c’est une économie qui rassemble toutes les entités produisant des biens ou des services, marchands ou non marchands, d’une façon économiquement viable et utile à la fois aux employés et aux clients, à leurs communautés et aux générations suivantes. Cette organisation incite donc à agir aujourd’hui pour ceux qui vivront dans cinquante ans. Utopique ? « Non, c’est uniquement les mentalités qui doivent changer, et ce n’est pas chose facile », résume Maxime Regneri, étudiant en première année.

La conférence fut brève mais claire, M. Attali a répondu à quelques questions, puis termina en invitant les étudiants à le retrouver à l’automne prochain au LH Forum, une plateforme de discussion sur le thème de l’économie positive qui aura lieu au Havre.
Le prochain invité de Sciences Po Meetings est déjà attendu avec impatience.

Par Sowmya Gascon et Marine Poylo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.