Le Mag',  Musique

LE MAG – Brigitte : le « girl power » tout en douceur

brigitte

 

Le duo féminin revient enfin avec l’album « A bouche que veux-tu ». Faites le plein de féminité, de disco et de sensualité.

Brigitte a trois atouts principaux qu’on retrouve abondamment dans ce nouvel album : sa musicalité, ses paroles et le girl power.

On est tout de suite projetés dans les années 70. Les influences disco dominent l’album (« A bouche que veux-tu ») mais sont accompagnées d’autres styles comme le reggae (« Plurielle ») ou un son plus récent et électro (« Les filles ne pleurent pas »). On retrouve également « la patte Brigitte » que l’on connaissait déjà.

D’abord les voix super harmonisées de Sylvie et Aurélie qui semblent ne faire plus qu’une. Ensuite, leur sensualité sans limite, notamment dans « J’sais pas », une chanson dépourvue de paroles mais qui fait son petit effet. Sensualité oui, mais Brigitte ne nous laisse heureusement pas nous endormir et propose quelques chansons rythmées et dansantes comme l’excellente « Hier encore ».

 

Niveau paroles, les filles nous régalent à nouveau avec leur sens de la rime et des sonorités. Elles nous offrent donc quelques pépites comme « Le déclin », si vous êtes d’humeur romantique, ou « Le perchoir », si vous avez plutôt envie de tuer quelqu’un. Le duo dit aussi défendre le « désir féminin décomplexé », mission accomplie dans « Oh Charlie chéri ».

Ce qui nous amène au dernier atout de Brigitte : le girl power, présent dans tout l’album au travers de l’influence des grandes divas du disco comme Donna Summer. Mais aussi avec des paroles sur les vies multiples des femmes dans « Plurielle ». C’est un album féminin mais à mon avis loin d’être réservé à la gent féminine (oui les mecs aussi ont droit à leur pause douceur).

« A bouche que veux-tu » est donc un album qui réussira à surprendre le public et qui remplira les attentes des initiés du duo. Seul bémol à mon goût, le style disco de l’album rend certaines chansons vite lassantes.

Défaut cependant compensé par le fait qu’il est facile de trouver sur cet album quelques coups de cœur à écouter en boucle. Je conseille particulièrement « Hier encore », « Oh Charlie chéri » et « Le déclin ». Si ça ne vous suffit pas et qu’il vous faut de la sensualité en live, Brigitte sera à l’Olympia les 5 et 6 mai prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.