• A la une,  Actualités

    Le procès de Claude Muhayimana : juger les génocidaires, vingt-sept ans après

    Le 16 décembre 2021, Claude Muhayimana a été condamné à quatorze ans de réclusion criminelle par la chambre dédiée aux crimes contre l’humanité et génocide de la cour d’assises de Paris, au terme d’un procès ouvert le 22 novembre, et de longs délibérés au vu des enjeux en présence.  Cet homme âgé d’une soixantaine d’années, qui comparaissait libre aux côtés de ses avocats, a été reconnu coupable de « complicité de génocide » pour avoir transporté dans la région de Kibuye, à l’ouest du Rwanda, des miliciens Interahamwe, lesquels ont commis de nombreux massacres de Tutsi, au cours du génocide de 1994. Au Rwanda, un petit pays d’Afrique…

  • A la une,  Vie des associations

    Paris Solidaires à la Collecte Nationale : Un acte bénévole d’impact pour les banques alimentaires en France

    Le 26 novembre 2021, l’association Paris Solidaires a organisé une collecte au Monoprix du 50 rue de Rennes, près du campus de Paris de Sciences Po. Dans le cadre de “La Collecte Nationale”, cette opération a consisté à organiser des collectes de dons alimentaires partout en France. Retour sur cette action à destination des personnes en situation de précarité réalisée par les étudiants bénévoles de Paris Solidaires. Quelques informations générales Paris Solidaires, l’association d’étudiants bénévoles de Sciences Po, a organisé une collecte pour les banques alimentaires dans le cadre de “La Collecte Nationale”. L’objectif de cette opération était d’organiser, de…

  • A la une,  Actualités,  Rencontre

    Interview de Mathias Vicherat – Partie 2/2 : “Dans ce contexte de temps troublés, de vérité alternative, Sciences Po doit avoir un rôle à jouer encore plus fort dans la cité”

    Dix mois après les révélations de l’affaire Duhamel et à l’issue d’un processus de sélection qui a fait couler beaucoup d’encre, Mathias Vicherat, ex-secrétaire général de Danone, a été nommé directeur de Sciences Po et administrateur de la FNSP le 19 novembre dernier. La Péniche l’a rencontré le 6 décembre au cours d’un entretien. Gouvernance, violences sexistes et sexuelles, vie étudiante, financement etc., le nouveau directeur s’exprime sur les enjeux qui traversent l’institution et les réponses qu’il compte apporter.  Vous évoquez dans votre projet l’augmentation du nombre de membres de la faculté permanente, qui serait un élément important d’attractivité. Est-ce…

  • A la une,  Actualités,  Rencontre

    Interview de Mathias Vicherat – Partie 1/2 : « S’il y a un mouvement collectif, la réussite et le nouveau souffle vont être au rendez-vous ».

    Dix mois après les révélations de l’affaire Duhamel et à l’issue d’un processus de sélection qui a fait couler beaucoup d’encre, Mathias Vicherat, ex-secrétaire général de Danone, a été nommé directeur de Sciences Po et administrateur de la FNSP le 19 novembre dernier. La Péniche l’a rencontré le 6 décembre au cours d’un entretien. Gouvernance, violences sexistes et sexuelles, vie étudiante, financement etc., le nouveau directeur s’exprime sur les enjeux qui traversent l’institution et les réponses qu’il compte apporter.  En quoi votre mandat ouvre-t-il une nouvelle ère pour Sciences Po ? D’abord, je pense que Sciences Po est à un moment important de son histoire, au-delà même de mon arrivée. Nous…

  • A la une,  Cinéma,  Le Mag',  Rencontre,  Vie des associations

    Quelle approche juridique du consentement ? Les choses humaines

    « Il y a deux façons d’enculer les mouches : avec ou sans leur consentement. » Boris Vian, Cantilènes en gelée. Jeudi 2 décembre, le cinéma L’Arlequin, 76 rue de Rennes. Projection du film « Les choses humaines », réalisé par Yvan Attal, adaptation du roman éponyme de Karine Tuil (2019).  « La zone grise, c’est une zone inventée par les hommes pour se justifier, dire : les choses n’étaient pas claires, j’ai pensé qu’elle voulait, je me suis trompé, et passer à autre chose sans avoir à se sentir coupable ni rendre des comptes pour le mal qu’ils ont faits. Moi j’étais claire ; je ne voulais pas.…