Vie du campus

Street style : Alexandre et Stephanie

Le premier Sciences-po style de la rubrique mode de La Péniche arrive enfin. Pour ce premier shooting, nous avons décidé de mettre à l’honneur la nouveauté, la fraîcheur, en choisissant de prendre pour modèle des étudiants de 1A et de favoriser des tenues encore marquées par cet été qui à présent nous fuit. Stéphanie et Alexandre se sont donc prêtés au jeu, sous l’objectif de l’indispensable et talentueuse photographe officielle de La Péniche, Coline Cuau.

Alexandre

Alexandre a attiré notre regard par sa tenue décontractée mais de bon goût, une tenue qui donne l’air d’avoir été choisie sans moult tergiversations et qui pourtant fonctionne très bien. En témoigne la réaction d’Alexandre lorsqu’on lui a proposé de le shooter : « hein, quoi, moi ? Mais je suis pas sapé aujourd’hui -regard dubitatif sur ses propres vêtements – bon d’accord.» Ce qui nous a marqué dans la tenue d’Alexandre, c’est le décalage entre un style classique, presque BCBG, et une approche plus « kids ». On trouve ce contraste à la fois dans les couleurs (combo classique chemise bleu clair/chino beige vs. Bleu saphir de la veste et des bateaux) et les pièces portées, une chemise classique, un chino beige certes, mais retroussé à mi mollet, et des bateaux qui virent un peu sneakers. Ce mélange des genres présente une vraie cohérence et représente le parfait compromis entre les deux styles les plus en vue cet été, sans sombrer dans le classicisme morne d’un côté et le délire hipster (« je-porte-n’importe-quoi-pourvu-que–j’ai-l’air-différent ») qui est parfois légèrement agaçant.

Stephanie

D’abord un peu timide, Stéphanie ne tarde pas à nous enchanter avec son sourire BN. Jolie surprise aussi que ce look tout en nuances. A mi chemin entre les vacances et la rentrée, Stéphanie affiche un style automnal et bucolique, classieux et punchy. Cintrée par une veste smoking et un short taille haute, la silhouette se veut structurée mais décontractée. Le orange du foulard, couleur phare de l’été, apporte une touche vitaminée, tandis que les bracelets cliquetant à son poignet évoquent les vacances regrettées. BCBG mais pas trop, influences bobo, mais aussi un poil rock, Stéphanie habille ses doigts de multiples bagues et porte des collants filés. Mi figue, mi raisin, elle nous délivre une performance indécise mais prometteuse.

11 Comments

Répondre à Bédeuzo Annuler la réponse