Vie du campus

La réunion d’information de Sciences Po Monde Arabe

Le monde arabe ? Un sujet à la mode, certes, mais souvent méconnu, et sujet aux approximations. Afin de permettre aux étudiants de découvrir, sérieusement et objectivement, cette partie du monde, une nouvelle association a été créée : L’Association des Elèves de Sciences Po pour le Monde Arabe. La première réunion d’information avait lieu jeudi 16 octobre, et votre serviteur était sur place…

La réunion commence dans une salle du bâtiment de l’Ecole Nationale d’Administration, au 13 rue de l’université. Les étudiants arrivent peu à peu, accueillis par deux fondateurs de l’association : Sélim Ben Hassen (4A), initiateur du projet et Laetitia Ayache (2A).

Sélim prend la parole en premier. Titulaire du prestigieux et très prisé DESS de droit des affaires et fiscalité de l’Université Paris II- Panthéon Assas, élève à l’Ecole du Barreau de Paris et ayant vécu la majeure partie de sa vie en Tunisie (études secondaires au Collège Sadiki à Tunis), cet étudiant ambitionne de mieux faire connaître les problématiques relatives au monde arabe aux étudiants de Sciences Po. La réflexion et la construction sont les maîtres mots de la réunion. Nous voulons analyser les principaux enjeux politiques, économiques et sociaux qui concernent le monde arabe d’aujourd’hui et réfléchir à la manière de relever les défis qui nous attendent et améliorer la situation dans ces pays.

L’Association des Elèves de Sciences Po pour le Monde Arabe se veut ouverte à tous, arabes et non-arabes : Nous ne sommes pas une association des arabes de Sciences Po. Les conférences organisées par l’association toucheront aussi bien les connaisseurs que les néophytes ; pour refléter cette diversité d’approche, des personnalités débattant devant des publics larges sur des questions d’envergure alterneront avec des experts traitant de questions plus techniques et plus pointues. Une ouverture sur l’extérieur est également souhaitée : l’association veut promouvoir les séjours d’étude et les stages dans les pays arabes, collaborer étroitement avec le campus de Menton, On a beaucoup d’étudiants motivés là-bas…, et mettre en place un annuaire regroupant les coordonnées d’étudiants arabes, d’étudiants intéressés par le monde arabe et de personnalités susceptibles de leur donner un coup de pouce, voire de leur offrir une opportunité de stage.

Le pôle culturel de l’association est voué à connaître le développement le plus large possible. Un partenariat avec l’Institut du Monde Arabe est envisagé : conférences, concerts, diffusion de films… . La Semaine des Associations sera aussi pour l’association l’occasion d’exposer les talents et les arts du monde arabe. Mais l’association traitera surtout de politique et de géopolitique. De nombreuses pistes sont d’ores et déjà envisagées : journalisme et information, diplomatie ou encore réforme des Etats arabes… jusqu’au mode de fonctionnement des banques islamiques. Des conférences spécifiques sur un pays en particulier seront proposées : Egypte, Jordanie, ou même des pays moins connus en France mais d’un intérêt particulier, comme le Qatar. Le principal demeure de garder une approche critique, balancée, et laissant surtout place au débat ça ne sert à rien d’organiser des conférences dans lesquelles tout le monde est d’emblée d’accord et à la réflexion notre but, c’est avant tout d’avoir et de livrer des clés pour la compréhension du monde arabe et de ses enjeux, et ces clés seront autant d’outils de réflexion qui nous permettront dans le futur de constituer de vraies forces de propositions et d’initier les changements nécessaires ; en aucun cas, nous ne voulons tomber dans un militantisme, qui par définition, est médiocre s’il ne repose pas sur la connaissance et sur une parfaite maîtrise du sujet.

L’association souhaite également parler du conflit israélo-palestinien, mais de façon limitée, dans la mesure où il existe déjà une association qui lui est spécifiquement dédiée (ADALA, dont l’un des membres actifs participe d’ailleurs à la réunion). Un projet tient en revanche à coeur : l’organisation de conférences-débats en partenariat avec l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) Sciences Po, Nous pouvons ne pas être d’accord et discuter quand même ; et même si nous ne le voulions pas, l’enjeu d’une paix au Proche-Orient nous le commande. Il pourrait s’agir d’inviter des personnalités capables d’apporter des points de vue originaux et non conformistes nous accepterons tous les discours, pourvu qu’ils soient constructifs.

Après deux heures durant lesquelles les interventions de tous les participants se sont succédé et vous ont été résumées ci-dessus, la réunion prend fin. Avant de se séparer, Selim demande aux personnes présentes de rappeler constamment que l’association se veut ouverte à tous, a déjà une multitude de projets et n’attend plus que des étudiants intéressés pour les concrétiser au plus vite. Ici, c’est chose faite.

10 Comments

  • imene

    juif ,je t’aime, catholique,je t’aime, musulman je t’aime , boudhiste je t’aime , athé je t’aime, êtres humains je vous aime!! arretez de tout confondre ,les salauds existent et ont toujours existé, dans toutes les religions,dans toutes les civilisations ,dans toutes les nations..pourquoi ne jamais parler de ceux qui veulent depasser
    les haines….si Bourguiba avait été écouté en 1948… Si Nacer avait été visionnaire…combien de vies humaines auraient été épargnées…bon vent à l’association…OBAMA JE VOUS AIME, rendez la dignité aux palestiniens et donc leur liberté et leur pays, moi je veux retrouver mes amis juifs sépharades…mes amis catholiques, protestants ,européens ,américains,africains, asiatiques..ce n’est pas de l’angélisme,mes frères arabes (on subit ses frères et on choisit ses amis) de la société civile, doivent arracher leurs libertés à leurs gouvernants et non hair ceux qui sont libres parce qu’il y a deux siècles et plus, leurs aieux sont morts pour la LIBERTE L EGALITE ET LA FRATERNITE QUI VEILLENT AUX DROITS DE
    L HOMME PLUS QU A LEURS BIENS MATERIELS ET A LA LUTTE POUR LE POUVOIR…

  • Henry

    Il faut arrêter les procès d’intention! pour une fois que quelqu’un se bouge pour améliorer la situation dans les pays arabes….saluons son initiative et souhaitons-lui bonne chance au lieu de toujours critiquer bêtement en restant assis et les brois croisés!

  • aissa

    monsieur selim est un novice de la politique avec un dess il n’est pas credible par son volontariat je dirais -par interets-il joue la carte des juifs etudiants ces derniers ne sont pas des gens de dialogue son projet est voue a l’echec

  • Ahmed BLAÏCH

    J’éspére que ces jeunes gens prennent les choses au sérieux. Les clichets ce ne sont pas que des mots ou des phrases c’est toute une mentalité ….!

  • David

    Il s’agit d’une association d’étudiants, pas de la réunion sur les différentes destinations pour le séjour d’étude à l’étranger en troisième année. Sciences Po Monde Arabe n’est pas la zone Moyen-Orient Méditerranée. Et puis, « américain » ?

Répondre à imene Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.