Vie du campus

Miss France 2012: cette année, c’est la choucroute qui gagne !

Et c’est parti. Cette année, TF1 nous gâte avec un spectacle construit sur le thème des héroïnes. Nous avons là des Miss Wonder Woman, Miss Scarlett O’hara, Miss Cléopâtre, Miss Pocahontas, Miss Lara Croft…L’émission n’a pas pu s’empêcher de copier sur la seconde messe annuelle télévisuelle qu’est le spectacle des Enfoirés. Mais vous ne remarquez rien ? Il s’agit d’élire Miss France et il n’y a pas une seule héroïne française représentée ! Il faut dire que déguiser les reines de beauté en Miss Marie Curie ou en Miss Jeanne d’Arc, ça aurait été nettement moins glamour.

miss france ww
Plus de Geneviève De Fontenay aux Miss France, qu’importe ! Un mythe fait toujours place à un autre. Nous entrons dans l’ère Delon. Le roi Alain Delon et sa Cour suprême de six juges : Pascal Obispo, «un spécialiste de la beauté féminine », Lorie « chérie » d’après Delon, Linda Hardy, Francis Huster, Sofia Essaïdi et Denis Brognart. On apprendra avec surprise un peu plus tard que le jury est corrompu et n’est présent que pour se faire de la publicité. Même Denis Brognart: il fait de la publicité pour la finale de Koh-Lanta.

L’émission suit le protocole à la lettre. On commence par les présentations vidéos-speedating-mais-en-mieux de chaque miss préenregistrées dans leur région natale, de préférence sous un soleil éclatant. En sachant que les miss des régions sont élues au mois d’octobre, on se demande comment cela a été possible. Néanmoins l’étape est cruciale pour que le téléspectateur en apprenne un peu plus sur les caractéristiques et passions de chaque candidate, qu’il oubliera trois minutes plus tard. Cette année encore, les miss nous impressionnent par leur sympathie et la profondeur de leurs déclarations, fruits d’une récitation saccadée parfaite : « Au moment où Lorie m’a mis l’écharpe autour du cou, j’ai pleuré», « Si j’étais élue Miss France, il n’est pas impossible que je pleure» ou encore « je veux devenir patronne de maison de retraite ». Miss Lorraine a de la chance : « Je pratique la marche à pieds tous les matins ». Ce n’est pas que la Lorraine n’est pas la région parfaite pour se promener dans la brume et la boue tous les matins mais une question existentielle me vient à l’esprit. Miss Lorraine a-t-elle une vie ?

Puis débute le défilé des trente-trois miss des trente-trois régions. Et bien oui, chez Endemol, ils aiment réinventer la géographie. L’Orléanais est une région, de même que Mayotte et le Pays-de-Savoie. Le Languedoc et le Roussillon sont deux régions distinctes. En revanche, cette année, la région Paris n’existe plus (le scandale des photos de Kelly Bochenko aurait-il été la cause de la fin des Miss Paris ?). Quoi qu’il en soit, les miss défilent en tenue régionale, puis en tenue un peu plus sexy et comme tous les ans les téléspectateurs commentent. C’est la tradition. Dès lors, Miss Bretagne, Miss Guyane et Miss Alsace sont éliminées. La première louche, la deuxième est trop musclée, la dernière a les cheveux rouges. Attendez, finalement on va peut-être garder Miss Alsace.

Le temps d’une « courte pause de publicité » à plusieurs millions d’euros qui vante des parfums de grandes marques, des anti-rides et du roquefort, nous revoilà en direct pour la sélection des 12 candidates. Soudain, le téléspectateur réalise. Mais où est De Richebourg, l’homme-standardiste au sourcil défaillant qui ne travaille qu’un jour par an ? TF1 l’a remplacé par un certain Thierry Beaumann. De Richebourg était peut-être l’amant de Geneviève, qui sait ? Bref, à ce stade, les plus moches et les plus bêtes sont éliminées. C’est la guerre des régions, des nordistes contre les sudistes, de la métropole contre les dom-toms, des sciences-pistes provinciaux contre les sciences-pistes parigos. Tiens, Miss Bourgogne, danseuse sexy de cabaret est dans les 12 finalistes ? Geneviève De Fontenay s’en retourne le chapeau devant la télé.

genevieve
Bon, ce n’est pas tout, mais pendant que nous autres filles rêvons devant les magnifiques robes de créateurs que l’on n’aura jamais l’occasion de mettre et devant la magnifique plastique de poupée Barbie que l’on ne pourra jamais obtenir parce que nous ne sommes pas brésiliennes-chirurgico-addicts, les hommes s’impatientent. Voici –enfin- venu le temps du défilé en maillot de bain. Ou plutôt DES défilés en maillot de bain, parce que année 2012 oblige, Endemol innove. Voici un défilé en maillot de bain une pièce, un défilé en maillot de bain deux pièces et un défilé en maillot de bain…les deux. Des maillots de bain à Brest en plein mois de décembre ? Oh, après tout, il paraît que ça booste les audiences. A ce moment, tout émoustillé, Jean-Pierre Foucault déclare que les miss sont « toujours souriantes, comme si elles avaient fait ça depuis des années ». Tout comme lui.

Restent 5 candidates, élues de manière très peu démocratique, avec un suffrage censitaire de 50 centimes d’euro la minute plus le prix du SMS. Bref, le suspens est à son paroxysme lorsque soudain, Laury Thilleman, Miss France 2011, dévoile les cadeaux offerts à miss France 2012. Miss France 2012 se voit offrir un voyage au Mexique pour deux personnes. Quel dommage ! Miss France est célibataire. Ah, n’oublions pas que Miss France a droit à un appartement à Paris pendant un an. Toi, pauvre étudiant qui vit entre la poutre de ta chambre de bonne et la cuvette des WC pour la modique somme de 600 euros par mois, je te comprends : il n’y a pas de justice.

Presque la fin. Le « maître de cérémonie » apporte l’enveloppe solennellement : « je fais un métier cruel, je sais ». Plus que 2 candidates. Miss Alsace, Miss Pays-de-Loire ? Finalement, Miss France 2012 sera la jolie rousse Delphine Wespiser, Miss Alsace. Bon courage Delphine, bon courage. Fini le patois alsacien, la choucroute, le kougloff et la flammekueche. Place aux séances photos, aux défilés, aux voyages, et au pistonnage des journaux people. Miss France va-t-elle faire scandale cette année ?

miss france alsace
Ne soyons pas trop méchants. Je suis jalouse, car comme toutes les grandes petites filles, hier soir, je rêvais d’être élue Miss Sissi de France. Au revoir donc à Miss Alsace qui va complètement disparaître pendant un an et au revoir à Thierry Beaumann le standardiste qui va en faire de même. Jean-Pierre Foucault a dit « A l’année prochaine Thierry ! », et nous lui disons : « A l’année prochaine Jean-Pierre ! »

4 Comments

  • Scarlett

    « nous autres filles rêvons devant les magnifiques robes de créateur… » : bah non, pas toutes les autres filles. Mais rien de grave, le « nous les filles » et le « nous les hommes » n’est qu’une mauvaise habitude à perdre. L’article manque quand même d’un brin d’acidité…

  • TK

    A ce sujet, quand aurons-nous enfin nos propres concours de miss à Sciences Po ? Les grandes universités russes le font déjà, il est plus que temps de se mettre au goût du jour et de pouvoir présenter les resplendissantes « Miss Affaires Publiques » et autres « Miss Master Recherche » qui fleurissent en nos murs.

Répondre à TK Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.