• Vie du campus

    La nouvelle 2A: Françoise Mélonio nous dit tout

    Camarades de 1A, peut-être êtes vous émus de la victoire parisienne du MonarCrit', peut-être que votre tête résonne encore des tambours de la Batuka ou bien que le métro vous semble grincer sur l’air de « Sciences Po Paris, je t’aime ». Au contraire, il se peut que vous soyez reposé après un bon week-end de tranquillité. Toujours est-il que ces 29 et 30 mars, il vous est demandé de choisir votre majeure pour l’année prochaine sur votre espace scolarité, et je suis sûre que nombreux sont ceux qui ne savent peu, voire rien de cette réforme. Pour vous éclaircir, LaPéniche…

  • Vie du campus

    Les Campus en Région pour les Nuls

    C'est une grande année que 2010-2011 pour les « campus en régions » de Sciences Po. Après l'ouverture du Campus euro-américain de Reims, le campus de Nancy vient de fêter son dixième anniversaire, et celui de Poitiers s'apprête à célébrer le sien. De plus, un programme euro-africain sera ouvert à Paris sur le même modèle que ceux des campus en régions l'année prochaine à Paris. Que savez-vous, vous parisiens, de vos camarades d'outre-périphérique, et que savez vous, vous poitevins, nancéens, havrais, mentonasques, dijonnais, rémois, ou même toi qui veux intégrer Sciences Po, des autres campus ? LaPéniche a décidé de faire le point…

  • Vie du campus

    Le double-cursus Sciences Po-MASS est-il trop dur ?

    Cet article est un billet d’humeur sur le double cursus de Mathématiques appliquées aux sciences sociales avec Paris 1, inauguré à la rentrée dernière par notre triplette. « Humeur » signifie ici que ces propos sont subjectifs et n’engagent que moi, mais aussi que je prête le flanc à toutes les critiques, aussi vertes et immatures qu’elles puissent être.

  • Vie du campus

    Un taux de redoublement record en première année

    On sait que le redoublement est un cas de figure très courant dans les universités françaises, notamment en première année de licence. Certaines filières enregistrent jusqu’à 70% d’échec sur les trois années. Mais pas Sciences Po. Jusqu’à présent, redoubler était absolument marginal: à peine une quarantaine de cas dans la promotion 2013, une rareté que l’on expliquait par la rude sélection à l’entrée. Mais avec la génération 2014 est apparu un phénomène nouveau: le redoublement de masse. Nous sommes certes encore très loin des chiffres en université, mais chacun peut constater qu’il y a bien plus que 40 redoublants en…