Vie du campus

Interview des Fils d’Arcueil peu avant le départ : une ambiance déjà confirmée

Fils d'Arcueil Mégaphones, tambours, tenues jaunes et noirs, tout est déjà prêt. Surtout les Ultras de Sciences Po, les Fils d’Arcueil, postés, en tenue, chantant leurs chansons bien avant le départ. Ils préparent le Crit à leur manière depuis un moment, comme si les supporters étaient les acteurs de la compétition la plus importante de tout l’événement. Si c’est le cas, les Fils d’Arcueil pensent que la réussite est possible : cette année, les supporters sont plus nombreux, et plus motivés, encadrés par 27 Fils d’Arcueil dont 7 particulièrement actifs, quand il s’agit de faire monter l’ambiance des mois avant le Crit.

Quand il s’agit de décrire l’ambiance du Crit, c’est justement à eux qu’il faut leur demander. «Les délégations ne se rendent jamais compte de ce qu’ils vont vivre.» disent-ils en parlant de la transformation du comportement des participants au fur à et à mesure. Un moment mythique qui alterne entre chants insultants et en même temps de bons moments avec les étudiants des autres IEP, un «affrontement non violent», chose qu’ils précisent plusieurs fois. Quel est le rôle des Ultras, accompagnés des supporters ? «Lancer les chansons, faire peur à l’adversaire.» et reprendre certaines traditions, comme prendre les drapeaux et mascottes, le sport principal du Crit sans doute.

Crées l’année dernière, indépendant de l’AS Sciences Po, les Fils d’Arcueil sont particulièrement motivés et mobilisés dans leur compétition face aux autres IEP, dont seulement trois bénéficient d’une association de supporters indépendante : le Strohteam de Strasbourg, la Brigade d’Intervention de la Moule (BIM) Lilllois et les Aix Pistols.

Objectif de l’année pour les Fils d’Arcueil : rafler le prix de l’ambiance à Lille. En voyant la foule hurlante à l’angle de la rue St Guillaume et de la rue de Grenelle peu avant le départ, on ne peut s’empêcher d’y croire.

IMG_0054.JPG

4 Comments

  • E.A.M

    Les Brigades LoKos sont dissoutes mon petit…
    http://brigadesloko04.over-blog.com
    Quant aux Fils d’Arceuil, faut qu’ils arrêtent. Ces mecs, pour avoir déjà parler avec eux (alors qu’ils ne portaient pas encore ce nom ridicule de Fils d’Arcueil, juste le nom « d’Ultras Paris ») n’ont jamais mis les pieds dans un stade de foot, et n’ont jamais cotoyé le mouvement ultra’. Finalement, ils tombent aussi bas que les lillois, strasbourgeois, toulousains et compagnie : sans rien savoir du monde ultra’ et en se revendiquant de son héritage, ces mecs salissent ce nom.
    Dire que la strohteam est indépendante de l’AS mais lol quoi… la strohteam c’est tout strasbourg, sans distinction! quant aux parisiens je doute qu’ils soient aussi indépendants qu’ils le disent.

    E.A.M

Répondre à Adri Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.