Vie du campus

« New leaders, new ambitions !» : le projet PIMUN

pimun

Pendant que les leaders du monde entier se réunissent au G8 à Camp David et au sommet de l’OTAN à Chicago, la jeunesse mondiale se rassemble à Paris pour penser l’avenir. Du 18 au 20 mai, plus de 500 étudiants venus du monde entier sont attendus à Sciences Po et à l’UNESCO pour débattre d’enjeux majeurs de l’actualité internationale. Des thèmes majeurs comme la place des femmes en politique, la lutte contre le VIH, la crise financière internationale mais aussi la situation de l’Union Pour la Méditerranée seront abordés.

Ce projet, initié par des étudiants de Sciences Po, de Panthéon-Assas et de Panthéon-Sorbonne, est totalement novateur et vise à remettre Paris, et la France, sur le devant de la scène internationale. En effet, les Models United Nations, nés à Harvard dans les années 1920, ont lieu chaque année dans les grandes capitales du monde. Mais lors que Londres, Vancouver, Moscou et New York accueillent régulièrement la jeunesse internationale, Paris n’avait avant le projet PIMUN 2012 aucun rayonnement mondial sur le plan des MUN.

L’évènement vise à changer la donne et s’inscrit dans la longue durée. En effet, s’il n’est organisé que par trois universités et école cette année, HEC, l’Ecole Polytechnique, l’ENS, l’INALCO, l’ESCP et l’ESSEC, entre autres, rejoindront l’équipe pour le PIMUN 2013. Alors qu’il est déjà le plus important MUN francophone jamais organisé, les organisateurs espèrent que le PIMUN deviendra sur le long terme le premier d’Europe.

Le projet est soutenu par le Quai d’Orsay, la Francophonie et l’UNESCO et débutera vendredi dans la matinée. Débats et négociations sont au programme, mais également moments plus conviviaux comme une soirée sur le thème Breizh Touch ! L’évènement se terminera dans les locaux-même de l’UNESCO, sous le parrainage de Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès de l’ONU. A l’issue des trois jours, les résolutions votées seront envoyées aux Nations Unies.

One Comment

  • Theo B.

    J’aime bien que Harvard ait inventé le Model United Nations 25 ans avant que l’ONU n’existe. Je propose d’organiser une simulation du parlement européen sans la Grèce dès cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.