Vie du campus

Interview : Quentin Pernez, organisateur du Concours d’éloquence du BDE au cours de la semaine des Arts

La semaine des Arts c’est du 26 au 30 mai… Quentin Pernez vous présente ici une des nombreuses activités proposées dans le cadre de cette semaine : le concours d’éloquence. Rendez-vous le jeudi 29 mai de 14h45 à 16h45 en amphi Chapsal !

  • LaPéniche.net : Bonjour ! Pourrais-tu te présenter et nous parler de ta participation associative à Sciences Po ?

Quentin : Je m’appelle Quentin Pernez, et suis actuellement en 2ème année. Je fais parti du Bureau Des Elèves et je suis son responsable « animation », c’est-à-dire que c’est moi qui organisais les soirées bars, avant que je prenne en charge le concours d’éloquence.

  • LaPéniche.net : Peux-tu nous en dire plus sur ce concours ?

Quentin : En quelques mots d’abord, le Concours d’Eloquence est une sorte de « one-man show » noté où le candidat doit convaincre le jury ainsi que le public tout en nous divertissant. C’est donc une mission extrêmement périlleuse où seuls les experts de la rhétorique – ou les grandes gueules – s’en sortent. Mais j’invite tout de même tout le monde à y participer, car cela reste très bon enfant.

  • LaPéniche.net : Justement, comment y participer ? Comment vont se dérouler les étapes de sélection ?

Quentin : Le concours comme à son habitude se déroule en deux phases : une phase qualificative qui aura lieu le mardi 27 mai de 12h30 à 14h30 en amphi Chapsal, qui sélectionnera les cinq ou six meilleurs candidats pour la Grande Finale du Concours d’Eloquence qui aura lieu le Jeudi 29 mai de 14h45 à 16h45 dans ce même amphithéâtre. Pour participer il suffit de m’envoyer un mail avec son CV (qpernez@gmail.com).

  • LaPéniche.net : Qui jugera ces candidats ?

Quentin : Le jury sera composé d’un délégué de chacun de nos sponsors : L’Oréal, Cadbury et Deloitte. On espère d’ailleurs voir de grandes têtes pensantes de ces trois groupes pour la finale (Jean-Claude Legrand, DRH Monde de l’Oréal a par exemple confirmé sa présence). Bien entendu M. Descoings viendra encourager les valeureux candidats… Ce jury évalue les candidats, et les sélectionne pour la finale. Sinon toutes les candidatures sont appréciées pour la phase qualificative, qui devrait mettre en scène une vingtaine de candidats ou plus.

  • LaPéniche.net : Et que gagne-t-on à l’issue de ce concours ?

Quentin : Pour les trois premiers, nous offrons un voyage en Europe, une caisse de champagne et un iPod. Le vainqueur de l’an passé, Mounir Mahjoubi a par exemple gagné un voyage en Turquie en répondant à la question : « Le vendredi nous éloigne-t-il toujours du jeudi ? ». (ndlr : vous pouvez retrouver sa prestation ici).

  • LaPéniche.net : Pourquoi organiser un tel concours ? Est-ce une tradition ?

Quentin : Ce concours se déroule chaque année dans le cadre de la Semaine des Arts, c’est la modeste contribution du BDE à cette semaine haute en couleurs. Puis il permet aux élèves les plus « éloquents », et/ou à ceux qui se mettent en scène de prouver leur talent.

  • LaPéniche.net : En quoi ce concours sera-t-il différent du concours d’éloquence du 14 Mai qui était organisé par les associations politiques et les associations de débat de Sciences Po ?

Quentin : Ce concours d’éloquence diffère pour deux raisons.
Dans la forme, notre concours se veut interactif, et surtout il oblige les candidats à argumenter sans texte et quasiment pas de préparation. Tout est basé sur la capacité de chacun à improviser sur un sujet donné. De plus, le candidat doit après sa prestation répondre à des questions du jury, mais aussi du public. Cela donne un concours vraiment marrant, car certains élèves redoublent d’effort pour nous faire rire, et gagner des points dans le jury.
Dans le fond, le Concours d’Eloquence tente de s’éloigner des sujets trop politiques comme la commémoration de Mai 68 ou autre, et essaye de s’intégrer pleinement à l’ambiance de la Semaine des Arts. Nous tentons de créer un véritable spectacle oral plus qu’une sélection des meilleurs « propagandistes ». Par exemple, les sujets de finale l’année dernière étaient « Le bruit de la mer empêche-t-il les poissons de dormir ? » ou encore « Qui a des noix en casse, qui n’en a pas s’en passe? », enfin des choses dans ce goût-là (ndlr : retrouvez les photos, les sujets et les prestations des candidats de l’an passé ici).

  • LaPéniche.net : Un dernier mot ?

Quentin : En réalité, j’espère que ceux qui en auront la volonté viendront participer au Concours et que ceux qui n’en ont pas envie viendront les encourager…

3 Comments

Répondre à Alexis Frem' Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.