Vie du campus

My Little Paris, sortons de Saint-Germain !

arton90.jpgComment « whiffer » du chocolat, ou trouver les soldes privées Hermès, faire du speed dating artistique, où vivre un diner clandestin, ou encore un bain de minuit sur les toits de Paris ?

Tout cela, Fany la fondatrice du site My Little Paris nous l’explique en une heure au Bizuth ou bien deux fois par semaine, via une newsletter merveilleuse qui commence à faire beaucoup d’adeptes. Son but à elle, c’est de casser le quotidien, de nous faire sortir des sentiers battus de Paris, qui recèle des trésors dont nous n’avions même pas idées. Et entre deux galops, exposés, partiels c’est peut être exactement ce dont nous avons besoin. Cette petite newsletter entre deux « obligations de scolarité » sur l’ENTG, c’est une bouffée d’air frais, joyeux et effronté.

Nous ne ferons pas semblant, l’auditoire visé est plutôt féminin, mais il n’est pas fermé et il n’a pas d’âge. Il y a donc le site qui accueille les vagabonds curieux, et la newsletter à laquelle on peut s’inscrire via celui-ci. Elle est le véritable concept de My Little Paris : deux fois par semaine c’est un bon plan qui s’invite dans votre boite mail, et un supplémentaire pour les accros de mode demandeuses (My Little Shopping). Le but de l’équipe de My Little Paris c’est de nous bousculer, nous amuser, nous extirper de derrière l’écran de l’ordinateur pour découvrir le quartier d’une station de métro inconnue, d’un arrondissement jamais fréquenté ou au contraire arpenté tous les jours en passant a coté du meilleur.

Fany, a toujours adoré dénicher des adresses, véritable passion pour ce qu’elle appelle ses « petites enquêtes à la Sherlock Holmes » et avait l’habitude d’une fois par semaine se rendre a une station de métro au hasard et d’explorer. Elle avait fait l’ESCP-EAP (grande école de commerce) et travaillait en marketing pour les parfums Jean-Paul Gaultier. Mais elle est une si bonne chercheuse qu’elle se voit obligée de céder aux demandes de ses amis en leur envoyant ses bons plans par mail régulièrement. Au bout de 6 mois, elle quitte son job pour se lancer dans l’aventure. Le nombre d’abonnés grimpe en flèche pour atteindre 100 000 environ aujourd’hui après un an de My Little Paris. Car les filles en parlent entre elles à la cafétéria et c’est cinq personnes de la même entreprise qui s’inscrivent… Et le bouche à oreille fonctionne si bien !

toits.jpg

Et ce petit mail délicieux qui met le doigt sur LE détail qui « rend la vie plus juteuse » selon ses mots à des répercussions inattendues : un restaurant recommandé par MLP reçoit soudainement 450 demandes de réservations, et quand son lectorat répond à la question « Qu’aimez vous sur MLP ? », il répond qu’il a l’impression de recevoir le mail d’une copine, et que leurs envies secrètes, le site les découvre. Si cela marche c’est parce que MLP crée du lien, instaure une relation « humaine », et une confiance certaine (bon plans testés/retestés), il se passe « quelque chose » dans une atmosphère intimiste et originale.

My Little Paris, c’est toute une équipe : c’est aussi Amandine, sa sœur, rédactrice en chef : la plume de MLP. Elle a le talent pour, avec des mots simples, déclencher l’imaginaire. C’est aussi Kanako Kuno, diplômée de l’université Tama-Art de Tokyo et illustratrice qui apporte sa touche magique, et la signature de MLP avec ses dessins fait à la main. C’est enfin Anne Flore la rédactrice shopping, calée en mode qui sait y donner de l’intelligence, Benjamin le webmaster qui « met leurs caprices en images » et Catherine s’occupe de la version traduite demandée par les américains et japonais qui s’abonnaient sans comprendre le français, juste pour la « parisian touch », le petit morceau de capitale dans la boite mail, qui ont désormais leur propre version.

Voila, vous comprendrez ainsi que NY n’est pas mieux que Paris (Si vous êtes en manque de Chinatown, allez faire un tour dans le 13e, le quartier chinois! C’est Fany elle-même qui le dit), qu’il y a des préféré playlist de lendemains de fête qui soulagent, que c’est aussi de petits détails, comme manger la meilleure burrata de Paris (son plan), ou avoir l’adresse des Serres d’Auteuil « Paris tropical » pour savoir ou aller réviser quand la pelouse du 27 est fermée, et de toute façon nous n’y révisons jamais… Tout ce qui fait que tout d’un coup il se passe quelque chose, et la journée est d’autant plus agréable.

Merci à Fany pour sa gentillesse et sa patience.

Pour votre information : My Little Paris cherche un/une stagiaire, voir sur http://www.mylittleparis.com/offre-mylittleparis.html

5 Comments

Répondre à Emma.C Annuler la réponse