Vie du campus

Ultras et Batuka, ou comment mettre l’ambiance au Crit’

Crit“Ultras”, “Batuka”…Que se cache derrière ces noms mystérieux? Deux éléments essentiels pour soutenir les sportifs parisiens et mettre une ambiance dont on se souviendra.

Si vous ne les avez pas croisé dans le petit hall jeudi dernier ou à la soirée pré-crit’, voici de quoi combler vos lacunes !

Des images et des réponses données par Antoine Chapon, Jean Heilbronn (Ultras) et Sarah Gondy (Batuka) pour en savoir plus sur ce qui attend les criteux. La province peut trembler, Paris arrive !

Zoom sur les Ultras
Rencontre avec Antoine Chapon, Jean Heilbronn (2A)

Que nous réservent les Ultras? Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour défendre les couleurs de Paris? Si vous n’aviez encore jamais entendu parler d’un groupe d’ultras à Sciences Po Paris, c’est parce qu’il a été crée cette année. Voici enfin l’occasion d’avoir quelques détails sur leur organisation et leurs ambitions!

Commençons par quelques vidéos qui nous donneront une idée un peu plus précise de ce que sont les ultras:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/crit+paris+2009/video/x8kbil_film-precrit-2009-paris-2_school

http://www.dailymotion.com/relevance/search/crit+paris+2009/video/x8kg2w_film-precrit-2009-paris-3_school

  • LaPéniche.net: Qu’est-ce qui vous a motivé pour lancer un groupe d’ultras parisiens?

Ultras: Tout a commencé l’année dernière avec notre découverte du Crit’. Il y avait une bonne ambiance mais il manquait quelques personnes un peu plus motivées pour lancer les chants, chauffer les supporters et faire du bruit. C’est toujours difficile de rivaliser avec les autres IEP qui sont plus nombreux et ligués contre Paris. Certains avaient déjà des ultras. On a donc décidé de se préparer plus sérieusement cette année pour montrer qu’à Paris aussi, on sait mettre de l’ambiance.

  • LaPéniche.net: Comment se sont passées les sélections pour recruter les membres?

Ultras: On a lancé la campagne de recrutement en Octobre-Novembre. Les volontaires sont venus s’inscrire à l’AS et on les a invités à montrer leur motivation un dimanche matin à Vincennes. Ils ont rampé dans la boue, couru dans la neige en caleçon -on se souvient du froid qu’il faisait à l’époque- bref, ils ont su prouver leur détermination à soutenir Paris. Finalement, tout le monde a été pris et nous sommes une vingtaine à partir pour le Crit’.

  • LaPéniche.net: Suivez-vous un entrainement particulier?

Ultras: Notre entrainement se résume principalement aux soirées! Plus sérieusement, nous organisons des réunions pour mettre en place des stratégies, préparer nos déguisements (encore secrets), des drapeaux et des banderoles. Nous devons aussi construire le char pour la course organisée le samedi soir.

  • LaPéniche.net: Quel est le but des ultras?

Ultras: Ce que l’on veut c’est surtout mettre en place des missions et animations qui feront remarquer Paris. C’est vraiment bon enfant, on veut s’amuser, motiver et éveiller « l’ultra qui sommeille au fond de chaque supporter »! Les 1A sont très motivés et on compte sur eux pour prendre le relais l’année prochaine et intégrer les nouveaux étudiants. On aimerait vraiment que le mouvement continue et que Paris ait une réputation plus digne de son nom en ce qui concerne l’ambiance.

Les Ultras nous réservent donc action, nudité et surprise! On compte sur eux et sur les supporters pour faire du bruit et encourager nos équipes! N’hésitez pas à rejoindre le groupe « Crit’ 2009: team Paris » sur facebook pour plus d’infos.

Zoom sur la Batuka
Rencontre avec Sarah Gondy, co-responsable de la Batuka

Derrière ce nom exotique se cache l’équipe de percussions de Sciences Po qui compte bien mettre le feu au Crit’!

BatukaLa Batuka, tient son nom des batucadas, groupes de percussions d’origine brésilienne. Ça promet!

  • LaPéniche.net: Raconte-nous d’où vient la Batuka de Sciences Po.

Sarah: Nous nous sommes formés pour le Crit’ 2008 sous l’initiative de Léo Drapier. Plusieurs IEP ont des fanfares et Paris, malgré la motivation de ses supporters, manquait de quoi faire du bruit et mettre de l’ambiance. L’expérience de l’année dernière a été très sympa, même des étudiants des autres IEP venaient danser avec nous! Nous avons donc décidé de recommencer cette année.

  • LaPéniche.net: Qui sont les membres de la Batuka cette année?

Sarah: Une vingtaine d’étudiants motivés qui nous ont rejoint en décembre suite à un appel à candidatures. Nous avons eu dix séances de deux heures de répétition avec un prof très original. La grande difficulté que nous avons rencontré était de trouver des locaux. L’administration ne nous a pas beaucoup aidé et ça n’a pas facilité les répétitions. Au début, c’était de l’initiation, mais on progresse au fur et à mesure pour être au point au Crit’ et mettre autant d’ambiance que possible.

  • LaPéniche.net: Un mot à ajouter sur l’avenir de la Batuka?

Sarah: Nous souhaitons que le groupe continue à se développer au cours des années à venir, que les rythmes puissent être de plus en plus élaborés et qu’il y ait toujours plus d’adeptes!

Maintenant c’est sur, le Crit’ 2009 rimera avec ambiance et chaleur ou ne sera pas!

2 Comments

  • Van Hool

    >> C’est vraiment bon enfant, on veut s’amuser, motiver et éveiller « l’ultra qui sommeille au fond de chaque supporter »! <<

    Putain, qu’est-ce que je plains les chauffeurs de car qui vont devoir vous supporter, une nuit entière sur l’A6, avec vos chants immondes et votre esprit de coureurs nus dans la boue …

Répondre à Jean Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.