Vie du campus

Compte rendu de la réunion d’information sur la 3A

3A
Crédit photo: http://nobodyputsmercyinacorner.wordpress.com/

La troisième année à l’étranger est structurante dans la formation du Collège Universitaire, mais la construction d’un projet cohérent et qui vous ressemble nécessite du temps et de la réflexion. La première question à se poser est celle de la nature de cette troisième année : vous avez le choix entre partir en séjour d’études dans l’une des Universités partenaires de Sciences Po, effectuer un stage ou, plus exceptionnellement, construire un projet personnel. La seconde question est bien sûr celle de la langue. Si l’année précédente, 83% des étudiants ont choisi un programme anglophone, la 3A peut aussi être l’occasion d’approfondir votre connaissance d’une langue plus exotique. Enfin, il vous faudra réfléchir sur le programme et les disciplines que vous souhaitez découvrir ou approfondir dans le cadre de votre année à l’étranger.

Votre troisième année sera, certes, une année exceptionnelle de dépaysement, découvertes et enrichissement personnel, mais elle reste une obligation de scolarité de Sciences Po soumise à certaines règles. En ce qui concerne les séjours d’études, il faut valider 60 crédits ECTS pour les cours suivis à l’étranger choisis par l’étudiant et validés par les chargés de mission de la DAIE (Direction des Affaires Internationales et des Echanges), rendre un rapport de séjour obligatoire qui apportera 9 crédits ECTS et bien sûr, respecter les règlements de scolarité de Sciences Po et de l’université partenaire. D’autre part, pour les stages, il faut signer une convention de stage avec Sciences Po Avenir pour un stage d’au moins huit mois à temps plein et rendre également un rapport de stage obligatoire. C’est à Elodie Nowinski, chargée de mission, que vous pourrez poser de plus amples questions d’ordre pédagogiques sur la 3A.

The PénicheNous allons tout d’abord nous intéresser à l’élaboration du projet de séjour d’études. La Charte des affectations qui constitue les « règles du jeu » des affectations, est à consulter en priorité sur le site du Collège Universitaire. Il vous sera demandé de faire six vœux parmi 350 universités, par ordre de préférence, avec quatre universités au maximum par pays. Chaque vœu doit être mûrement réfléchi. Pour élaborer votre projet et faire votre choix, de nombreux outils sont à votre disposition. Tout d’abord, la liste des Universités partenaires par pays sur le site de la DAIE, qui sera bientôt enrichie d’un moteur de recherche permettant de croiser plusieurs critères. Pour chaque Université, vous pourrez trouver un descriptif synthétique sur la fiche Université ainsi que l’historique des rapports de séjours. De plus, le nombre de place par universités en 2010-2011 est également à votre disposition sur le site de la DAIE à titre indicatif. Après avoir fait cet effort de recherche, de renseignement et de réflexion, vous pouvez prendre rendez-vous avec un chargé de mission de la DAIE pour discuter de votre projet. Les inscriptions pour ces entretiens se feront à partir du lendemain de la réunion d’information sur la zone géographique concernée.

Les dossiers de candidatures seront à remplir entre le 12 et le 16 décembre. Le dossier comporte une lettre de motivation expliquant le projet et justifiant les six vœux, un CV, les relevés de notes du Bac et de première année, ainsi que les tests linguistiques si l’université le demande. Les critères d’affectations sont multiples, à la fois académiques, linguistiques et personnels. Le projet, la personnalité, le parcours et les motivations de l’étudiant sont importants dans la décision d’affectation, c’est pourquoi il est important de construire un projet réfléchi et cohérent et de soigner sa lettre de motivation pour mettre en avant ses atouts. La décision de la commission d’orientation et la communication des résultats se feront début février.

Pour chaque zone géographique, une équipe est présente pour vous accompagner dans votre décision. Toutes les dates de réunion sont disponibles sur le site du Collège universitaire.

La question des langues est déterminante pour la préparation du départ en troisième année. De nombreuses universités demandent un test de langues pour certifier votre niveau et votre capacité à suivre les cours dans le pays. Dès septembre, il faut donc commencer à préparer les tests de langue. Deux tests d’anglais existent : le TOEFL et l’IELTS. Toutefois, de nombreuses universités reconnaissent les deux tests. Pour passer le TOEFL, il faut se renseigner directement auprès de l’organisme. Une session d’IELTS est par contre organisée à Sciences Po, les écrits auront lieu le samedi 26 novembre et les oraux entre le 21 novembre et le 2 décembre. Un email d’information sera envoyé fin septembre concernant les dates et les modalités d’inscription. Pour s’entrainer, le site Road to IELTS est à votre disposition, et des tutorats seront organisés.

Stage 3ALa troisième année à l’étranger peut aussi être l’occasion d’effectuer un stage d’au moins huit mois conventionné avec Sciences Po Avenir. En 2010-2011, 174 étudiants sont partis en stage sur tous les continents et dans des secteurs variés comme l’Administration, la culture, l’entreprise ou l’humanitaire. Une réunion d’information aura lieu fin septembre-début octobre et votre interlocutrice privilégiée pour la construction de votre projet et la recherche d’un stage est Christiane Schulz de Sciences Po Avenir. Vous avez la possibilité de lire les rapports de stage de 3A sur le site de Sciences Po Avenir pour vous aider dans votre choix. Le 21 novembre est le dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature à Sciences Po Avenir. Le dossier de stage comprend un formulaire à remplir, un CV, une lettre de motivation dans laquelle vous développerez votre projet, expliquerez le choix de la zone géographique, la structure dans laquelle vous souhaitez faire votre stage et les compétences que vous souhaitez acquérir.

Enfin, la troisième année peut aussi être l’occasion d’effectuer un projet personnel exceptionnellement et très encadré. Cette année 8 projets personnels ont vu le jour, dont seulement deux sur le campus de Paris. Pour cela, il faut faire sa candidature avant le 14 octobre auprès d’Elodie Nowinski, et les résultats de validation des projets seront communiqués début novembre.

7 Comments

Répondre à Hervé Mathoux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.