Vie du campus

Steve Ballmer en Boutmy, c’est crazy…

C’est dans un amphy Boutmy plein et effervescent que le Chief Executive Officer de Microsoft est venu nous présenter sa personnalité de show man, car c’est certain, c’en est un ! Le décor est rapidement posé après le petit mot de Richard Descoing (in english please), Steve entre en scène, chemise blanche, jeune quinquagénaire dégarni… deux micros cravate, sûrement un de trop, le volume sonore s’est en effet envolé dès les premiers mots de Steve Ballmer, personnage, haut en couleur. Et c’est donc parti pour une conférence pendant laquelle nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer, oui, elle n’a pas duré plus de 45 minutes en plus.

Ralalala, quel homme, arraché de ses études à Stanford au début des eighties par un dénommé Bill Gates, ce n’est pas sans humour que Steve évoque cette PME de moins de trente employés, sans bureau, apparemment pire que Boutmy niveau confort –à ce point-là, c’est indécent. Quoi qu’il en soit, Steve a toujours cru en la bonne étoile de Microsoft, et il y croit encore, après avoir vendu plus d’un milliard d’unités, après la révolution Internet et tout ce qu’elle a apporté, Steve reste un gourou de la révolution technique permanente et nous promet de belles nouveautés (alléchantes qui sait, mais il ne s’est pas étendu !). Il a fini sa prestation par un petit mot d’encouragement vis-à-vis de l’hexagone, nous disposerions (si, si, il l’a dit) d’un fort potentiel et de travailleurs motivés et enthousiastes (Alors, les pessimistes, si M. Ballmer l’a dit, c’est que c’est vrai. Na.).

Les questions sur la carrière de Steve, sur le futur de Microsoft et sur la place de l’innovation n’ont par contre pas représenté un intérêt majeur (désolé pour ceux qui les ont posées). Le plus marquant restant son conseil phare (qu’il a répété deux fois d’ailleurs) : se lancer dès que l’on croit en quelque chose –mais pas choisir de monter une start-up pour le plaisir de la start-up a-t-il ajouté. La question des « concurrents » de Microsoft (soit Linux et autres) a été rapidement expédiée et de façon efficace : Steve croit aux atouts de Microsoft et pis c’est tout. Il a par contre insisté sur sa vision du rôle de Microsoft envers l’Afrique et les PMA, sa mission consisterait à réduire les coûts de sa technologie pour en assurer un plus large accès (sur le papier c’est enfantin) !

Nous remercions donc Steve Ballmer –qui donne même son adresse mail en partant, pour cette conférence vivante –et vivifiante, avec un homme tonique et sympathique, aux antipodes de ce qu’on a l’habitude de voir en Boutmy !

3 Comments

Répondre à Benedicte Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.